La Découverte Live
Twitter
Youtube
Facebook
Catalogue / Géopolitique, géographie et relations internationales / Les Arabes, leur destin et le nôtre     

Les Arabes, leur destin et le nôtre
Histoire d'une libération

Jean-Pierre FILIU

présentation
infos techniques
auteur
table des matières
extraits presse
foreign rights


Imprimer la fiche

Lire un extrait
Interview de l'auteur


 
Depuis des décennies, l’actualité offre l’image d’un monde arabe sombrant dans la violence et le fanatisme. Comme si une malédiction frappait ces peuples, de l’interminable conflit israélo-palestinien aux guerres d’Irak et de Syrie, en passant par l’essor du jihadisme international.
Jean-Pierre Filiu remonte à l’expédition de Bonaparte en Égypte, en 1798, pour nous offrir une autre histoire des Arabes. Une histoire intimement liée à la nôtre, celle de l’Occident, de l’Europe, de la France. Une histoire faite d’expéditions militaires et de colonisations brutales, de promesses trahies et de manœuvres diplomatiques, une histoire de soutien à des dictatures féroces ou à des régimes obscurantistes, mais tous riches en pétrole.
Cette « histoire commune » qui a fait le malheur des Arabes ne doit pas faire oublier une autre histoire, largement méconnue : une histoire d’émancipation intellectuelle, celle des « Lumières arabes » du XIXe siècle, mais aussi une histoire d’ébullition démocratique et de révoltes sociales, souvent écrasées dans le sang. Autant de tentatives pour se libérer du joug occidental et de l’oppression des despotes, afin de pouvoir, enfin, écrire sa propre histoire.
Sous la plume de Jean-Pierre Filiu, les convulsions du présent se prêtent alors à une autre lecture, remplie d’espoir : dans la tragédie, un nouveau monde arabe est en train de naître sous nos yeux.
Un prologue français (1798-1801) – Quatre vignettes et un choc fondateur
1. Les Arabes de la Renaissance (1801-1913) – Un très long XIXe siècle

L’ombre des Ottomans
Égypte conquérante et Algérie conquise
Lumières de Tunis et black-out occidental
Islamistes et nationalistes
Carte 1 – Le monde arabe en 1914
2. La paix de toutes les guerres (1914-1925) – Les trois promesses de l’Empire britannique
Le chérif Hussein de La Mecque
La Révolte arabe
Une guerre pour les autres
Une paix sans les Arabes
L’imposition des mandats par la force
Le dernier des califes arabes
3. Un demi-siècle d’indépendances (1922-1971) – Soulèvements, négociations et guerres de libération
La persistance de la Nahda
Manipulations et répressions coloniales
La Ligue arabe et Israël
La décolonisation de l’Afrique du Nord
Carte 2 – Mandats et indépendances dans le monde arabe
4. Vingt ans de coups d’État (1949-1969) – Le grand détournement
La fabrique de l’ennemi
L’onde de choc palestinienne
De Bourguiba à Boumediene
La « guerre froide arabe »
5. D’un désastre à l’autre (1970-1991) – La génération des abandons
Les moissons d’Octobre
La malédiction du pétrole
Le basculement de 1979
Bendjedid, Mitterrand et Arafat
La crise du Koweït
6. Du bon usage de la terreur (1991-2011) – L’ère des pompiers pyromanes
L’hécatombe algérienne
Vie et mort du processus de paix
Al-Qaïda et Al-Jazira
Guerres globales
Chirac face à Assad, père et fils
7. Révolution et contre-révolution (2011-2015) – Dictateurs et jihadistes, même combat
Jours de colère
Le détour libyen
Le piège yéménite
L’horreur syrienne
La voie tunisienne et l’impasse égyptienne
De Charlie au Bardo
Sélection bibliographique
Index.

Dans un formidable ouvrage, à paraître le 27 août, Les Arabes, leur destin et le nôtre, l'historien Jean-Pierre Filiu souligne le rôle de la France napoléonienne dans l'émergence, au XIXe de la "Renaissance arabe". Une soif d'émancipation toujours d'actualité, dans laquelle la patrie des Lumières devrait se retrouver.

19/08/2015 - L'Express

 

Au départ, il y a le printemps arabe de 2011 et cette révolution tunisienne qui ose durer. Depuis, dictateurs et autocrates arabes ont exprimé par le feu « leur refus absolu de reconnaître le peuple comme source de souveraineté ». L’Etat islamique s’y retrouve : « Daech bénéficie parfois du soutient direct ou indirect des contre-révolutionnaires arabes. » Jean-Pierre Filiu estime que le clivage chiisme/sunnisme masque les causes profondes des convulsions actuelles, qui sont d’abord politiques. Ce qui dégage un peu d’espace pour un optimisme raisonnable : « La libération arabe », dont il retrace brillamment l’histoire, vient de loin. Cette nahda (« renaissance ») a illuminé l’Orient du XIXe siècle. On peut rêver : elle reviendra.

26/08/2015 - Le Canard enchaîné

 

« L’Orient compliqué », disait le général de Gaulle. Sans aucun doute pour celui qui ne fait pas l’effort d’en comprendre les ressorts. Or c’est justement ce travail que nous livre Jean-Pierre Filiu dans ce livre très condensé où défilent les relations entre le monde arabe et l’Occident, depuis la campagne d’Egypte de Bonaparte. Il raconte cette histoire commune faite de croisades, de colonisation brutale, de soutien à des dictatures riches en pétrole et de terrorisme. Mais il nous révèle aussi une autre histoire méconnue, celle des tentatives d’émancipation intellectuelle, celle des « Lumières arabes » du XIXe siècle, sui furent écrasées dans le sang au lendemain de la Première Guerre mondiale. Un Orient beaucoup plus ouvert et sophistiqué que celui qu’ont contribué à promouvoir les pétromonarchies. Filiu décrypte aussi l’émergence de cette « guerre froide arabe », entre nationalisme et islam politique. Tout est imbriqué, et ce livre redonne du relief aux grands conflits actuels.

27/08/2015 - Challenges

 

Dans le monde troublé où nous vivons, le citoyen se heurte à deux obstacles dans sa quête de sens : d’une part, l’excès d’informations, cette fameuse « infobésité » qui, à l’heure des réseaux sociaux et des robinets d’info continue, fait qu’une nouvelle chasse l’autre ; d’autre part, la segmentation extrême de ces flux permanents qui rend difficilement intelligible une situation dans sa globalité. C’est ce qui se passe avec la « crise des migrants » aux portes de l’Europe, décrite dans ses moindres détails, des barbelés de la frontière Serbie-Hongrie aux noyés de la méditerranée ou aux asphyxiés de Vienne. Mais cette description est déconnectée, la plupart du temps, du contexte de chaos ou d’oppression que fuient ces hommes, femmes et enfants qui cherchent asile et refuge dans une Europe en principe apaisée et humaniste. Pour renouer avec le « temps long » de l’historien, Jean-Pierre Filiu, professeur à Sciences-Po et spécialiste du monde arabo-musulman, a écrit Les Arabes, leur destin et le nôtre, un livre qui, de l’expédition de Bonaparte en Egypte en 1798 avec 30 000 combattants et 177 savants, aux révolutions, contre-révolutions et dérives djihadistes actuelles, éclaire brillamment notre monde.

03/09/2015 - Pierre Haski - L'Obs

 

Un nouveau monde arabe est en train de naître sous nos yeux – dans le bruit, la fureur et le sang. Son histoire est liée à la nôtre, une histoire faite, depuis l’expédition d’Egypte de Napoléon (1798), de brutalité, de promesses trahies et de manipulations. Les horreurs d’aujourd’hui ne seraient donc que la continuation logique de celles d’hier ? En partie seulement. Car une autre histoire d’est développé en parallèle depuis le XIXe siècle celle des « Lumières arabes » - la Nahada – faite d’émancipation politique et intellectuelle. Jean-Pierre Filiu, professeur en histoire de Moyen-Orient contemporain à Sciences PO, la raconte dans un livre engagé et passionnant, Les Arabes, leur destin et le nôtre.

05/09/2015 - Olivier Pascal-Mousselard - Télérama

 

ARABS, THEIR HISTORY AND OURS
The Tragedy of Liberation

For decades, the news has shown the Arab world progressively sinking into violence and religious obscurantism. Be it the unending conflict between Israel and Palestine or the wars in Syria and Iraq, not to mention the rise in the international Jihad movement, the Arab world seems cursed and condemned to a bloody and tragic fate.
The question, though, is why?
In this easy-to-read book, Jean-Pierre Filiu traces the history of the Arab world from the Egypt expedition in 1798 to today. He brilliantly demonstrates how Arab history is intimately linked to our own Western and European history and how the last two tragic and bloody centuries are also centuries of emancipation and liberation.


Jean-Pierre Filiu is a university professor of Middle Eastern history at Sciences Po (Paris), and has taught at Columbia (New York) and Georgetown (Washington, DC). His publications on the Arab/Muslim world have been translated into a dozen languages, such as From Deep State to Islamic State: The Arab Counter-Revolution and its Jihadi Legacy (Hurst).


Contact : d.ribouchon@editionsladecouverte.com
 
Mentions légales - Plan du site - Crédits - Éditions La Découverte, 2016