La guerre israélienne de l'information
Désinformation et fausses symétries dans le conflit israélo-palestinien

Joss DRAY, Denis SIEFFERT

La guerre, avant d’être une affaire militaire, est une affaire de mots. Ils ont joué un rôle majeur dans l’offensive déclenchée, le 28 février 2002, par l’armée israélienne contre les villes palestiniennes. On sait à quel point, à cette occasion, elle a placé l’information sous contrôle. Mais on sait moins que l’offensive a été préparée par un long travail de délégitimation de l’Autorité palestinienne. Cette entreprise de désinformation commence dès le lendemain de la négociation de Camp David II, en juillet 2000 : le « refus » de Yasser Arafat d’accepter la « généreuse » proposition israélienne de restitution de « 97 % » des territoires occupés va devenir une vérité acceptée par l’ensemble de l’opinion internationale. Or, comme le démontrent les auteurs de ce livre, il s’agit d’un pur mensonge, suivis de bien d’autres. Pourquoi ont-ils pu être aussi largement repris par la presse mondiale, et française en particulier ? Pour répondre à cette question, les auteurs ont décrypté la presse écrite et audiovisuelle, révélant comment, au même moment, les mêmes réécritures de l’histoire ou de l’actualité immédiate apparaissent dans la plupart des médias. Et en les confrontant aux témoignages de Palestiniens qu’ils ont recueillis, ils montrent à quel point le souci d’une prétendue objectivité peut devenir un obstacle à la vérité. Loin de tout parti pris militant, ce livre salutaire est aussi un appel à la responsabilité de ceux qui manient la parole publique, pour leur rappeler que les mots et les images peuvent tuer.

Version papier : 8 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Sur le vif
Parution : septembre 2002
ISBN : 9782707138392
Nb de pages : 128
Dimensions : 115 * 190 mm
Façonnage : Broché

Joss DRAY

Joss Dray, photographe, est l'auteur de nombreuses expositions sur la mémoire du peuple palestinien, ainsi que de chroniques sur des cités de banlieue. Elle a participé à plusieurs ouvrages, dont Femmes aux mille portes (avec Leïla Houari, EPO-Syros, 1996) et Caravane des quartiers (avec Béatrice Castoriano et Medhi Lallaoui, Fondation Abbé Pierre, 1999)

Denis SIEFFERT

Denis Sieffert, directeur de la rédaction de l'hebdomadaire Politis, a réalisé plusieurs reportages au Proche-Orient depuis 1986, au Liban, en Palestine et Israël. Il est notamment l'auteur, à la Découverte, de La Guerre israélienne de l'information. Désinformation et fausses symétries dans le conflit israélo-palestinien avec Joss Dray (2002) et de Israël-Palestine, une passion française (2004).

Extraits presse

« Joss Dray et Denis Sieffert ont décrypté journaux écrits, parlés, télévisés, tribunes libres et éditoriaux, pour poser cette question empoisonnante : est-il possible aujourd’hui d’être un observateur neutre du conflit israélo-palestinien ? La guerre israélienne de l’information sera forcément considéré – et disqualifié – comme un brûlot engagé propalestinien ; ce serait dommage, c’était aussi une belle leçon de journalisme. »

TÉLÉRAMA

« Sommes-nous tous victimes d'une immense manipulation sur le conflit du Moyen-Orient ? À en croire Joss Dray et Denis Sieffert, qui ont étudié au scalpel la manière dont les médias français traitent du sujet, nous serions l'objet d'une entreprise de désinformation conjointement menée par les Israéliens, certains intellectuels français et les éditorialistes [...]. Les auteurs de ce petit livre passionnant ne cherchent pas à enjoliver la situation palestinienne [...]. Ce que les auteurs veulent démontrer tient en quelques mots : la presse ne prend presque jamais le recul nécessaire pour mettre l'événement en perspective. Elle emploie par facilités de fausses symétries pour renvoyer dos à dos le colon et le colonisé. Dray et Sieffert ne se veulent pas objectifs mais leur interpellation mérite notre attention. »

SYNDICALISME HEBDO

« L'intérêt de cet ouvrage réside dans l'analyse de l'enchaînement des événements secouant la Palestine et Israël, du décalage entre la réalité sur le terrain et la perception de ces mêmes événements à Paris, et du traitement qui en est fait aussi bien par les journalistes que par des intellectuels utilisant un nouveau genre littéraire, la tribune libre [...]. L'analyse minutieuse du traitement par la presse (aussi bien écrite qu'audiovisuelle) et son décryptage nous informent sur la nature du conflit et sur la difficulté à en être un observateur honnête, tant les moyens utilisés par Israël pour faire part de sa vérité sont importants. »

ALTERNATIVES INTERNATIONALES

« Toute la gamme des procédés de la désinformation est à l'oeuvre dans le conflit israélo-palestinien, dans la mesure même où la bataille pour l'opinion mondiale en constitue une composante majeure. Ce sont ces procédés que Joss Dray et Denis Sieffert mettent à nu dans ce petit ouvrage percutant. »

LE MONDE DIPLOMATIQUE

« Au fil du livre et des propos tenus par leurs auteurs, beaucoup d'arguments portent et sont à retenir.»

RÉFORME

« Ce livre touche un sujet essentiel, très régulièrement débattu, mais va plutôt à contre sens de ce que l'on entend le plus souvent sur le sujet. [Il] aborde le sujet en donnant de vrais éléments d'appréciation et en se basant sur l'étude du langage des différents médias, écrits, radiodiffusés ou télévisés, qu'il s'agisse de reportages et /ou de tribunes libres publiés sur le Proche-Orient.»

LA REVUE INTERNATIONALE ET STRATÉGIQUE

« La guerre israélienne de l'information est un ouvrage polémique, usant d'un ton souvent acéré, parfois moralisateur. Néanmoins, il pose de façon pertinente la question de l'engagement des journalistes et des intellectuels, et de leur responsabilité dans le façonnement des opinions publiques en soulignant que "les mots, aussi, peuvent tuer." »

JEUNE AFRIQUE L'INTELLIGENT

« Parlons sans détours : la guerre que les autorités israéliennes livrent au peuple palestinien se prolonge d'une authentique guerre de l'information. C'est le mérite de Denis Sieffert et de la photographe Joss Dray que de nous en administrer la démonstration. Une démonstration d'autant plus convaincante qu'elle récuse les facilités de l'interprétation manichéenne des événements. »

ROUGE

« Une étude cinglante et informée de nos propres journaux. »

LE MONDE DE L'EDUCATION

« Le petit livre de Joss Dray et Denis Sieffert a le mérite de nous rappeler bien concrètement que ceux qui font la guerre savent utiliser fort bien l'arme des mots et des images et que, trop souvent, dans les rédactions, loin des champs de bataille, se trouvent facilement les serviteurs des manipulateurs. Ce petit livre est salutaire et aide à lire le journal et à consommer la télévision d'une manière plus vigilante. Mais appliquons la leçon immédiatement : ces auteurs sont-ils eux-mêmes dignes de confiance ? Je pense que oui. Leurs méthodes de travail, leurs sources, le choix des mots et des photos ont réveillé en moi le lecteur attentif et critique. »

ALTERNATIVES NON VIOLENTES

PRESSE

 

Table des matières

Introduction - Quelle désinformation ? - La guerre de l’information - 1. Camp David : la manipulation - Convaincre l’opinion publique - Les mots qui tuent - Une réécriture de l’Histoire - Robert Malley prêche dans un désert - L‘offensive de Shlomo Ben-Ami - Une colombe au service des faucons - Un propos confus et embarrassé - 2. Les métamorphoses de l’information - Le sens d’une provocation - Des morts sans importance - Taba : la paix inachevée - L’obsession de la symétrie - Oslo, mythe et réalité - 3. La déchéance médiatique d’Arafat - Isoler Arafat - L’homme symbole - La tentation du pire - Le « Fatah de Yasser Arafat » - L’affaire du Karine A - « Arafat, menteur ! » : les répétitions de l’histoire - L’argument de la corruption - 4. Des intellectuels boutefeux - Un conflit sans histoire - Daniel Sibony : un psychanalyste engagé - L’Arabe imaginaire - Fallaci, Finkielkraut, Bruckner : surtout, ne pas chercher à comprendre - La conférence de Durban, « nouvelle barbarie » ? - La paix contre le droit - Antisémitisme et judéophobie - 5. Du traitement de la violence - Violence spectacle, violences invisibles - Mars et avril 2002 sur les chaînes de télévision françaises - La routine des mots - Question de point de vue - L’explication par l’ « engrenage de la violence » - Une guerre inégale - Le tournant de Jénine - Contre-offensive médiatique - 6. Propagande et intimidation - Délégitimer l’adversaire - Un conditionnement psychologique - La contestation des mots - L’intimidation - Épilogue : une autre information est possible - Regards de Palestiniennes : derrière la violence, l’émergence d’une société civile - « Le désastre dans lequel nous vivons » - Une autre image de la Palestine.