La Découverte Live
Twitter
Youtube
Facebook
Catalogue / Sciences politiques / La bureaucratisation néolibérale     

La bureaucratisation néolibérale

Béatrice HIBOU

présentation
infos techniques
auteur
table des matières
extraits presse

La bureaucratisation néolibérale
Imprimer la fiche

 

Qu’est ce que la bureaucratisation néolibérale ? Un mode de fonctionnement qui repose sur un usage systématique de normes, de règles, de procédures, de codes ou de catégorisations, bref de formalités principalement issues d’une certaine conception du marché et de l’entreprise et qui envahissent notre quotidien. Scandale des subprimes, développement du microcrédit et de l’auto-entreprenariat, recours au benchmarking, dictature du new public management, montée en puissance du droit de la propriété intellectuelle sont autant de symptômes de ces nouvelles modalités de formalisation.
Au-delà des débats normatifs sur le bienfait ou les dangers de ce processus de rationalisation, l’analyse pluridisciplinaire menée dans ce livre suggère que la bureaucratisation néolibérale est l’un des lieux d’énonciation du politique, de l’exercice du pouvoir et de la domination, des luttes et des conflits. Sont alors mis en exergue son ambivalence, ses modalités de diffusion, d’éclatement et de réinvention permanente, ses catégories de compréhension et de mécompréhension, les jeux qu’elle autorise, les façons dont elle s’articule à d’autres logiques. La bureaucratisation néolibérale n’apparaît ainsi pas comme un dispositif stabilisé ; elle est traversée de batailles de pouvoir car s’y opposent des conceptions du monde puisant dans des répertoires et des imaginaires différents.

Introduction. La bureaucratisation néolibérale, ou la domination et le redéploiement de l’État dans le monde contemporain,par Béatrice Hibou
Une problématisation décentrée de l’État et du pouvoir
Une conception relationnelle de la domination et de l’obéissance
Arts-de-faire bureaucratiques
La force du langage
Montée en généralité : l’universalisation par réinvention de la différence
Bibliographie
I / Les arts-de-faire bureaucratique
1. Gouvernance pédagogique et financiarisation de la vie quotidienne. La fabrique de la microfinance pour les femmes marginalisées en Israël,par Adriana Kemp et Nitza Berkovich
Financiarisation, exclusion financière et bureaucratisation néolibérale
Le cas israélien : le développement de la microfinance en tant que champ social
Désajustements politiques : les insuffisances des fonds pour la microfinance
Gouvernance pédagogique : la diffusion des normes financières et du savoir-faire entrepreneurial
Entre collaboration et résistance : la politique des « besoins urgents » d’empowermentéconomique
Conclusion
Bibliographie
2. Comment devenir employable ? Certifier l’exclusion, l’indifférence et la stigmatisation sur le marché du travail au Maroc, par Irène Bono
Entre réduction et prévision : les soubassements bureaucratiques d’une catégorie politique
Former pour le marché
Le raisonnement analogique : le diplôme au coeur de la définition d'employabilité - Logiques de l'exclusion et évanouissement de la nature impersonnelle de la bureaucratie
Former selon le marché
Le raisonnement taxinomique : le cursus formel comme preuve d'employabilité - Production de l'indifférence et remise en cause de la rationalité bureaucratique
Former dans le marché
Le raisonnement comparatif : l'employabilité comme mise en concurrence des individus - Stigmatisation politique et perte de routinisation de la bureaucratie
Bibliographie
3. Fabrication et privatisation de l’innovation par le droit des brevets,par Charles-Henri Frouart
Une organisation bureaucratique transversale
Un réseau de procédures et d'experts, de professionnels - Une rationalité bureaucratique centrée sur la gestion de la norme
L’art de la fabrique de l’innovation
Règles du jeu et tours de main - Lorsque les experts se prennent au jeu
L’art de paraître et de faire apparaître
La fiction comme technique de gouvernement économique - La pédagogie comme instrument de la marchandisation
Limites et dépassement de la rationalité bureaucratique en droit des brevets
Espace de lutte et de recomposition politique - Dépassement
Bibliographie
4. « Faire taire les incrédules ». Essai sur les figures du pouvoir bureaucratique à l’ère du benchmarking, par Isabelle Bruno
Le bureaucrate, le parasite et le manager
La bureaucratie comme parasitage des formes organisationnelles - La bureaucratie comme rationalisation des pratiques organisationnelles - La bureaucratisation néolibérale comme gouvernementalité managériale
Stakhanov au pays des photocopieurs
Documenter les pratiques d'organisation - Administrer des données probantes - Gérer les écarts de performance
Conclusion. Du surrégime aux contre-conduites
Bibliographie
5. Des oulémas frondeurs à la bureaucratie du « croire ». Les péripéties d’une restructuration annoncée du champ religieux au Maroc, par Mohamed Tozy
Un Royaume, un État, un dogme
Le dogme bureaucratisé - Le Conseil supérieur des oulémas : une rationalisation du travail des oulémas - La ligue mohammadienne des oulémas du Maroc
La bureaucratie du salut : le ministère des Habous et des Affaires islamiques
Comment convertir les \"rotariens\" ? Une nouvelle conception islamique du caritatif et du partenariat - Les usages orthodoxes de la mosquée - La petite administration du Culte
Remarques conclusives
Bibliographie
II / La force du langage bureaucratique
6. No One’s Home. La bureaucratie néolibérale et la force du langage, par John Hulsey
7. Bureaucratiser l’inégal, l’extraordinaire, le particulier. Paternalisme et dépolitisation à l’époque néolibérale,par Massimo Cuono
Le paternalisme néolibéral entre « naturalisme économique » et « polarisation morale » - Le citoyen meilleur, ou bureaucratiser l’inégal - Le chef rapide, ou bureaucratiser l’extraordinaire - La décision compétente, ou bureaucratiser le particulier
Conclusion
Bibliographie
8. Les mandarins à l’assaut de l’usine à soins. Bureaucratisation néolibérale de l’hôpital français et mobilisation de l’élite hospitalo-universitaire, par Frédéric Pierru
La grande intégration gestionnaire de l’hôpital
Le Golgotha bureaucratique des mandarins - Une visée de contrôle des pratiques soignantesz - De la bureaucratie professionnellle à l'usine à soins
Une mobilisation professionnelle inédite mais vulnérable
Construire laborieusement une cause commune - Une mobilisation dominée par les hospitalo-universitaires - La réactivation des oppositions internes au champ médical
Conclusion : cadrage et débordement du pouvoir professionnel
Glossaire
Bibliographie
9. Les archives introuvables. Technologie de la citoyenneté, bureaucratie et migration,par Roberto Beneduce et Simona Taliani
Les corps d’archives invisibles - Effets de destin : les enfants d’immigrés, entre politique du ventre et violence d’État - Sometimes I Feel Like a Motherless Child. De la pathologisation des mères immigrées - L'évangile selon Filomena (\"Je ne suis pas encore morte\")
Les dispositifs de l’arbitraire
Le vrai et le faux, ou la scène de combat - La vérité de l'expérience, les mensonges de l'Histoire
Considérations conclusives
Bibliographie
10. L’« Éducation pour tous » au Burkina Faso, une production bureaucratique du réel,par Boris Samuel
Une production bureaucratique du réel
Le tournant volontariste et gestionnaire dans l'éducation à l'orée des années 2000 - La \"carrière\" d'un instrument technique : le RESEN - Les techniques gestionnaires en pratiques
Les objets bureaucratiques en action, en deçà et au-delà du formalisme
Flou des techniques de quantification - Formalisation / Informatisation
Artefacts bureaucratiques et exercice du pouvoir
Chevauchements publics-privés et \"décharge\" - Répertoires politiques et objets bureaucratiques
Bibliographie
11. La cité bureaucratique en Afrique subsaharienne,par Jean-François Bayart
La bureaucratisation de la société
La bureaucratisation de l’imaginaire
La bureaucratisation de l’organisation sociale
Conclusion : bureaucratisation et privatisation de l’État
Bibliographie
Liste des auteurs
Remerciements.

Cet essai réunit quatorze chercheurs, pour beaucoup spécialistes de sociologie et de philosophie politique — Mohamed Tozy, Jean-François Bayart, Massimo Cuono —, qui font ici un pari audacieux : redéfinir la bureaucratie tout en redéployant la notion de néolibéralisme. Les textes portent sur des sujets à première vue hétéroclites: microfinance en Israël, champ religieux au Maroc, éducation au Burkina Faso, système hospitalier en France... Mais tous étudient la production de pratiques organisationnelles, de procédures, de formalités, d'un langage qui sont autant d'outils de pouvoir et de marques de fabrique d'une bureaucratisation. L'ouvrage rapproche des pratiques ayant cours dans des régimes politiques en apparence opposés, et propose des analogies surprenantes: entre les bureaucrates du Parti communiste soviétique et ceux de l'entreprise Xerox, entre les pesanteurs supposées des administrations et les lourdeurs propres au management...

01/09/2013 - Jules Crétois - Le Monde diplomatique

 

Max Weber était décidément clairvoyant : la bureaucratisation, entendue comme la diffusion croissante de "formalités", normes et standards dans l'encadrement des activités économiques et sociales, constitue bel et bien la forme de domination privilégiée de notre époque, comme l'a montré Béatrice Hibou dans son précédent ouvrage au titre voisin. Pour autant, il s'agit d'un processus qui n'est pas aisé à caractériser, tant il prend des formes variées et non stabilisées. Les différentes contributions rassemblées dans ce volume en explorent quelques facettes, sans prétendre à l'exhaustivité ou à la généralité. De l'essor de la microfinance "féministe" en Israël à la politique éducative au Burkina Faso, en passant par les recompositions du champ religieux au Maroc, ces différents articles ont en commun de montrer comment l'exercice du pouvoir se recompose sous toutes les latitudes, redéfinissant les places, à commencer par celle de l'Etat. Si l'ensemble peut apparaître un peu décousu, la problématique générale et plusieurs contributions valent néanmoins réellement le détour, comme celle de John Hulsey sur le crédit aux particuliers aux Etats-Unis et les formes de résistance à cette tyrannie de l'anonymat.

01/02/2014 - Igor Martinache - Alterantives économiques

 

 
Mentions légales - Plan du site - Crédits - Éditions La Découverte, 2016