Introduction à la socio-histoire

Gérard NOIRIEL

La socio-histoire est un courant de recherche qui s’est développé depuis une quinzaine d’années, en combinant les principes fondateurs de l’histoire et de la sociologie. Ce livre retrace la genèse des relations longtemps tumultueuses entre ces deux disciplines. Il rappelle la dimension historique de l’œuvre des grands sociologues, d’Émile Durkheim à Pierre Bourdieu en passant par Max Weber et Norbert Elias, et souligne la contribution que les historiens ont apportée à la connaissance du monde social, dans le sillage des Annales. L’ouvrage explique ensuite en quoi consiste la démarche propre à la socio-histoire en insistant sur deux aspects essentiels : l’étude du passé dans le présent et l’analyse des relations à distance qui lient entre eux un nombre sans cesse croissant d’individus. Les grands problèmes actuels, comme la mondialisation du capitalisme, la bureaucratisation des États ou l’emprise des médias, sont placés au cœur de la réflexion. Les aspects méthodologiques sont abordés concrètement, grâce à de nombreux exemples portant sur des questions économiques, sociales, politiques et culturelles.

Version papier : 10 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Repères n°437
Parution : janvier 2006
ISBN : 9782707147233
Nb de pages : 128
Dimensions : 110 * 180 mm
Façonnage : Broché

Gérard NOIRIEL

Gérard Noiriel est historien, directeur d’études à l’EHESS, et auteur de nombreux livres sur l’histoire de l’immigration, de l’État-nation et du monde intellectuel français.

Extraits presse

« Ni histoire sociale ni sociologie historique, la socio-histoire est un courant de recherche récent et très actif dont les contours méritaient assurément d'être définis et précisés. Si l'existence d'un "label", d'une qualification reconnue, est décisive pour identifier un ensemble de travaux apparentés, la parution d'un ouvrage-manifeste qui les rassemble, les résume et les met en perspective est une étape cruciale de légitimation et de formalisation. C'est ce qu'accomplit ce "Repères" de Gérard Noiriel, description approfondie de la socio-histoire [...]. »
LE MONDE DES LIVRES

« Ceux qui s'intéressent aussi bien à la sociologie qu'à l'histoire auront plaisir, et profit, à lire ce petit livre d'un éminent spécialiste, qui fait le point, avec clarté et précision, sur la sociohistoire [...] »
L'HUMANITÉ

« On assiste à une multiplication, depuis quinze ans à peu près, de recherches estampillées "socio-histoire". Mais la diversité des chercheurs et des travaux se déclarant proches de ce courant a rendu nécessaire une tentative d'unification et de définition. C'est l'objectif de ce petit ouvrage de Gérard Noiriel, que l'on peut, par ses travaux sur l'immigration notamment, considérer comme le chef de file et le précurseur du mouvement. »
REVUE IDEES

PRESSE

 

Table des matières

Introduction - Une critique de la réification des rapports sociaux - Une réflexion sur les relations de pouvoir - Une démarche tournée vers l'étude de problèmes empiriques précis - Au berceau de l'histoire - Les mutations de la fin du XIXe siècle - À la recherche du lien social - Sociologie et socialisme - L'apport des pères fondateurs - Les avancées de l'entre-deux-guerres - Marc Bloch, précurseur de la socio-histoire - Les développements de la sociologie durkheimienne - La sociologie historique de Norbert Elias - II / Des structures aux acteurs - Les sciences sociales : entre croyance et désenchantement -Le scientisme de l'après-guerre - Les effets de mai 1968 - La sociologie de Pierre Bourdieu : une passerelle vers la socio-histoire - Une lecture crtique de la tradition sociologique - Le langage comme relation de pouvoir - Quand l'anthropologie et l'économie rencontrent l'histoire - Jack Goddy et le problème de l'écriture - Karl Polanyi : la monnaie comme lien social - Le retour de l'acteur - Souffrances à distances et conventions - La science en action - III / Les questions économiques et sociales - L'histoire économique et sociale et ses héritages - Les limites de l'histoire quantitative - Nouvelle histoire sociale et microhistoires - Comment la socio-histoire aborde les questions économiques et sociales - Genèse des liaisons matérielles - Le marché comme configuration économique - Qu'est-ce qu'un « groupe social » ? - Études de cas - La formation du prolétariat dans les grandes villes du Brésil - La genèse de l'État national français - Groupes socioprofessionnels et catégories socio-administratives - IV / La politique - Retour sur l'histoire politique - Un courant hégémonique - Les avancées de la nouvelle histoire politique - Que propose la socio-histoire du politique ? - Une sociogenèse de la démocratie - Faire l'histoire des groupements politiques : nations, partis, publics - Études de cas - Nations et nationalismes : des Balkans au Japon - La politique française - Genèse de l'opinion publique - Pour une socio-histoire du gouvernement de Vichy - V / Les problèmes culturels - Sur quelques approches historiques des questions culturelles - Réflexions pour une socio-histoire de la culture - Déconstruire la machine à sons et à images - Description du monde et domination de l'homme par l'homme - L'écriture sert aussi à se défendre - La démocratisation de la culture et ses contradictions - Études de cas - De l'histoire du livre à l'hstoire des lecteurs et... des auditeurs - Anthropologie et socio-histoire : l'exemple de la Nouvelle Calédonie - La violence physique sur les stades de Grande-Bretagne - Conclusion / Engagement et distanciation - Objectivité et autonomie de la science - Une conception dépassée de l'objectivité - La distanciation scientifique - Remarques sur un tabou : les luttes de concurrence dans le monde savant - Écriture et réception de l'histoire - Réflexions sur l'engagement - Le socio-historien n'est pas un porte-parole - Clarifier les enjeux politiques - Se faire entendre dans l'espace public - Repères bibliographiques.

Droits étrangers

An Introduction to Socio-History


The new field of Socio-history was developed in the past fifteen years from the often contentious relations between history and sociology. After a historical background, this book examines the specificity of the socio-historical approach, focusing of the relationship past/present and social relationship issues. In the third part of the book, methodological questions are raised.


Gérard Noiriel is a historian, head of studies at the EHESS and the author of several books on the history of immigration, the concept of Nation-State and the French Intelligentsia.


Contact : d.ribouchon@editionsladecouverte.com