Henri Sellier, urbaniste et réformateur social

Roger-Henri GUERRAND, Christine MOISSINAC

Cet ouvrage retrace la vie, trop méconnue, d’un homme d’exception dont l’action pionnière dans l’entre-deux-guerres a jeté les bases d’un urbanisme social qui marque encore aujourd’hui bien des villes françaises. Influencé dans sa jeunesse par deux « révolutionnaires » d’un type particulier, les ingénieurs Édouard Vaillant et Jules-Louis Breton, convaincus que la santé du peuple doit accompagner le projet politique, Henri Sellier (1883-1943) fut d’abord militant coopératiste et syndicaliste. Il s’engage ensuite dans l’action municipale, où il donnera son exacte mesure comme conseiller général du département de la Seine, puis en banlieue parisienne comme maire de Suresnes de 1919 à 1941. S’intéressant à tous les aspects de la vie quotidienne de ses administrés, il organise une « défense sanitaire » dès l’enfance, crée les lieux et les moyens d’une éducation pour tous les âges, bâtit nombre d’équipements et innove en matière de logements, dans un souci d’hygiène et de confort. Sellier hisse ainsi Suresnes au rang de modèle français de cité-jardin, qui fait de lui l’égal d’un Godin, le fidèle de Fourier et fondateur du familistère de Guise. Par l’ensemble de son action, Sellier restera une figure de proue pour les édiles européens de la social-démocratie dans l’entre-deux-guerres.

Version papier : 25 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Textes à l'appui / Histoire contemporaine
Parution : mars 2005
ISBN : 9782707145413
Nb de pages : 240
Dimensions : 135 * 220 mm
Façonnage : Broché

Roger-Henri GUERRAND

Roger-Henri GUERRAND

Roger-Henri Guerrand (1923-2006), historien hors norme de la vie quotidienne en milieu urbain, est l'auteur de nombreux livres, dont à La Découverte, Les Lieux. Histoire des commodités et Le Confident des dames. Le bidet du XVIIIe au XXe siècle : histoire d'une intimité (avec Fanny Beaupré/Julia Csergo), Cent ans d'habitat social : une utopie réaliste (Albin Michel, 1989, avec Roger Quillot) et d'un livre de mémoires, À contre-voie : mémoires de vie sociale (Infolio, 2005).

Christine MOISSINAC

Christine Moissinac, responsable d’une agence d’urbanisme depuis quinze ans, a pu observer le poids de l’histoire et l’influence des acteurs sociaux et urbains dans la diversité des situations locales. Elle a été directrice de l’École spéciale d’architecture, puis à l’origine d’un département de génie urbain à l’Université de Marne-la-Vallée.

Extraits presse

« Curieusement, il n'existait pas de biographie critique du maire de Suresnes, bâtisseur de la cité-jardin, militant coopérateur et ministre de la Santé du premier gouvernement du Front Populaire, Henri Sellier (1883-1943). C'est fait. Et bien fait ! »
URBANISME

« [Une] passionnante et précise biographie. »
OUEST FRANCE

« La principale qualité [d'Henri Sellier] fut sans doute de comprendre que l'urbanisation ne pouvait se passer d'une action sociale de proximité. Au-delà de ces aspects, l'ouvrage, d'une lecture claire et agréable, apporte des éléments de réflexion utiles sur l'évolution du socialisme municipal en France au cours de l'entre-deux-guerres. »
XXième SIÈCLE

« Cette biographie d'envergure souligne la grande originalité de Sellier : mû par un objectif de solidarité sociale, il a été un homme du quoidien, proche de ses administrés, ancré dans son territoire, minutieux dans ses directives, qui a toujours tenté, dans sa recherche de solutions pragmatiques d'élargir sa vision des problèmes en s'entourant de spécialistes variés. [...] Cet homme au parcours si singulier, provincial venu à Paris pour des études commerciales, puis banlieusard profondément attaché aux communes "suburbaines", demeure d'une actualité évidente. »
NERVURE

« Une masse de renseignements érudits sur un socialiste atypique dont l'image de réformateur social doit être prise en compte dans la reconsidération de l'ensemble des politiques sociales menées sous la III ème République. »
CAHIERS JAURÈS

PRESSE

 

Table des matières

Introduction : De la Révolution française à Henri Sellier : la longue marche vers le logement social - Police sociale et philanthropie - 1889 : l'invention des « habitations à bon marché » - L'entreprise novatrice de Henri Sellier - 1. Les années d'apprentissage - Trois militants « rouges » dans le Cher - Une formation originale - Syndicaliste et coopérateur - 2. 1910-1918 : premiers pas d'élu local - A l'école du Conseil général de la Seine - L'hygiène sociale, mère de tous les bienfaits - Le révélateur de la banlieue - Planification des espaces, encadrement des hommes - Un outil social, le budget - Au coeur de l'équipe municipale de Puteaux - 3. 1919-1920 : vous avez dit « urbanisme » ? - Un homme de réseau - Militant de l'urbanisme - Toujours défendant une vision socialiste - 4. 1921-1935 : le municipalisme expérimental à l'œuvre - L'ampleur revendiquée de l'action municipale - La « bande du patron » - Moins de mots... davantage de réalités - Les secrets du « quadrillage social » - Au « paradis » socialiste - Vers un destin national ? - L'Européen du logement social - 5. 1936-1940 : l'honneur du Front populaire - La visite à Stuttgart - Ministre de la « défense sanitaire » - Coordonner l'action des services sociaux - Guerre à la syphilis - Le temps des échecs - Retour au militantisme - 6. 1940-1943 : face au national-socialisme - Conclusion : Sellier le prophète - Sources et bibliographie - Index.