La Découverte Live
Twitter
Youtube
Facebook
Catalogue / Santé publique / Drogues, sortir de l'impasse     

Drogues, sortir de l'impasse
Expérimenter des alternatives à la prohibition

Anne COPPEL, Olivier DOUBRE

présentation
infos techniques
auteur
table des matières
vidéo
extraits presse
foreign rights

Drogues, sortir de l'impasse
Imprimer la fiche



 

La guerre à la drogue a échoué. Tel est le bilan que viennent de tirer les pays d’Amérique latine, où son escalade a engendré toujours plus de violence et de corruption, et les États-Unis, où elle a entraîné en vingt-cinq ans l’incarcération de 31 millions de personnes. Aujourd’hui, les uns et les autres s’engagent peu à peu dans la recherche d’alternatives, en mettant en œuvre des politiques qui ont fait leurs preuves, tout en développant de nouvelles expérimentations. C’est une démarche similaire qui, il y a plus de dix ans, a été adoptée en Europe. L’expérience accumulée – des traitements aux salles de consommation – a permis de faire des progrès décisifs, et notamment de savoir avec précision comment protéger la santé des usagers de drogues.
Mais depuis 2007, la France connaît un violent backlash lié à l’adoption par Sarkozy de la politique de « tolérance zéro », qui se traduit par une augmentation considérable des interpellations, des incarcérations des simples usagers, mais aussi de la violence liée au trafic. Dans ce livre très informé, Anne Coppel et Olivier Doubre recensent les expérimentations déjà en cours et proposent d’en initier de nouvelles. S’il ne fait aucun doute pour eux qu’il convient de dépénaliser l’usage de drogue, il faut, disent-ils, également développer toutes les expériences limitant l’emprise du marché noir tout en protégeant la santé (comme le cannabis thérapeutique en Californie, ou les «cannabis clubs» en Espagne). Il s'agit enfin, adopter une nouvelle approche de la lutte contre les trafics pour réduire les dommages, la violence, l’organisation mafieuse et la corruption qu’ils entraînent. Leur livre appelle ainsi à une nouvelle politique des drogues.

Introduction : sortir de l'impasse
1. France, la machine de guerre
Laxisme ou répression, l’héritage d’une loi inapplicable
De 1994 à 2002, vers une politique fondée en sciences
2002-2007. La construction du consensus sécuritaire
2007. Tolérance zéro pour les usagers
Les impasses de la guerre totale à la drogue
De la question raciale à la question des drogues, le redoublement des tabous
2. L’échec de la guerre à la drogue sur le continent américain
L’incarcération de masse aux États-Unis, une prise de conscience difficile
La guerre perdue contre les narcotrafiquants
3. L’anti-prohibitionnisme à la peine
Le débat français
Le corpus anti-prohibitionniste
Obstacles et questions irrésolues
4. L’addictologie : une clinique fondée sur la science ?
« Ni malades ni délinquants ! »
L’irruption des neurosciences
De la dangerosité des drogues : le trouble des frontières
Pratiques addictives et comportements
Le paradigme de l’addictologie : tous accros !
Une illusion scientiste ?
«Drug, set and setting», l’usage de drogue dans son contexte
5. Ce que nous savons (1) : protéger la santé
Les acquis dans le champ de la santé
Les salles de consommation à moindre risque
Les prescriptions médicales de drogues illicites
6. Ce que nous savons (2) : dépénaliser l'usage
La loi, un rempart symbolique ?
L’exemple portugais
Nombre de consommateurs et cadre législatif
7. L’Europe à la croisée des chemins
La diffusion du modèle de santé publique en Europe
La contraventionnalisation, une escalade des sanctions qui ne dit pas son nom
8. Ce que nous voulons : vers de nouvelles régulations
La zone franche d’Hamsterdam (The Wire)
De l’échec d’Hamsterdam à la réussite de Zurich
La Suisse : du Platzspitz au dispositif de réduction des risques
Les villes européennes, entre expérimentation et négociation
Les villes françaises face aux drogues
La centralisation, obstacle à l’innovation
Le miracle de Boston
Des marchés locaux à la vente à domicile
Le marché régulé par le consommateur
L’expérience des «cannabis social clubs» espagnols, une légalisation en acte
Des régulations de l’usage aux régulations du marché
Conclusion
Les obstacles au changement
Un tournant majeur
Les acquis de la santé
Sources et références bibliographiques.


Avec Anne Coppel, Pierre Chappard et Jean-Pierre Couteron



 

Ce n’est pas parce que la France des élus refuse le débat sur les drogues qu’il faut cesser de s’informer. D’autant qu’ailleurs ça pétille : deux Etats américains viennent de légaliser le cannabis, et l’Uruguay veut en faire autant… Dans ce contexte, lire la sociologue Anne Coppel et son compère journaliste Olivier Doubre, deux spécialistes de la question, s’avère nécessaire : on parle de la réalité plutôt que des fantasmes habituellement agités dans l’Hexagone. «L’esprit de sérieux et les drogues ne font pas bon ménage», regrettent les auteurs. Pendant des millénaires, les hommes en ont consommé «sans avoir le sentiment qu’il s’agissait d’un fléau». Depuis les années 70, la prohibition a confié à la police «le contrôle de comportements qui relèvent plus légitimement de régulations sociétales et de politiques de santé publique». Comment en sortir, alors que la prohibition «engendre les maux qu’elle prétend combattre» ? C’est le problème. L’heure n’est plus à l’impossible éradication des drogues : il faut «coexister» avec elles. Le duo plaide ainsi pour des «régulations spécifiques […] adaptées à chaque situation, à chaque type d’usage et de trafic». Et suggère d’expérimenter des alternatives, comme les «cannabis social clubs» espagnols, où des usagers produisent leur herbe hors de tout trafic.

01/12/2012 - Michel Henry - Libération

 

DRUGS, THE DEADLOCK
Experimenting with alternatives to prohibition

Rather than aiming for a model, that, in the current context, proves utopian, it is necessary to learn from the international experience of drugs. With risk reduction policy, we have learned how to protect public health, reduce mortality and fight against AIDS. Public Opinion remains convinced that the ban protects society. This assumption is wrong; Drug consumption did not increase in those countries that have opted to decriminalize drug use. The day all countries stop prosecuting drug users will prove a major step, which will empty the prisons worldwide. It will then be possible to develop new innovations. There is no easy answer to this issue. We have to invent new ways of managing these products with which we must learn to co-exist. Such is the aim of this book.


Anne Coppel, a sociologist, is one of the pioneers in France and Europe of risk reduction policies towards drug users. She has published Le Dragon domestique, deux siècles d’histoire sur les drogues et l’Occident (Albin Michel, 1989) and at les éditions La Découverte, Peut-on civiliser les drogues ? De la guerre à la drogue à la réduction des risques (2002)
Olivier Doubre is a journalist for the weekly review: Politis. He has translated Brigate rosse, une histoire italienne (Amsterdam, 2010) and has published numerous articles on drug related issues (Vacarme, Swaps, Asud-Journal, Il Manifesto, etc.)
Together, in 2003, they coordinated the experience of participatory local democracy on problems associated with the drug in the neighborhood of Stalingrad, in the 19th arrondissement of Paris.


Contact : d.ribouchon@editionsladecouverte.com
 
Mentions légales - Plan du site - Crédits - Éditions La Découverte, 2016