Changements et pensées du changement
Échanges avec Robert Castel

Robert CASTEL, Claude MARTIN

La question du changement a toujours représenté un défi pour la réflexion sociologique. Elle a généralement été appréhendée sous l’angle d’une opposition entre innovations à effets limités et ruptures paradigmatiques. En insistant sur les continuités et les lentes recompositions, Robert Castel a proposé une lecture originale de cette question, interprétant le changement comme une métamorphose, une synthèse du passé et du présent. De ses premiers travaux sur la psychiatrie, la psychanalyse et la diffusion de la culture psychologique à ses études sur l’effritement de la condition salariale, qui est pour lui le symptôme d’une nouvelle « grande transformation », Robert Castel a composé une fresque précieuse, incontournable, pour penser notre présent.
Constitué d’une vingtaine de textes, cet ouvrage propose une réflexion essentielle sur la sociologie de Robert Castel. Chacun des auteurs y interroge la relation théorique et intellectuelle qu’il entretient à son travail. À la fin de chaque partie, Robert Castel revient sur ces analyses, répondant aux critiques, discutant les propositions. Ce livre-laboratoire, lieu d’un véritable échange, revient sur l’ensemble du travail théorique de l’un des plus grands sociologues français ; il met en lumière sa richesse, ses apports, ses impulsions, tout comme ses besoins de prolongement.
Deuxième édition, augmentée d’une postface inédite de François Dubet.

Version papier : 27,00 €
Version numérique : 17,99 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Postface de François DUBET
Collection : Sciences humaines
Parution : janvier 2015
Format : EPub
ISBN papier : 9782707173065 ISBN numérique: 9782707173966

Robert CASTEL

Robert Castel (1933-2013) était sociologue, directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales. Son livre, Les Métamorphoses de la question sociale (Fayard, 1995) l'a imposé comme l'une des figures incontournables de la sociologie française.

Claude MARTIN

Claude Martin est directeur de recherche au CNRS, titulaire de la chaire «Social care– Lien social et santé » de l’EHESP, directeur du Centre de recherche sur l’action politique en Europe (UMR 6051). Il a publié notamment avec Bruno Palier, Reforming Bismarckian Welfare Systems (Blackwell, 2008) ; avec Blanche Le Bihan, Concilier vie familiale et vie professionnelle en Europe (Presses EHESP, 2008) ; La dépendance des personnes âgées. Quelles politiques en Europe (Presses universitaires de Rennes, 2003) ; avec Jacques Commaille, Les enjeux politiques de la famille (Bayard, 1998) ; L’après-divorce. Lien familial et vulnérabilité (Presses universitaires de Rennes, 1996).

Table des matières

Introduction. Pour une généalogie du présent. Les conditions d’un échange, par Claude Martin
Les limites de l’hommage
Ceci n’est pas une biographique intellectuelle
Repérer des fondamentaux
Le fil d’une pensée
I / Du changement
1. Penser le changement : le parcours des années 1960-2010
, par Robert Castel
Les années critiques
Le retournement de conjoncture
Les catégories d’analyse de la pensée du changement
La sociologie comme pensée du changement
2. Le sillon que l’on creuse. En explorant une « grande transformation »,par Ota de Leonardis
Société de relation. Du monde psy au réseau
Société de séparation. Réflexions autour de l’exclusion et des murs, anciens et nouveaux
Quels collectifs ? Que va-t-on perdre par la décollectivisation ?
II / La société salariale à l’épreuve
3. Fabriquer du collectif ?,par Bernard Gazier
Entre le politique et le cognitif : l’encastrement et le désencastrement comme constructions sociales
Le réformisme de la « citoyenneté solidaire » et son contenu
4. La société salariale à l’épreuve de l’anomie ou de la pluralité, par Patrick Cingolani
La désagrégation du lien
Incorporation et alternatives
Déboîtages collectifs
Entre statut et subjectivité
5. Les classes populaires ont-elles vraiment perdu la partie ? Sept questions à Robert Castel, par Gérard Mauger
La classe ouvrière a perdu la partie
Pourquoi la classe ouvrière a perdu la partie
6. Individus populaires. Sociabilité et politicité, par Denis Merklen
Le quartier comme mode d’inscription collective
L’accès aux ressources
La politicité
7. Des supports de l’individu moderne à la casse des métiers,par Michel Chauvière
8. La société salariale à l’épreuve : discussion et commentaires,par Robert Castel
III / Travail et assistance : effets de brouillage
9. La pauvreté, entre l’assistance et le travail
, par Numa Murard
La pauvreté chez Simmel et Castel
Expérience et problématisation
Une expérience qui ne passe pas
L’expérience biographique du rapport au travail
Pour conclure
10. Le ressentiment, passion de l’assistance ? Éléments pour une réflexion sur la fonction expressive de l’État social, par Nicolas Duvoux
Politiques d’intégration et politiques d’assistance du point de vue des passions
Le ressentiment des couches sociales précarisées
Le contre-ressentiment des minoritaires
Ressentiment et pauvreté
11. Déconstruire le social. Micheline dans tous ses états, par Isabelle Astier
Micheline ou la « longue durée du social »,
Micheline, entre domination et débrouillardise
Micheline, un cas social bien loin du politique
Micheline et l’activation du social
Micheline ou le social aux prises avec les institutions
Pour conclure : la grande transformation du social,
12. De l’insertion sociale à la gestion des immotiles. Le travail social en reconfiguration, par Marc-Henry Soulet
Politiques sociales génératives et politiques sociales d’entretien
Les effets de la durée sur place
Un travail de gestion de l’immotilité
Réintégration sociale ou intégration relative ?
13. Le Lazarillo de Tormes et les lois des pauvres, par Fernando Álvarez-Uría
Un roman d’un rire acide
L’avis de Luis Vives,
Le débat entre Domingo de Soto et Juan de Robles
El Lazarillo : liberté et modernité
14. Entre travail et assistance : discussion et commentaires, par Robert Castel
IV / Aux frontières de la société salariale
15 .« Compter sur » et « compter pour ». Les deux faces complémentaires du lien social
, par Serge Paugam
Les formes élémentaires et entrecroisées du lien social
Fragilité et rupture cumulative des liens sociaux
16. Question urbaine et question sociale : qu’est-ce qui a changé ?,par Jacques Donzelot
Question sociale et question urbaine
L’urbain dans les déclinaisons de la citoyenneté
17. La question familiale face à la montée des incertitudes,par Claude Martin
La question sociale lovée dans la question familiale
Les relations familiales, entre travail et soutiens publics
Une lecture nostalgique et générationnelle ?
18. La présence sociale et les temps sexués du care pour repenser la solidarité, par Marc Bessin
Les proches par l’échange et le refus des disciples
Le genre aux marges de la question sociale ?
Castel et les temporalités
Les turbulences du temps
Les temporalités au principe du genre
Présence sociale : le privé est politique
Articuler droits et besoins
19. La propriété sociale, une transmutation du politique dans le contractuel, par Jean-François Laé
La rente viagère comme modèle de la protection sociale
De l’intérêt public dans le contrat de louage
Une liberté contractuelle assiégée
La rémanence des formes contractuelles
20. De l’insécurité sociale à la human security, par Giovanna Procacci
La montée du risque
La politique de la sécurité
Mutations sémantiques de la sécurité
21. Aux frontières de la société salariale : discussion et commentaires, par Robert Castel
V / Le métier de sociologue
22. Robert Castel et le métier de sociologue,
par Francis Bailleau
Le terrain, les terrains et la méthodologie
Une posture : de l’engagement au désenchantement
Robert Castel, orphelin du siècle ?
23. Faire un diagnostic du temps présent. Le modèle sociologique d’analyse de Robert Castel,par Julia Varela
Neutralité axiologique versus réflexivité
Entre la généalogie du pouvoir et la sociologie des champs
Une trajectoire sociologique exemplaire
24. Portrait,par Gérard Mauger
25. Témoignage : à Buchenwald,par Robert Castel
« À Buchenwald »,
Bibliographie sélective
Choix de premiers textes publiés entre 1964 et 1968
Choix de textes publiés entre 1968 et 1983 sur la psychiatrie, la psychanalyse et la diffusion de la culture psychologique
Choix de textes publiés depuis 1985 sur la généalogie du social et de sa régulation
Les auteurs
Postface. Un maître sans disciples
, par François Dubet.

Droits étrangers

CHANGES AND THOUGHTS OF CHANGE
Conversations with Robert Castel

This book is the result of discussions between Robert Castel and some twenty of his colleagues, drawing on the theoretical and intellectual background of his sociological work, which proposes a \"genealogy of the present\".


Robert Castel is Director of studies at the EHESS. Having directed a first series of research on the sociology of Psychiatry, he interested himself from the beginning of the 1980s in labor issues, social interventions and changes in social policy. His book Métamorphoses de la question sociale (Fayard, 1995) has led him to be considered one of the key figures of French sociology. Claude Martin is Director of research at the CNRS, he holds the \"Health and social links\" Chair of the École des hautes études en santé publique and is Co-Director of the journal Lien social et Politiques. His research is at the crossroads of Family sociology and Social Policy sociology.


Contact : d.ribouchon@editionsladecouverte.com

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites