La Découverte Live
Twitter
Youtube
Facebook
Catalogue / Sciences politiques / Bavures policières ?     

Bavures policières ?
La force publique et ses usages

Fabien JOBARD

présentation
infos techniques
auteur
table des matières
extraits presse


Imprimer la fiche

 

« Bavures » : le terme ne semble avoir de place que dans la rubrique des faits divers. Il offre prise à des dénonciations de la police qui perdent souvent de vue les véritables enjeux de l’usage de la force publique. Car ce sont bien les modes contemporains de gouvernement qui sont en jeu lorsqu’il est question de l’emploi de la force par la police : que devient l’État moderne, lorsque la force physique est employée par ses agents ? Fabien Jobard prend la question à bras le corps et étudie dans le détail les violences policières qualifiées d’« illégitimes », survenues dans la France contemporaine. Son analyse se porte à la racine du phénomène, en interrogeant d’abord la fiabilité des récits de ceux qui se disent victimes de violence : l’auteur examine ce qui fait la crédibilité de « faits » qui, parfois, deviennent des « affaires », mais plus souvent ne laissent pas plus de traces que celles du souvenir individuel, voire d’une imagination trompeuse. L’auteur nous met ainsi en mesure de comprendre les logiques des violences policières elles-mêmes. Sans traquer les responsabilités individuelles de policiers déviants ni, au contraire, lire dans chaque fait violent l’aveu d’une nature systématiquement répressive de l’État, l’auteur éclaire les raisons de ces violences. À égale distance du soupçon et du déni, il restitue tout ce qui les rend possibles et contribue ainsi à l’élaboration d’une théorie de la force publique.

Introduction - I. Récits de violences - 1. Les déterminants des violences policières - La clientèle de la police - La force contraignante du rendement - Les territoires de la force publique - 2. L’atteinte au corps - « La violence, c’est d’abord l’arsenal de la violence » - Les figures de la violence - II. L’épreuve des faits - 3. Faits de police, faits de presse - Statistiques policières - La presse - 4. Établir les faits - Les termes de l’attestation judiciaire - Construire l’allégation : les « affaires » Bouziane et Debbouze - III. Donner force à la loi - 5. Conditions sociales et juridiques du passage à l’acte - Le monde social des violences policières - La force policière dans l’arène - 6. Domination légale et violences physiques - L’encadrement légal de l’usage de la force par la police en France - La sanction des irrégularités policières - La souveraineté de l’État - Conclusion - Bibliographie - Index des noms - Index des notions.

«Combinant les approches d'une sociologie compréhensive, qui cherche à prendre en compte les contraintes spécifiques de la police, et d'une sociologies des interactions analysant, dans le face-à-face de l'interrogatoire ou de la perquisition, la fonction des insultes, des brutalités ou du fait de pointer une arme, Fabien Jobard dresse le scenario immuable des violences policières (...) Le livre de Fabien Jobard enregistre la fatalité des violences policières, symptômes d'un délabrement social auquel elles apportent la réponse la plus expeditive. A lire d'urgence dans les écoles de police.»

LES INROCKUPTIBLES

« Interroger les victimes, vérifier la fiabilité des récits, déduire les conditions de possibilité de la violence, tel est le programme que se fixe Fabien Jobard dans sa réflexion sur les usages de la force par la police (...) Le mérite de ce livre est d'associer la réflexion sur la loi et sur les conditions sociales de sa mise en oeuvre au cours des années récentes. Il dégage les implications de ce climat de suspicion à l'égard des jeunes des cités et nourrit un contentieux qui pèse sur l'ensemble des interactions entre ceux-ci et la police. »

ESPRIT

« L'ouvrage traite d'une sociologie de la violence policière de façon objective, malgré le titre « accrocheur » de « bavures ». Dans ce livre, l'auteur prend la question à bras le corps (...) Examinant les constructions sociales et judiciaires de la preuve de tels événements, l'ouvrage met en lumière les logiques des violences policières (...) Ne cédant ni au soupçon ni au déni, il éclaire le rôle social de la violence policière et contribue à l'élaboration d'une théorie de la force publique. Un bel exploit que ce livre critique « mais nuancé » sur les « bavures » policières ! »

REVUE SCIENTIFIQUE ET CRIMINELLE

PRESSE

 

 
Mentions légales - Plan du site - Crédits - Éditions La Découverte, 2016