La Découverte Live
Twitter
Youtube
Facebook
Catalogue / Documents / Au nom du 11 septembre...     

Au nom du 11 septembre...
Les démocraties à l'épreuve de l'antiterrorisme

Laurent BONELLI, Thomas DELTOMBE, Didier BIGO

présentation
infos techniques
auteur
table des matières
vidéo
sur le net
extraits presse
foreign rights

Au nom du 11 septembre...  - Laurent BONELLI, Thomas DELTOMBE, Didier BIGO
Imprimer la fiche



 

Depuis les années 1990, et surtout depuis les attentats du 11 septembre 2001, les États-Unis et les États de l’Union européenne ont multiplié les initiatives pour répondre aux menaces du « terrorisme islamiste » : durcissement des législations, renforcement de la coopération antiterroriste internationale, actions ouvertes ou clandestines violant souvent le droit international. Et les effets de sidération produits par des attentats spectaculaires et meurtriers ont largement inhibé l’attention critique des citoyens face aux autres menaces que la plupart de ces initiatives font peser sur les démocraties.
C’est de ce constat qu’est né ce livre collectif, destiné à un public large. Réunissant les contributions d’une trentaine de spécialistes européens, universitaires et journalistes, il propose un ensemble sans équivalent d’informations et d’analyses. Elles montrent à quel point la lutte antiterroriste est devenue centrale dans la nouvelle géopolitique mondiale et la vie politique des États démocratiques. Et comment les acteurs en charge de cette lutte (législateurs et politiques, magistrats, services de police et de renseignements, militaires) façonnent un monde d’opérations militaires, d’extension de la surveillance, de pratiques d’exception et de désinformation.
Cet ouvrage permet ainsi de mesurer le chemin parcouru par les démocraties occidentales pour limiter les libertés des uns au nom de la sécurité des autres. Un chemin aussi contestable au plan éthique et politique qu’en termes d’efficacité, puisqu’en clivant les sociétés, ces méthodes encouragent souvent la violence qu’elles prétendent combattre.

Introduction, par Laurent Bonelli, Didier Bigo et Thomas Deltombe - I / Le contre-terrorisme global : de la guerre à la surveillance généralisée - 1. Le régime de contre-terrorisme global, par Didier Bigo et Rob B. J. Walker - Prévenir le « scénario du pire » -Politique de la terreur et pratiques illibérales exceptionnelles - La guerre comme solution ? - La coopération globale entre services de police et de renseignement - Bourses d’échange de la terreur : le marché des listes de « suspects » - Détention secrète, torture et traitements inhumains : extraire l’information des êtres humains - Réticences et complicités européennes - Politique de l’inquiétude et pratiques illibérales ordinaires - 2. La police globale, état de conflit permanent du capitalisme globalisé, par Alessandro Dal Lago - Aux sources de l’hégémonie stratégique américaine, le « désordre contrôlé » - La banalisation des interventions militaires - Le concept de « guerre asymétrique » et ses effets redoutables - La nouvelle dynamique de la machine militaire américaine - 3. Afghanistan et Irak : les origines coloniales des guerres antiterroristes, par Christian Olsson - Quand l’histoire bégaye… - Les « autres guerres » et l’enjeu des populations - De la pacification coloniale aux guerres de décolonisation - La « guerre au terrorisme » en Afghanistan et en Irak - Une recolonisation déguisée ? - 4. La torture, une politique de guerre, par Vivienne Jabri - Négocier l’interdit absolu - L’exception, entre souveraineté et droits humains - Entre secret et publicité - Afficher la torture, affirmer le pouvoir - Humilier l’« Arabe » - 5. Les camps de détention illégaux : le cas Guantánamo, par William Bourdon - Un « trou noir judiciaire » - Un statut très spécial - Des « combattants illégaux » soustraits au droit international - Les violations des conventions de Genève - Les allers-retours de la justice américaine - Crimes de torture - Menaces sur le droit international humanitaire - 6. Le 11 septembre, la « guerre au terrorisme » et la surveillance généralisée, par David Lyon - Un produit de la modernité - Le 11 septembre et la surveillance - La spirale des mesures juridiques et techniques - Du contrôle centralisé à la surveillance en rhizome ? - Les avatars de Big Brother - La surveillance, outil d’exclusion sociale - 7. Les nouveaux développements des réseaux de sécurité et de renseignement, par Peter Gill - Du public au privé, les évolutions des réseaux de sécurité - Gérer et structurer les réseaux - Comment contrôler les réseaux ? - 8. Coopération antiterroriste États-Unis/Union européenne : l’entente cordiale, par Valsamis Mitsilegas - Accords antiterroristes : l’Union européenne se rapproche des États-Unis - L’accord PNR : les passagers des transports aériens sous haute surveillance - La coopération antiterroriste contre les libertés fondamentales ? - 9. La lutte contre le financement du terrorisme, par Anthony Amicelle - La lutte contre le blanchiment d’argent incorporée dans l’action globale contre le terrorisme - Financement du terrorisme et blanchiment d’argent : une association ambiguë - Des acteurs privés au cœur de la surveillance financière - 10. Les étrangers en Europe, victimes collatérales de la guerre contre le terrorisme, par Elspeth Guild - Le terrorisme bouscule le droit des étrangers - Au nom de la « sécurité », les étrangers résidents sous contrôle - Demandeurs d’asile sans protection ? - Tracer les individus - Nouveaux contrôles aux frontières - Quand la « menace de l’étranger » instaure des frontières virtuelles - II / La sécurité contre les libertés ? Expériences nationales - 11. L’antiterrorisme aux États-Unis : de la contre-insurrection des années 1960 à la « guerre globale au terrorisme », par Philippe Bonditti - Aux sources de la lutte contre le terrorisme : la contre-insurrection… - …et la répression politique - Le « terrorisme » : dire et définir la violence politique - Le terrorisme après la bipolarité : « États voyous » et cyberterrorisme - Face à l’ennemi terroriste : guerre préventive, défense du territoire et surveillance généralisée - 12. Les caractéristiques de l’antiterrorisme français : « Parer les coups plutôt que panser les plaies », par Laurent Bonelli - L’architecture judiciaire et législative de l’antiterrorisme français - L’architecture policière et militaire - Concurrences et convergences des services dans la lutte antiterroriste -Le tournant des attentats de 1995 et l’affirmation de la DST - Les groupes sous surveillance et les manières de les surveiller - Neutralisation judiciaire préventive et mesures administratives -L’antiterrorisme en question ? - 13. L’implication de l’armée dans la lutte antiterroriste : le cas français, par Emmanuel-Pierre Guittet - Les ressources militaires mobilisables dans la lutte antiterroriste - Les dérives du Plan Vigipirate - 14. Urgence et exception : l’extension des politiques antiterroristes au Royaume-Uni, par Yasha Maccanico -Le Terrorism Act 2000, ou la mondialisation de la répression - Des détentions illégales aux control orders - Le contrôle social et l’exclusion des « communautés suspectes » - Le Royaume-Uni, une « société de surveillance » - Au nom de l’urgence, une inquiétante (et contreproductive) radicalisation de la répression - 15. L’affaire Ramda, révélateur de la normalisation de la justice au Royaume-Uni, par Olivier Cahn - Détérioration de l’entraide pénale avec le Royaume-Uni - Dénigrement de la justice - La « domestication de la liberté » - 16. Douleurs, frustrations et espoirs de l’antiterrorisme espagnol, par José María Ortuño - L’exceptionnalité comme « guerre maîtrisée » - De la « guerre sale » à la consolidation d’une justice préventive - Le 11 mars 2004 et la guerre au terrorisme - Le processus de paix qui n’a jamais eu lieu - 17. L’imposition de l’agenda politique espagnol à l’Europe de l’antiterrorisme, par Emmanuel-Pierre Guittet - Le pari européen de l’antiterrorisme espagnol - Le « protocole Aznar », consécration démocratique ou certificat de naissance de l’Europe de la sécurité ? - 18. Les services de renseignement italiens et la « guerre au terrorisme », par Aldo Giannuli - Un déficit de légalité - Entre l’« épouse américaine » et la « maîtresse arabe » - De l’affaire Abou Omar… - …à la guerre des services - Nouvelle loi, nouvelle ère ? - 19. Jusqu’où ira l’antiterrorisme en Allemagne ?, par Silke Studzinsky - L’ère de l’après-11 septembre 2001, ou la surveillance généralisée - Les étrangers et les réfugiés dans la ligne de mire - Fichier antiterroriste commun - Lutte contre le terrorisme ou contre les mouvements sociaux ? - Sombres perspectives - 20. Fédération de Russie : l’antiterrorisme comme instrument de pouvoir, par Anne Le Huérou - La Russie dans la coalition antiterroriste internationale, ou l’effet d’aubaine post-11 septembre - Divergences croissantes - Un antiterrorisme à usage interne - L’antiterrorisme au service d’un redéploiement régional - 21. L’Organisation de coopération de Shanghai, nouvelle forme d’alliance sécuritaire ?, par Mederic Martin-Mazé - Priorité à la sécurité et à l’économie - Un réseau de surveillance transrégional - Quandl’Asie importe le « pack sécuritaire » occidental - III / Zones d'ombre et usages contemporains du « terrorisme » - 22. La presse écrite britannique et française face au terrorisme, par Anastassia Tsoukala - Les éléments constitutifs de la menace - Les valeurs menacées -Convergences et divergences franco-britanniques - 23. Les attentats de Londres du 7 juillet 2005 : un nihilisme made in the UK, par Bill Durodié - La quête de sens - La religion pour canaliser la colère - Les causes de la radicalisation - Aliénation et confusion - 24. Armer les esprits : le business des « experts » à la télévision française, par Thomas Deltombe - La naissance d’un marché - « Tolérance zéro » et « guerre de l’info » - Apocalypse now - Experts Corp. - « Il faut être sérieux quand on parle de ces choses ! » - De la foudre au cancer : la nouvelle « bataille des idées » - Des citoyens-policiers ? - 25. Le mythe Al-Zarkaoui, ou la légitimation de la guerre en Irak, par Laurent Bonnefoy - De l’« État voyou »… - …au « voyou du djihad » - Image manipulée - Une lecture calibrée du conflit irakien - 26. Le complot de la ricine au Royaume-Uni, une « illusion de masse », par Naïma Bouteldja - De l’opération Springbourne… - …à l’opération Mermant - De la ricine dans le dossier irakien - La ricine, une arme de destruction massive très « exotique » - L’étrange Mohammed Meguerba - Des terroristes aux sans-papiers - 27. Russie : les « zones d’ombre » du massacre de Beslan, par Guylaine Saffrais - Provocations des services secrets ? - Beslan, chronique d’une tragédie annoncée ? - Les preneurs d’otages voulaient-ils négocier ? - Qui a lancé l’assaut final ? - Les répercussions du drame - 28. Les services secrets algériens derrière les attentats du GIA en France en 1995 ?, par Jean-Baptiste Rivoire - Un contexte difficile pour les généraux - L’instrumentalisation du GIA 388 Ali Touchent, agent provocateur des services algériens ? - Les fausses pistes du DRS - Quand la police dérape - Paris otage ou complice ? - 29. Le GSPC, un « groupe islamiste de l’armée » algérienne ?, par François Gèze et Salima Mellah - Une information aux sources très orientées - Des GIA au GSPC : de la terreur généralisée à la terreur sélective -Première phase (1998-2002) : le GSPC, héritier direct des GIA - Deuxième phase (2003) : l’affaire des otages du Sahara - Troisième phase (2003-2004) : la mutation du GSPC - Quatrième phase (2004-2007) : du GSPC à « Al-Qaida au Maghreb » - Cinquième phase (2006-2007) : le GSPC instrument de la lutte des clans au sommet du pouvoir - Vers la fin du GSPC et de la lune de miel algéro-américaine ? - Les auteurs.


Dans L'Atelier des ides neuves



 
" De l’Afghanistan à l’Irak, en passant par l’Algérie, le Royaume-Uni, l’Italie, l’Espagne, la France, la Russie et bien sûr les États-Unis, cet ouvrage se penche, preuves à l’appui, sur les graves dérives et manipulations d’une lutte contre le terrorisme marquée au fer rouge par l’ampleur des attentats du 11 septembre 2001 à New York. Le tout sans oublier le durcissement des législations qui restreint les libertés, les conséquences du renforcement de la coopération antiterroriste internationale, notamment avec les États-Unis du président Bush, ou encore les actions ouvertes ou clandestines violant sciemment le droit international... "
Bakchich

" Attention, pas question ici de théories du complot, de « pervertissement de la démocratie » ou « d’Empire, pour ne pas dire franchement la dictature ». Mais plutôt un patient travail de décryptage des législations, de la coopération internationale, policière ou militaire et des pratiques « illibérales »... "
Rue 89

François Gèze, PDG des Editions La Découverte, qui a contribué au livre Au nom du 11 septembre, répond aux questions de l'IRIS:
> En quoi les attentats du 11 septembre ont-il été à l'origine d'un changement global dans les politiques menées par les démocraties occidentales ?
> Pensez-vous que le GSPC (aujourd'hui Al-Qaïda Maghreb) représente une menace sérieuse pour l'Europe et plus particulièrement pour la France ?
Site de l'IRIS

« Cet ouvrage réunit une trentaine de contributions et de chercheurs, d'avocats, de militants et de journalistes pour faire un point sur l'ensemble de ces évolutions. Il souligne à quel point ces phénomènes, inséparablement globaux et nationaux, sont aussi légitimés par un certain nombre d'acteurs justifiant ces nouveaux usages de la force et de la contrainte. »
SCIENCES HUMAINES

« On entend de plus en plus dire que la sécurité est la première des libertés, et ce discours semble avoir si bien pris que les défenseurs des libertés ont bien du mal à se faire entendre face à l'avalanche de lois et à l'extension des dispositifs sécuritaires. Cet ouvrage collectif, dans le prolongement de ce qui est désormais appelé "l'Ecole de Paris" dans le paysage international des études sur les questions de sécurité, montre comment l'événement du 11-Septembre a permis de justifier, au nom de l'antiterrorisme, des pratiques qui ont très clairement fait reculer les libertés dans les démocraties. L'analyse est menée au niveau global, en présentant les politiques de "contre-terrorisme global" (souvent - mais pas exclusivement - impulsées par les Etats-Unis) et les pratiques de "surveillance généralisée", puis au niveau national, dans les grandes démocraties occidentales. Droit de la guerre, droit humanitaire, droits de l'homme, liberté de circuler et liberté d'expression sont les victimes collatérales. Les auteurs montrent que ces politiques et ces pratiques n'ont pas été imposées par l'attentat contre les tours jumelles. Beaucoup montaient en puissance depuis longtemps. Beaucoup ont leurs propres dynamiques. Elles sont portées par les bureaucraties, les experts et pseudo-experts, les médias prompts à colporter rumeurs et jugements hâtifs, qui tous se sont engouffrés dans la brèche ouverte par le 11-Septembre. Une approche critique à mettre entre les mains de tous les citoyens. »
ALTERNATIVES INTERNATIONALES

PRESSE

 

IN THE NAME OF 9/11...


Since the 90's and even more so since 9/11 antiterrorism has become one of the key factors of global geopolitics and political life. This book brings new elements and analysis that reveal to what extent the states' reaction to terrorism infringes the freedom and security of the people they claim to be protecting. Some methods legitimize the violation of human rights in the name of efficiency, threatening the very foundations of community living. Such perversion of democracy goes hand in hand with manipulation and disinformation methods that seek to weaken all forms of opposition, essential to the very notion of democracy. Appealing to a wide readership, this book is the work of over thirty European specialists on these issues ? professors (several of whom are members of the research programm « Changing Landscape of European Liberty and Security », conducted since 2004 by a network of european research centers) and journalists.


Didier Bigo is a university lecturer at the Paris IEP, associate researcher at Centre d’études et de recherches internationales (CERI-Sciences Po, Paris). Laurent Bonelli is a sociologist at the University Paris X-Nanterre and at the Centre d'études sur les conflits. Thomas Deltombe is a free-lance journalist. Other contributors : M. Bishara, P. Bonditti, L. Bonnefoy, W. Bourdon, N. Bouteldja, O. Cahn, A. Dal Lago, B. Durodié, G. Favarel-Garrigues, F. Gèze, A. S. Giannuli, P. Gill, E. Guild, E-P Guittet, V. Jabri, A. Le Huérou, É. Leser, D. Lyon, Y. Maccanico, M. Martin-Maze, S. Mellah, V. Mitsilegas, C. Olsson, J. M. Ortuño, J-B. Rivoire, G. Saffrais, S. Studzinski, A. Tsoukala, R. B. J. Walker.


Contact : d.ribouchon@editionsladecouverte.com
 
Mentions légales - Plan du site - Crédits - Éditions La Découverte, 2016