La Découverte Live
Twitter
Youtube
Facebook
L'Utopie citoyenne - Jean-Michel DjianPour les musulmans - Edwy PlenelLes enfants du chaos - Alain BerthoLe procès de la liberté - Michèle Riot-SarceyLe maniement des hommes  - Thibault Le TexierC.L.R. James - Matthieu RenaultPour la sociologie - Bernard LahireUne autre histoire des " Trente glorieuses" - C. Pessis, S. Topçu, C. Bonneuil (dir.)
Suivant
 
Le retour de Matthew B. Crawford
 

Le retour de Matthew B. Crawford

L'auteur d'Éloge du carburateur revient en librairie le 25 février avec Contact

Après le succès d'Éloge du carburateur, qui mettait en évidence le rôle fondamental du travail manuel, Matthew B. Crawford, philosophe-mécanicien, s'interroge dans Contact sur la fragmentation de notre vie mentale.
Ombres errantes dans la caverne du virtuel, hédonistes abstraits fuyant les aspérités du monde, nous dérivons à la recherche d'un confort désincarné et d'une autonomie infantile qui nous met à la merci des exploiteurs de « temps de cerveau disponible ».

Il sera l'invité de l'émission Les nouveaux chemins de la connaissance sur France Culture vendredi 12 février.

 

Hommage à l’ethnologue Camille Lacoste-Dujardin, « grande dame » d’adoption de la Kabylie

par François Gèze, ancien P-DG des Éditions La Découverte

C'est avec une grande tristesse que j'ai appris le décès, ce 28 janvier 2016, de Camille Lacoste-Dujardin, née en 1929, éminente ethnologue spécialiste de la Kabylie.
Tout au long de sa précoce et riche carrière de chercheuse, elle n'a pas occupé les feux de la scène médiatique, mais elle a patiemment établi, avec passion et rigueur, un étonnant ensemble de savoirs sur la culture berbère d'Algérie, dont elle est devenue une « passeuse » essentielle.

 

[Lire la suite]

 

Hommage à l’ethnologue Camille Lacoste-Dujardin, « grande dame » d’adoption de la Kabylie

Thibault Le Texier invité de Parenthèses sur France Inter
 

Thibault Le Texier invité de Parenthèses sur France Inter



À réécouter l'entretien de Thibault Le Texier à propos de son livre : Le maniement des hommes, essai sur la rationalité managériale.

 

 


 

Les enfants du chaos d'Alain Bertho

en librairie le 21 janvier 2016

Tel un trou noir dans l’univers, l’incendie qui ravage le Moyen-Orient, et la France depuis 2015, au nom du « djihad » menace-t-il d’aspirer les désillusions politiques et les révoltes désespérées de la génération qui vient ? La « radicalisation de l’islam » est-elle seule à l’origine de ce drame et des actions terroristes qui surviennent dans le monde entier ?
Pour répondre à ces questions, Les enfants du chaos propose de déplacer et d'élargir les cadres d’explication habituels.

Hocine Aït-Ahmed, acteur et témoin majeur de notre époque
 

Hocine Aït-Ahmed, acteur et témoin majeur de notre époque

par François Gèze, ancien P-DG des Éditions La Découverte

En décembre 1989, j'ai eu le privilège d'accompagner Hocine Aït-Ahmed, de retour en Algérie après de longues années d'exil, jusqu'à son village natal d'Ath Ahmed, au cœur de la Kabylie.
C'était extrêmement impressionnant : à l'aéroport d'abord, puis tout au long de la route depuis Alger, la foule se pressait pour le saluer, l'obligeant à s'arrêter presque à chaque agglomération.
Vingt-six ans plus tard, c'est également une marée humaine qui a accompagné, sur la même route et jusqu'au même village, le corps de celui qui restera dans l'histoire comme une très grande figure de l'Algérie contemporaine.
Toute sa vie a été un combat pour son pays, pour sa libération d'abord, pour tenter d'y faire naître la démocratie ensuite.

 

Lire la suite


 

Bowie et nous



Pour tous ceux que David Bowie a accompagnés, nous avions publié en 2015 pour la Grande exposition qui lui était consacrée à  la Philharmonie de Paris :
Bowie, philosophie intime de Simon Critchley

« Comme ce fut le cas pour nombre d’adolescents anglais, tout a commencé le 6 juillet 1972. Ce jour-là, Bowie passait dans l’émission musicale culte de la BBC, Top of the Pops, pour chanter « Starman » - une performance à laquelle assista plus d’un quart de la population britannique. Lorsque cette créature aux cheveux orange, vêtue d’une combinaison de félin, passa son bras avec une nonchalance voluptueuse autour des épaules de Mick Ronson, je fus carrément sidéré. Ce ne fut pas tant la qualité de la chanson qui me frappa. Ce fut le look incroyable de Bowie. son aura sexuelle, son aplomb et son étrangeté. Ce mélange d’arrogance et de vulnérabilité était tout simplement hallucinant. L’expression de son visage trahissait une sorte de clairvoyance – une porte ouverte sur un monde de plaisir inconnus. […] J’avais douze ans. Ma vie venait de commencer. »

 

 

Bowie et nous

 

« Nos responsables politiques ont tendance à refuser toute explication »

Pour patienter : interview de Bernard Lahire par Marion Rousset à lire dans Télérama

« Depuis les attentats du 13 novembre, le flot des commentaires ne s'est pas tari. Certains d'entre eux – dans la classe politique notamment, et récemment encore dans la bouche de Manuel Valls – remettent en cause de façon plus ou moins directe les travaux de sociologie soupçonnés d'« excuser » les horreurs perpétrées par les auteurs des attentats. »

Le livre de Bernard Lahire, Pour la sociologie. Et pour en finir avec une prétendue « culture de l’excuse » (en librairie le 7 janvier 2016)

Pour lire l'interview...


 

Bulletin #3

Retour sur les livres de la rentrée 2015

Retrouvez l'intégralité des livres parus entre août et décembre 2015 sous la forme de notre bulletin numérique.

 

Pour le feuilleter en ligne

 

Pour le télécharger et/ou l'imprimer


ACTUALITÉ - Bruxelles condamnée pour son inaction dans le dossier des perturbateurs endoctriniens
 

ACTUALITÉ - Bruxelles condamnée pour son inaction dans le dossier des perturbateurs endoctriniens



« Il n’y a, bien sûr, pas de condamnation pécuniaire, mais le coup est rude. Le Tribunal de l’Union européenne a condamné la Commission européenne, mercredi 16 décembre, pour "avoir manqué à [ses] obligations" sur le dossier des perturbateurs endocriniens (PE). » écrit Stéphane Foucart pour Le Monde.
 
Mais pourquoi la Commission européenne n'a-t-elle toujours pas défini, et donc réglementé, les perturbateurs endocriniens pourtant lourdement suspectés de participer à l’augmentation des maladies « modernes » comme l’infertilité, les cancers du sein et de la prostate, le diabète ou l’obésité ?
 
 
À (ré)écouter  : Terre à terre sur France Culture, présenté par Ruth Stegassy avec Stéphane Horel.

 

Xénophobie business : une préface inédite de l'auteur



Face à la "crise migratoire" de l'année 2015, Claire Rodier a actualisé son ouvrage Xénophobie business avec une préface inédite. 

Pour comprendre comment la surveillance des frontières est devenue un business hautement profitable pour des entreprises comme G4S ou Frontex, une lecture indispensable également disponible au format ePub.

Xénophobie business : une préface inédite de l'auteur

Ça veut dire quoi « faire son deuil » ?
 

Ça veut dire quoi « faire son deuil » ?

Réécouter Vinciane Despret dans La Grande Table (France Culture)

Au-delà de cette injonction à rompre avec nos morts, à « faire sans », Vinciane Despret, philosophe et auteur de l'essai Au bonheur des morts, replace les défunts au coeur de la vie et explore les rituels singuliers des vivants pour les accueillir et leur permettre de continuer à habiter le présent.

 

Une belle conversation avec Caroline Broué et Mathieu Potte-Bonneville.


 

Une architecture de l'engagement : l'AUA (1960-1985)

Le catalogue de l'exposition

Dans le paysage de l’architecture européenne du dernier tiers du XXe siècle, l’Atelier d’Urbanisme et d’Architecture (AUA) se distingue par ses relations étroites avec la politique et la culture.

Collectif de projet, lieu de travail partagé, mais aussi famille de substitution, l’AUA a fait figure de phalanstère et de construction utopique.

Une exposition se tient à la Cité de l’architecture et du patrimoine du 30 octobre 2015 au 29 février 2016.

Pour en savoir plus

 

Une architecture de l'engagement : l'AUA (1960-1985)

Mentions légales - Plan du site - Crédits - Éditions La Découverte, 2016