Nouveautés
Marx, une passion française - Jean-Numa Ducange, Antony Burlaud (dir.)
Histoire d'un mensonge - Thibault Le Texier
Penser la longue durée - François Fourquet

Plus de nouveautés

[Tweet du jour] Logique nouvelle de la violence

En savoir plus

[Tweet du jour] Logique nouvelle de la violence

[En librairie] 68, une histoire collective

Quelles images pour se souvenir de mai 68 ? Cinquante ans après, que retenir ?

68, une histoire collective relate ce « moment 68 » en l'inscrivant dans une longue séquence historique, de la fin de la guerre d'Algérie en 1962 à l'élection de François Mitterrand en 1981, de la révolution cubaine à la révolution iranienne. Cet ouvrage collectif exceptionnel invite à parcourir l'histoire de ces vingt années qui ont transformé la société française en profondeur.

68, une histoire collective, sous la direction de Philippe Artières et Michelle Zancarini-Fournel, est paru en 2008. Dix ans après, ce pavé de 860 pages, devenu culte, ressort dans une édition augmentée.

Un grand merci à Dominique Grange qui nous laisse utiliser ses paroles et sa musique pour illustrer cette sortie.

En savoir plus

Al Musiqa - Exposition à la Philharmonie de Paris

Aeham Ahmad, le pianiste de Yarmouk

L'image a fait le tour des réseaux sociaux : un jeune homme joue et chante dans la rue, au milieu des décombres et des maisons éventrées de Yarmouk, une ville de réfugiés palestiniens proche de Damas. Figure iconique, celui que l'on surnomme désormais « le musicien des ruines » a pourtant dû se résoudre à prendre le chemin de l'exil, Daech ayant finalement brûlé son instrument.

À voir : Aeham Ahmad sur Arte pour l'émission 28 minutes ; il était également l'invité du jour sur France 24.

 

En savoir plus

Le bulletin #10 des parutions de l'hiver

David Puaud - Un monstre humain ?

Comment expliquer le basculement dans l’horreur absolue et la violence extrême d’un crime « sans mobile » ?
Cette question est le point de départ d’une enquête de terrain de dix ans menée par David Puaud, ancien éducateur de rue et aujourd’hui anthropologue. Il retrace le parcours de vie du jeune criminel à travers une véritable immersion dans le quartier populaire où ce dernier a grandi et dans les archives des services sociaux qui se sont occupés de lui. Il donne à voir tous les cadres – familiaux, sociaux, économiques et urbains – d’un parcours criminel.
Un texte brut qui prend un tour réflexif et une expérience de lecture intense pour tenter de comprendre l’impensable.

[Lire un extrait]  

Pour en savoir plus

Jérome Baschet - Défaire la tyrannie du présent

Suite à l’effondrement d’une vision optimiste de l’avenir, celle de la modernité, le présent règne désormais en maître, nous vouant au fatalisme face à la réalité existante et nous rendant incapable de nous projeter dans un horizon alternatif. Dans une langue lumineuse et riche, l’historien Jérôme Baschet étudie les mécanismes à l’œuvre dans cette hégémonie du présentisme pour dessiner les voies inédites vers une nouvelle temporalité révolutionnaire.

À voir : Les Détricoteuses invitent à la lecture du nouveau livre de Jérôme Baschet, Défaire la tyrannie du présent.

À écouter : Présent perpétuel sur France Inter dans l'émission de Laure Adler, « L’heure bleue ».

Pour en savoir plus

Mickaël Correia - Une histoire populaire du football

« Dans sa foisonnante Histoire populaire du football, l’auteur remonte aux origines de la discipline pour montrer à quel point elle est devenue, depuis le XIXe siècle, une prodigieuse "arme d’émancipation". » Rémi Dupré, Le Monde

« Mickaël Correia a fait de son engagement sportif une démarche quasi citoyenne. Ce journaliste de 34 ans raconte dans Une histoire populaire du football comment le ballon rond a été une poche de résistance libertaire contre les institutions qui cherchaient à l'encadrer, les régimes politiques qui utilisaient sa popularité, les puissances financières qui voulaient en tirer profit. Son livre est un voyage. » Aurélien Ferenczi, Télérama

À écouter : Mickaël Correia était l'invité de Philippe Collin sur France Inter.

En savoir plus

Mickaël Correia - Une histoire populaire du football

« Le plus beau métier du monde » - Giulia Mensitieri

« Dans Le Plus Beau Métier du monde, l'anthropologue Giulia Mensitieri (EHESS) donne la parole aux travailleurs créatifs, pour qui le simple fait de participer à la création de produits désirés par le plus grand nombre sur la planète compense tous les sacrifices. La chercheuse dévoile ainsi les aspects peu reluisants d'une industrie qui constitue pourtant "l'image étincelante du capitalisme, combinant prestige, beauté et pouvoir". » Marie Ottavi, Libération 

 « Au-delà de sa richesse ethnographique, ce livre montre comment s'agencent, avec une insolente évidence, visibilité et secret, enchantement et déconvenues, indépendance et soumission. » Anne Both, Le Monde

À voir : La mode  « déglamourisée ». Giulia Mensitieri était l'invitée de La Grande Table sur France Culture.

En savoir plus

Lancement de la collection l'Histoire dessinée de la France