Une discrimination positive à la française ? - Milena DOYTCHEVA

Une discrimination positive à la française ?
Ethnicité et territoire dans les politiques de la ville

Milena DOYTCHEVA

La discrimination positive, tout en demeurant controversée, se banalise aujourd’hui dans le débat public et les pratiques institutionnelles. D’autant que la France est fière d’avoir inventé un nouveau mode d’action publique, la discrimination positive territoriale, instrument ingénieux de gestion de l’ethnicité qui permettrait à la fois d’agir en direction des minorités et de conserver le principe républicain de neutralité de l’État. Cette équation entre territoire et ethnicité, qui fait aujourd’hui l’unanimité, est cependant à interroger.
C’est ce que propose de faire cet ouvrage à travers une étude historique et empirique des politiques de la ville, à qui on doit en France la construction des « quartiers sensibles » en catégorie de l’action publique. Il explore plus particulièrement trois champs problématiques : le développement et l’institutionnalisation des pratiques de discrimination positive territoriale, l’arrimage au territoire des politiques d’intégration puis de lutte contre les discriminations, et enfin le soutien public aux organisations « communautaires » des migrants et de leurs descendants. À partir d’une enquête de terrain, l’auteure met notamment en évidence le caractère incertain des catégories territoriales, construites de manière aléatoire au fil des transactions politiques. Et elle montre comment, dans les interventions publiques, l’ethnicité est souvent contournée, occultée ou instrumentalisée, mise au service de valeurs « légitimes » comme la citoyenneté, la culture, le lien social. Alors qu’il se pose en faire-valoir d’une république soucieuse d’équité et de diversité, le territoire perpétue de fait un phénomène de déni républicain.

Version papier : 23 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Alternatives sociales
Parution : 13/09/2007
ISBN : 9782707152596
Nb de pages : 228
Dimensions : 135 * 220 mm
Façonnage : Broché

Milena DOYTCHEVA

Milena Doytcheva est sociologue à l'université de Lille et membre de l'Institut des migrations. Ses travaux portent, dans une perspective comparée, sur les processus de construction publique de l'ethnicité, au prisme des questions de citoyenneté, de luttre contre les discriminations et de diversité. Elle est l'auteure de Une discrimination positivie à la française ? Ethnicité et territoire dans les politiques de la ville (La Découverte, 2007) et Politique de la diversité(Peter Lang, 2015).

Extraits presse

C’est tout l’intérêt du livre, avec un gros travail de recueil de données de différente nature et d’informations socio-historiques sur le sujet, de cerner et comprendre les effets de ces vingt ans de politiques d’ « intégration ». Les ouvertures théoriques engendrées par la pertinence des questionnements de l’auteure sont nombreuses. Pour ne pas toutes les citer on pourra noter tout de même le « multiculturalisme », les comparaisons avec d’autres modèles européens, la redéfinition des politiques territoriales et l’analyse de ce que représente le terme « intégration » avec tous les effets qu’il engendre dans la sphère publique.

2008-04-29 - Sabi-Olivier Benouaddah-Muller - Liens socio

 

Table des matières

Préface - Introduction - I / La discrimination positive territoriale - 1. Discrimination positive : l'espace des possibles - Égalité des chances versus égalité des résultats ? - Les catégories ethnoraciales - 2. L'invention de la « géographie prioritaire » - L'expérimentation - L'institutionnalisation - 3. Le territoire comme voile d'ignorance - Une politique pragmatique - La réaction républicaine - Le territoire, catégorie opaque - II / La lutte contre les discrimination raciales - 4. Politiques d'intégration : l'arrimage territorial - Une nouvelle configuration - Intégration et politique de la ville - Logiques d'intégration - 5. Les thèmes de la diversité - L'intellectuel - La médiation - La lutte contre les discriminations - 6. La lutte contre les discriminations, un tournant ? - Mesurer les discriminations - Les stratégies d'action - III / La participation des habitants : trois figures de la différence - 7. L'ethnique au service de l'intégration - La participation, une offre institutionnelle - Les associations locales volontaires - Les soutiens aux associations, une politique de reconnaissance ? - 8. Ethnicité et intégration, une relation distendue - La gestion des affaires « domestiques » - De l'identité ethnique à l'action au service du quartier - Les limites du privé et du public - 9. L'ethnicité au service de l'intégration, une synthèse imparfaite - Du service social au volontariat local - Les représentations de l'ethnicité au service du vivre-ensemble - Pluralitéversus synthèse - 10. L'identité non négociable -Du culte à la morale, les défis de la laïcité - Les limites de la reconnaissance par la participation -Conclusion - Principaux sigles - Bibliographie.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites