Une autre place pour les usagers ? - Laurent BARBE

Une autre place pour les usagers ?
Intervenir dans le secteur social et médico-social

Laurent BARBE

Le secteur social et médico-social, qui concerne différents domaines (protection de l’enfance, handicap, personnes en difficulté sociale, personnes âgées), est soumis depuis des années à une évolution législative et réglementaire constante affirmant le droit des usagers. Ce phénomène, loin d’être passager ou périphérique, s’inscrit au cœur d’évolutions sociales majeures, liées à l’émergence d’un individu contemporain plus exigeant dans son rapport aux institutions. Récemment, la loi 2002-2, ayant vocation à unifier le système réglementaire de tous les établissements sociaux et médico-sociaux, a fait de la question des droits des usagers un thème central, en imposant aux structures différents outils d’information et de concertation. Donner une place plus importante aux personnes au sein de l’action menée suppose à la fois de développer une éthique et des savoir-faire collectifs, dans une relation mettant en avant l’alliance avec l’usager autant que la technicité des structures. Encourager ce mouvement constitue potentiellement un levier important de renouvellement des pratiques et des motivations. Nourri de nombreux exemples, ce livre propose une réflexion sur les enjeux de cette évolution, les obstacles à contourner, les pistes à explorer et les savoir-faire qui peuvent être développés dans les structures et services, afin que cette place de l’usager au sein de l’action menée progresse.

Version papier : 21 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Alternatives sociales
Parution : 23/02/2006
ISBN : 9782707147738
Nb de pages : 204
Dimensions : 135 * 220 mm
Façonnage : Broché

Laurent BARBE

Psychosociologue de formation, Laurent Barbe est, depuis 1993, consultant pour le Copas, cabinet de conseil spécialisé dans les politiques sociales.

Extraits presse

« À l'instar d'autres disciplines ou spécialités, le secteur social et médico-social a, lui aussi, sa figure imposée : depuis la loi 2002-2, c'est celle de l'usager. À son tour, Laurent Barbe, consultant en politiques sociales, vient l'éclairer de façon pragmatique, déclinant les savoir-faire à développer pour que les droits des usagers s'incarnent réellement dans les faits. »
ACTUALITÉS SOCIALES HEBDOMADAIRES

« Loin de tout repli sur le fonctionnement technique des structures, l'auteur donne des pistes pour déterminer collectivement les transformations souhaitables. »
DIRECTIONS

0000-00-00 - PRESSE

 

Table des matières

Remerciements - Introduction - I / Les relations structures/usagers, au cœur des évolutions de l’action - Critique des institutions et affirmation des droits des usagers : les deux facettes d’une évolution constante - Vers un rééquilibrage des droits et devoirs - La loi 2002-2, consécration de la notion de « droit des usagers » - Une évolution concomitante à l’émergence de l’individu contemporain - Des évolutions porteuses de risques mais aussi d’opportunités - Un enjeu démocratique - Difficultés et résistances - Des écueils classiques - Des usagers qui ne sont pas des clients - Des représentations qui font obstacle - Le poids de l’organisation - Des structures soumises à des exigences contradictoires - Le rôle des politiques publiques - Répondre aux craintes des intervenants par un travail d’accompagnement - L’apport des démarches centrées sur les usagers - Élargir la connaissance et la compréhension du public - Dynamiser l’action collective - Enrichir le sens de l’action - La nécessité d’une vigilance permanente - Éléments pour une éthique relationnelle - Des débats et situations complexes - L’usager comme objet d’une intervention professionnelle - L’usager comme sujet de droit - L’usager comme sujet politique - L’usager comme être social - L’usager comme figure fraternelle du prochain - L’usager comme mystère - Une éthique de la modestie, au service de l’action - II / Des savoir-faire à développer - Informer sur le cadre de l’intervention - Le principe - Constats sur les fonctionnements actuels - Pistes et perspectives - Identifier à qui on s’adresse - Partir de l’usager et de sa situation - Accompagner l’information - Communiquer sur le fait associatif - Faire de l’information une fonction permanente - Définir et clarifier les règles institutionnelles - Le principe - Constats sur les fonctionnements actuels - Pistes et perspectives - Sensibiliser les équipes autour de la fonction et des limites du droit - Penser la tension entre les droits à la protection et les droits-libertés - Questionner les évidences - Expliciter les conséquences des droits et les mécanismes de recours - Être attentif au style et au lexique du règlement de fonctionnement - Clarifier le système des sanctions - Associer les usagers à l’action qui les concerne - Le principe - Constats sur les fonctionnements actuels - Pistes et perspectives - Développer et amplifier les démarches de projet individualisé - Assumer une position et des choix - Accepter conflits, tensions, désaccords et recherche de compromis - Valoriser l’expression de choix - Valoriser le processus de contractualisation - Créer les conditions d’une écoute et d’une compréhension élargie - Utiliser des approches indirectes -Associer les usagers à des concertations institutionnelles - Le principe - Constats sur les fonctionnements actuels - Pistes et propositions - Bien identifier les enjeux de ces démarches - Valoriser la procédure de représentation et clarifier les rôles - Réfléchir à l’échelle de représentation adoptée - Valoriser la productiond’avis détaillés et différer les décisions - Orienter les débats sur des questions générales - Inscrire le conseil de la vie sociale dans le fonctionnement global - Formaliser progressivement les « bonnes » pratiques -Produire des écrits de qualité - Le principe - Constats sur les fonctionnements actuels - Pistes et perspectives - Faire de la lisibilité une question centrale - Être attentif à parler des personnes - Expliciter et sensibiliser aux enjeux des écrits sur l’usager - Piloter le système des écrits -Intégrer les usagers dans les démarches d’évaluation - Le principe - Constats sur les fonctionnementsactuels - Pistes et perspectives - Identifier les enjeux de cette participation - Systématiser un questionnement des usagers sur l’action - Développer des méthodes et outils adaptés - Veiller au quotidien et à la vie collective -Le principe - Pistes et perspectives - Veiller aux détails relationnels et instaurer des modes de régulation pérennes - Vivre ensemble : une réalité qui ne se réduit pas à des droits et devoirs - Prendre, donner, rendre : pour une éthique de la réciprocité - Partager dans les situations de crise… - Conclusion - Annexe.