Un néo-populisme à la française - Erwan LECOEUR

Un néo-populisme à la française
Trente ans de Front national

Erwan LECOEUR

Trente ans après la création du Front national, la présence de Jean-Marie Le Pen au second tour de l’élection présidentielle de 2002 est venue reposer brutalement la question : quelles sont les raisons du succès d’un parti et d’un homme dont certains avaient prédit le déclin inexorable, après la scission du FN en 1998 ? Dans ce livre, Erwan Lecœur offre des clés d’explication originales de la réussite de ce « néo-populisme à la française ». Il montre comment le discours de Jean-Marie Le Pen a trouvé un écho important auprès de nombreux électeurs désemparés par la crise économique et politique, qui ne sont pas tous des adeptes du « fascisme ». Il revisite l’histoire du Front national, en expliquant comment son leader est parvenu, malgré les tensions permanentes, à rassembler les frères ennemis de l’extrême droite, « catholiques traditionnalistes » et « néo-païens ». Il souligne ainsi le rôle majeur de la posture du chef, à la fois guide et « prophète » de son « peuple », loin du modèle de « bureaucrate » incarné par son concurrent Bruno Mégret. Au-delà de son nationalisme revendiqué ou du racisme qu’il véhicule, le FN doit son succès à sa capacité à construire une forme d’identité collective dans une société en « perte de sens ». Il propose un recours, une explication simple de la crise et une vision réductrice du monde, un combat et une « idéologie » dont les symboles puisent dans une tradition religieuse. Ce néo-populisme est bien l’enfant terrible d’une crise multiforme qui engendre des « retours de l’Histoire » au cœur de nos sociétés.

Version papier : 25,00 €
Version numérique : 13,99 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Cahiers libres
Parution : 07/06/2012
Format : EPub
ISBN papier : 9782707139313 ISBN numérique: 9782707172808

Erwan LECOEUR

Erwan LECOEUR

Erwan Lecœur, 32 ans, est docteur en sociologie. Il a soutenu une thèse sur le Front national (FN : sens et symboles), le 3 mai 2002.

Table des matières

Avant-propos - Introduction - On y pense, et on oublie - Comprendre un phénomène - L'efficacité d'une posture - La construction d'un Front - I. Trente ans de « camp national » - 1. 1972-1982 : la « traversée du désert » - Un rassemblement de la droite radicale - Le Front national et le « compromis nationaliste » - 2. 1983-1990 : la France cernée par le Front national - L'« effet Le Pen » : le début de l'ascension médiatico-politique - Après 1985 : le Front national devient un parti - 1988 : Le Pen se relooke - 3. Les années de conquête - Le Front s'élargit : une droite nationale et populaire - L'ascension mégrétiste au FN - 4. 1995-1998 : dernière ligne droite avant scission - Le Front national « populaire » - Après 1995 : « Front populiste » contre « droite nationale » - 1997-1998 : le FN à l'assaut de la droite - 5. 1998 : la fin du compromis frontiste - La montée des tensions internes - La scission du Front national : une guerre des mots - Marignane : un congrès fondateur, sans paternité - 6. Après la scission : FN et MNR - Une extrême droite à nouveau divisée - Un cycle d'élections : en baisse ou maintien ? - 7. 2002 : l'année décisive - Avantage au FN - L'avenir du FN : succession ou héritage ? - II. Comprendre le phénomène FN - 8. Un monde en « crise » - Des crises de la modernité - Un « désenchantement du monde » - « Crise du sens » et idéologie du ressentiment - 9. Des besoins d'identité - Les recompositions de l'identité collective - L'ethnicité : une construction du « groupe ethnique » - Les symboles du religieux - 10. Le Front symbolique - Le sens du discours - Les symboles du FN - 11. L'attrait du Front - Une référence contre le système - Une réponse symbolique à la crise - Un combat « sacré » - 12. Du néo-populisme au néo-tribalisme - Le populisme nationaliste et raciste - L'identité comme absolu - Le néo-tribalisme du FN - Conclusion - L'avenir du lepénisme - Donner du sens à la crise - Réenchanter le monde.