Toxicos - Patricia BOUHNIK

Toxicos
Le goût et la peine

Patricia BOUHNIK

« Dépendants », « malades », « marginalisés », « délinquants »… les individus qui associent la consommation de produits psychoactifs avec une précarité de condition ne cessent d’être discrédités, stigmatisés et relégués. Pourtant, derrière cette figure extrême et souvent caricaturée des « toxicos », se cache en réalité un paysage plus contrasté, où le goût – la recherche de plaisir, la gestion des émotions – côtoie la peine : la répression, la précarisation, les violences, les prises de risques, la prison et la mort. Face à la forte actualité mise en scène en termes de sécurité et de santé publique – les politiques publiques tendant à individualiser la « faute » au détriment de la prise en compte collective et à privilégier l’incrimination plutôt que la réduction des risques –, cet ouvrage s’attache à comprendre la manière dont plusieurs générations d’adolescents et de jeunes adultes vivant en quartiers populaires ont rencontré, à partir de la seconde moitié des années 1980, les drogues illicites. À travers de nombreux récits de vie, la reconstitution des interactions observées sur différents territoires (cités de banlieue, quartiers de Paris) et la manière dont les personnes elles-mêmes attribuent du sens à leurs conduites, l’auteur montre comment certaines d’entre elles se construisent autour de ces drogues un véritable monde social, assurant à la fois des fonctions de socialisation, d’échanges sociaux et économiques et de recherche de sensations.

Version papier : 27,50 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Alternatives sociales
Parution : 25/01/2007
ISBN : 9782707149084
Nb de pages : 264
Dimensions : 135 * 220 mm
Façonnage : Broché

Patricia BOUHNIK

Patricia Bouhnik, maître de conférences en sociologie à l’université d’Amiens, a travaillé pendant plus de quinze ans sur les questions relatives aux consommations de drogues.

Extraits presse

« Ce livre permet de comprendre les inflexions ayant marqué leur histoire (aux toxicos). Derrière les plaintes, regrets et peurs qui émaillent leurs récits, ils évoquent leur condition sociale et leur confrontation grandissante à des risques rarement recherchés. Les trajectoires, les fonctions assignées à la consommation et les styles de vie adoptés sont très divers, mais découlent de ce que l'auteur désigne comme des "systèmes de vie avec les drogues". Cette notion permet d'intégrer les facteurs socio-économiques, les interactions avec les institutions ainsi que les rapports sociaux au monde des usagers de drogues. Elle permet d'interroger les politiques publiques, l'ambivalence du rapport à la loi et les contradictions nées de la mise en oeuvre des dispositifs de soins, de réduction des risques et de substitution. »
NERVURE

« Un travail remarquable et impressionnant dont l'objectif était de (faire) comprendre comment des adolescants et des jeunes adultes de plusieurs générations issus des quartiers populaires en étaient venu à consommer des drogues illicites, puis comment ils survivaient, se mettant toujours plus en danger, en marge d'une société stigmatisante. Entrecoupé de nombreux récits, le texte montre combien ces existences à la recherche du risque et de la sensation forte (le "goût"), permettant de dépasser un passé et des conditions de vie très difficiles, se heurtant sans cesse de plein fouet à la "peine" (prison, maladie...). »
LA GAZETTE SANTÉ SOCIALE

« Face à la forte actualité mise en scéne en termes de sécurité et de santé publique, cet ouvrage s'attache à comprendre la manière dont plusieurs générations d'adolescents et de jeunes adultes vivant en quartiers populaires ont rencontré, à partir de la seconde moitié des années 1980, les drogues illicites. »
INTERDEPENDANCES

« En croisant observations in situ (à Paris et en banlieue) et entretiens avec plus de deux cents toxicomanes, Patricia Bounhik compose un tableau d'une richesse sans equivalent, qui permet de dépasser les débats opposant traditionnellement les tenants de la repression à ceux du coin. »
SCIENCES HUMAINES

« Au-delà des statistiques et des préjugés, que sait-on des toxicomanes ? Ne les voir que sous l'angle des soins ou de la repression, cela les renvoie au statut de malades ou de délinquants. De la fin des années soixante-dix au début des années quatre-vingt-dix, des cités de la banlieue nord parisienne aux quartiers du nord de Paris, la sociologue Patricia Bouhnik a suivi, durant quinze ans, plusieurs dépendants aux produits illicites ou de substitution. Il a fallu à la chercheuse trouver un juste milieu entre l'implication et la distance. [...] Patricia Bounhk cherche à comprendre comment la drogue est entré dans ces vies et le sens de cette expérience. »
L'HUMANITÉ

0000-00-00 - PRESSE

 

Table des matières

Introduction - I / Mises à l'épreuve et précarisation - Un cadre de vie marqué et dégradé - Cités et espace public : lignes de partage - Un attachement paradoxal au lieu de vie - Ethni-cités - Des écarts qui se creusent - Familles à l’épreuve - L’école ou l’apprentissage de la rupture - Les femmes et l’expérience du dédoublement - Expériences partagées - Initiations et attaches : les bases d’un style de vie - L’ « accrochage » ou la découverte des sensations - Ruptures en chaîne - Le travail, presque impossible - Logement et accès à la citoyenneté - Échouer à la rue - Une trajectoire : Mektoub -II / Vivre avec les drogues : un monde social - L’économie du décalage - S’engager dans les micro-trafics : liens et cercles de proximité - Le marché, l’argent, la dette - Un théâtre de la nécessité et de la cruauté - L’arrière-boutique : jeu et réputation - Consommer : une affaire de style et de position -L’espace-temps de la prise d’héroïne - Le temps de l’errance : rue, crack et substitution - La prison au cœur du système - De la cité à la prison - Réguler et négocier : la double adaptation - Affronter le manque en détention - Se refaire une santé… mais sortir « toxico » - Réparer et punir -III / Au-delà visible, toucher l'intime - Un monde de sensations - Ambivalence des plaisirs -Tourmente des affects et sensations - Sœurs et mères : le fil et le soutien - Le shoot : mouvements et empreintes - Gestes et sensations - Devenir « tox » - Conjurer le manque pour se sentir normal - Arrêter ? - Peines de corps - Corps à la rue, corps en public, corps obscènes - Corps shootés, corps marqués, corps malades - Corps prostitués - Risques mortels - Précarité et partage de seringues - Sexe au naturel, sexe mortel - Sida : du choc de la contamination au « vivre avec » - Le sida en prison : silence et peine -Conclusion - Bibliographie.