Sphères d'injustice
Pour un universalisme minoritaire

Bruno Perreau

Qu'est-ce qu'une minorité ? un état d'infériorité numérique ? une identité dominée ? une catégorie protégée par le droit ? une communauté partageant certains traits culturels ? Pour Bruno Perreau, être minoritaire, c'est vivre dans un rapport de substituabilité. Devant le spectacle de George Floyd, étouffé jusqu'à la mort par la police de Minneapolis, toute personne noire savait qu'elle aurait pu être à sa place. Toute autre personne constituée par la menace de la violence ne put que se sentir interpellée.
Sphères d'injustice réfléchit aux résonances entre les différents types d'expérience minoritaire et passe en revue les obstacles que rencontre la notion de minorité aujourd'hui : comment articuler les combats minoritaires et éviter qu'ils soient en compétition ? Comment impliquer la majorité ? Comment éviter les dérives managériales et résister aux attaques réactionnaires ? Comment représenter les minorités à l'ère des algorithmes ?
Par son étude des jurisprudences américaine, française et européenne, Bruno Perreau montre qu'une catégorie peut toujours en abriter une autre. Les dispositifs qui protègent le genre peuvent servir à protéger la race, ceux qui protègent le handicap peuvent protéger l'âge, la classe, l'orientation sexuelle, et ainsi de suite. C'est ce que l'auteur appelle l'intrasectionnalité.
En actualisant Sphères de justice, l'ouvrage classique du philosophe Michael Walzer, Sphères d'injustice démontre l'utilité d'un universalisme minoritaire et avance une théorie analogique de la justice pour relever les défis de l'interdépendance économique, numérique et écologique au XXIe siècle.

Version papier : 24.00 €
Version numérique : 17.99 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : SH / Terrains philosophiques
Parution : 05/10/2023
ISBN : 9782348080746
Nb de pages : 336
Dimensions : 13.5 * 22.0 cm
ISBN numérique : 9782348080753

Bruno Perreau

Bruno Perreau
Bruno Perreau est professeur au MIT où il est titulaire de la chaire Cynthia Reed en French Studies. Il est également chercheur associé au Centre d'études européennes de Harvard. Il est l'auteur d'une dizaine d'ouvrages parmi lesquels, en langue française, Penser l'adoption, Qui a peur de la théorie queer ? et Les Défis de la République (avec Joan W. Scott).

Extraits presse

Dans son essai de philosophie politique Bruno Perreau repense la question de la justice à partir du livre séminal de Michael Walzer, "Sphères de justice". Pour défendre une éthique de l'expérience minoritaire, condition d'un nouvel universalisme plus égalitaire et respectueux des différences.

2023-10-19 - Jean-Marie Durand - Philosophie Magazine

 

On pourrait être tenté de juger totalement déraisonnable l'ambition de Bruno Perreau : proposer une nouvelle théorie de la justice fondée sur la résonance des expériences minoritaires. Mais il suffit de lire quelques pages de Sphères d'injustice pour comprendre qu'il n'en est rien. Servi par une culture impressionnante, le philosophe propose une théorisation consistante, et intellectuellement séduisante, de nature à infléchir durablement les débats à venir sur la justice sociale.

2024-01-02 - Alain Policar - En attendant Nadeau

 

Table des matières

Introduction. Qu'est-ce qu'une minorité ?
Des vies en résonance
Les significations sociales de la justice
Les valeurs de la démocratie
1. Sphères d'injustice
La société distributive
Un communautarien à Paris
L'épreuve du pluralisme
Trois modalités de l'expérience
2. Le management de la diversité
Trouble dans le droit
Passing
Le pouvoir des minorités
L'inflation bureaucratique
3. La loi du nombre
Les limites du consensus
La règle majoritaire
L'algorithme et son dividu
Communauté et sérialité
4. La contre-minorité
La liberté d'expression contre les minorités
Une stratégie d'appropriation
Un populisme de rédemption
Un ethnonationalisme contre-révolutionnaire
5. Actions affirmatives
La concurrence des minorités.
Territoires et redistribution
Le tournant performatif
Pédagogie de la réciprocité
6. Comparaître
Convergence, coalition, parallaxe
Le corps de la violence
Mémoires intempestives
La provocation de la présence
7. Un droit analogique
La légitimation par le genre
Discriminations et différance
Le raisonnement analogique
L'intrasectionnalité
8. Pour un universalisme minoritaire
L'impropriété de soi
De la responsabilité globale
Les limites de l'empathie
Savoirs anthropocéniques
Conclusion. Éthique de l'interdépendance
Remerciements
Notes.