Sociologie de la drogue

Henri Bergeron

La consommation de substances psychoactives, réputées engendrer la toxicomanie, classées comme « stupéfiants » par le droit, est un fait social établi : l’usage de ce que l’on nomme communément les drogues (héroïne, cocaïne, etc.) s’est développé en Occident au XIXe siècle pour s’y diffuser massivement à partir des années 1950. Cette pratique sociale courante demeure le plus souvent récréative et occasionnelle, mais un certain nombre de consommateurs en font un usage régulier, parfois compulsif. Quels sont les déterminants de la massification récente de la consommation de drogues ? Comment comprendre le comportement d’un individu continuant une pratique dont il voudrait, souvent, pouvoir se défaire ? Quels sont les processus sociaux et politiques qui ont présidé au classement de certaines substances en stupéfiants ? C’est à ces interrogations essentielles que la sociologie tente de répondre, pour finalement se forger un entendement singulier des questions de drogues et de toxicomanie.

Version papier : 10 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Repères n°536
Parution : 18/06/2009
ISBN : 9782707138699
Nb de pages : 128
Dimensions : 12 * 19 cm
Façonnage : Broché

Henri Bergeron

Henri Bergeron est chercheur à Sciences Po, au Centre de sociologie des organisations (CNRS), et coordinateur scientifique de la chaire Santé de Sciences Po. Il poursuit des recherches sur les politiques de santé et les transformations de la médecine. Il est, entre autre, l’auteur de L’État et la toxicomanie. Histoire d’une singularité française (PUF, 1999).

Extraits presse

« La consommation de substances psychoactives classées stupéfiantes, communément appelées "drogues", est apparue dès le XIX] siècle et a commencé à se diffuser massivement dans les années 1950, voyant, parmi ses consommateurs, certains en user de façon occasionnelle et d'autres, au contraire, en faire un usage régulier, voire compulsif. Parcourant la littérature sociologique sur le thème, cette synthèse de la collection "Repères" apporte un éclairage sur la sociogenèse de la toxicomanie, sur les déterminants de la massification récente de la consommation, sur les liens entre drogue, délinquance et crime ou encore sur les processus sociaux et politiques qui ont présidé au classement de certaines substances en stupéfiants. »
LE JOURNAL DES PSYCHOLOGUES

0000-00-00 - PRESSE

 

Table des matières

Introduction
I. Drogues, culture et société : des usages régulés aux consommations massives

Acceptions médicales, juridiques et sens commun
Qu’est-ce qu’une drogue ?
Drogues, toxicomanie et sens commun

Des consommations régulées aux usages anomiques
Éléments d’anthropologie historique et culturelle des usages
La grande division
Le développement de la consommation au XIXe siècle
La massification des usages de drogues et de la toxicomanie

Épidémiologie moderne et objectivation du phénomène
L’objectivation du phénomène
Éléments d’épidémiologie

Conclusion
II. Sociologie de la déviance, usages de drogues et toxicomanie
Usages de drogues, modes de vie, interaction et carrière
Sociologie de la déviance et sociogenèse de la toxicomanie
Comment devient-on drogué ou toxicomane ?

L’usage de drogues comme mode de vie et activité sociale ordinaire
Gestion, rationalité et éthique
Autocontrôles de la consommation
Toxicomanie et rationalité
Comment s’en sortent les toxicomanes ?

Conclusion
III. Drogue, délinquance et crime
Pauvreté, économie souterraine et résistance
Grands ensembles urbains, banlieues défavorisées précarité et usages de drogues
Une forme de résistance de populations dominées ?

Usagers-revendeurs, trafiquants et marché de la drogue
Professionnalisation, carrières et modes de vie des protagonistes du trafic
Structure des marchés de la drogue

Drogue et délinquance, une relation controversée
Conclusion
IV. Interdiction, contrôle et régulation
Les politiques de lutte contre l’offre et la demande de drogues
Éléments sociopolitiques de la genèse du contrôle international des drogues
Politiques et législations nationales de lutte contre l’usage et le trafic
Mises en œuvre, dépénalisation et décriminalisation

Les politiques de traitement et réinsertion
La lente invention de la toxicomanie
La sanitarisation du problème des drogues

Conclusion
Conclusion
Repères bibliographiques.

Droits étrangers

SOCIOLOGY OF DRUGS



Drugs and addictions sociology help us answer several key questions: What determined the growth of drug consumption at the end of the 19th century and its massive use in the West in the 60’s? How can we explain the behaviour of individuals indulging in a practice of which they know the adverse effects and which they often wish to be rid of? By which social and political process have certain products been classified as "drugs" by society and law whereas others, such as alcohol and tobacco haven't or to a much lesser extent?


Henri Bergeron is a researcher at the Centre de sociologie des organisations (Sciences Po-CNRS) and scientific coordinator of the Chair of Health at Sciences Po. His research focuses on public health policies and the evolution of practice and the medical profession through the study of themes such as illicit drugs alcohol, obesity, medical research, public health. He is the author of Soigner la toxicomanie. Les dispositifs de soins, entre idéologie et action (L’Harmattan, 1996) and L’État et la toxicomanie. Histoire d’une singularitéfrançaise (PUF, 1999).


Contact : d.ribouchon@editionsladecouverte.com