On dit que j'ai survécu au-delà des mers... - Gunter HOLZMANN

On dit que j'ai survécu au-delà des mers...

Gunter HOLZMANN

Il est des vies que l'auteur de romans à l'imagination la plus échevelée oserait à peine concevoir. Celle de Gunter Holzmann a de quoi susciter l'étonnement et l'admiration. Rien ne destinait a priori ce jeune Juif allemand voué à de paisibles études de médecine à mener une vie aventureuse dans l'atmosphère raréfiée des grands sommets andins ou dans la touffeur des jungles amazoniennes. Pourtant, les orages du siècle et la terreur nazie ont fait germer la graine de rébellion et le goût du grand large qui couvaient sans doute dans le cœur de ce jeune homme doué. Animateur d'un des mouvements de jeunesse qui sillonnaient les campagnes allemandes, cultivant la camaraderie et le refus des conventions bourgeoises, Gunter Holzmann s'engage dans de périlleuses activités clandestines à l'avènement du régime hitlérien. Il s'enfuit d'Allemagne en 1935, au moment où sont édictées les lois antijuives de Nuremberg. Il aborde les rivages du Pérou à la fin de l'été 1936, après un bref séjour à Cambridge, où il poursuit des études médicales. Commence alors une trajectoire en dents de scie qui le voit exercer plus de vingt métiers en quarante ans, entrecoupée d'expéditions dans les recoins les plus sauvages du continent, où il rencontre des tribus encore inconnues et côtoie colons et chercheurs d'or. Tour à tour commis d'une maison de commerce, ingénieur des mines, orpailleur, exploitant forestier il traverse révolutions et coups d'État et croise sur son chemin artistes bohèmes et fonctionnaires véreux, ouvriers aux dons chamaniques et militaires insurgés. C'est le fruit des aventures et des méditations de toute une vie, imprégnée par l'amour profond d'une nature à la fois hostile et généreuse, qui nous est offert dans son autobiographie. On y découvre un mémorialiste doté d'une plume alerte - et parfois féroce envers les tares d'une société injuste et hypocrite -, mais aussi un homme d'une trempe peu commune, alliant les vertus des ingénieurs de la Renaissance et celles des grands rebelles du XXe siècle.

Version papier : 20,58 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Préface de : Jean-Claude GUILLEBAUD
Traduitde l'Espagnol par : Monique BÉGUIN-CLERC Jean-Pierre CLERC
Collection : Hors collection Essais & Documents
Parution : 23/01/1997
ISBN : 9782707126580
Nb de pages : 280
Dimensions : 155 * 240 mm
Façonnage : Broché

Gunter HOLZMANN

Extraits presse

« Une irremplaçable leçon de sagesse. »

Ramon Chao,LE MONDE DES LIVRES

« Drôle, picaresque, engagé, un livre-bonheur. »

Daniel Mermet,FRANCE INTER

0000-00-00 - PRESSE

 

Table des matières

Préface : Rien d'impossible
Chapitre premier - II - III - IV- V - VI - VII - VIII - IX -X - XI - XII - XIII - XIV - XV -XVI
Épilogue.