La Théorie critique

Jean-Marc Durand-Gasselin

Le terme « Théorie critique » recouvre les productions intellectuelles d’auteurs aussi variés que Max Horkheimer, Theodor W. Adorno, Herbert Marcuse, Jürgen Habermas, Axel Honneth ou Hartmut Rosa. Ils se sont réclamés d’un même marxisme interdisciplinaire cherchant à diagnostiquer les contradictions de la société capitaliste, au prisme d’une dialectique de la raison. Avec la révolution industrielle et la révolution démocratique, dans le contexte de la grande industrie, de l’État social, des médias de masse et aujourd’hui du néolibéralisme et de la révolution numérique, les idéaux des Lumières se sont heurtés à des formes pathologiques de la raison telles que la domination technocratique, la généralisation des conduites instrumentales et calculatrices ou la diffusion d’images factices du bonheur. Les concepts de réification, de mimèsis, d’agir communicationnel, de besoin de reconnaissance ou encore de résonance permettent de comprendre pourquoi la raison moderne, originellement orientée vers l’émancipation, se trouve en grande partie mise en échec par ses propres formes dégradées. Ce livre offre une synthèse sans équivalent des grands auteurs d’un courant toujours fécond, qui nous aide à interpréter les contradictions du monde contemporain.

Version papier : 11 €
Version numérique : 8,49 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Repères n°790
Parution : 26/01/2023
ISBN : 9782348065040
Nb de pages : 128
Dimensions : 12 * 19 cm
ISBN numérique : 9782348065057
Format : EPUB

Jean-Marc Durand-Gasselin

Jean-Marc Durand-Gasselin
Jean-Marc Durand-Gasselin est professeur de philosophie en khâgne à Orléans. Il est l’auteur de L’École de Francfort (2012), Le Puzzle postmétaphysique de Habermas (2017), Benjamin politique (dir., 2017), Habermas politique (dir., 2019) et d’une introduction aux Philosophical Introductions. Five Approaches to Communicative Reason de Jürgen Habermas (2018).

Table des matières

Introduction - Les Lumières, Marx et la Théorie critique
Encadré 1. Continuités, ruptures et divergences dans la Théorie critique
I. Théorie critique de la catastrophe européenne I : le projet d’Horkheimer
Le marxisme allemand dans les années 1920 : une constellation divisée
Encadré 2. Lukacs et Bloch, le romantisme et la modernité allemande
Le projet d’Horkheimer : marxisme interdisciplinaire et philosophie sociale
Encadré 3. Francfort, l’Institut de recherche sociale et la Revue de recherche sociale
Les thèses de Pollock : concentration, intégration et capitalisme d’État
La caractérologie psychosociologique de Fromm et le programme de recherche sur l’autorité et la famille
Encadré 4. Intégration, autoritarisme et libéralisme : la modernité allemande en perspective
Le marxisme esthétique d’Adorno et de Benjamin : fétichisme de la marchandise et industrie culturelle
Benjamin et l’alliance du marxisme avec le romantisme et le messianisme
Encadré 5. Marxisme classique, « marxisme occidental » et Théorie critique
Adorno : marxisme et musicologie critique
Les propriétés théoriques de la Théorie critique
II. Théorie critique de la catastrophe européenne II : la modernité et son ambivalence
Encadré 6. Destin comparé de quelques intellectuels juifs allemands exilés en Amérique
La Dialectique de la raison et sa stratégie critique
Encadré 7. Cercle de Vienne, Horkheimer et fin de la raison
Une voie partiellement alternative : la politologie critique de Neumann
et Kirchheimer
Les Études du préjugé et la reprise des projets de recherche en Allemagne
Le pessimisme d’Horkheimer et ses difficultés
Adorno et la dissonance dialectique dans l’éthique : Minima Moralia
Adorno et la dissonance dialectique dans la philosophie moderne : la Dialectique négative
La Querelle du positivisme
L’art et la dissonance dialectique : la Théorie esthétique
Le marxo-freudisme en Amérique : les trajectoires comparées de Fromm et Marcuse
Fromm, l’impuissance et la peur de la liberté
Marcuse : Eros avec la civilisation

III. Théorie critique et démocratie : Habermas
De l’étude de l’opinion politique à la théorie de l’espace public politique
L’espace public politique moderne : émergence et dialectique
Construire une théorie critique à partir de l’agir communicationnel
Penser l’entente : agir communicationnel, pragmatique universelle et situation idéale de parole
Articuler l’entente avec la société et l’évolution sociale : la mise en langage du sacré
La place de l’activité instrumentale et stratégique, et les différents types d’intégration sociale
Les éléments du monde vécu et leur logique de développement : progrès et régression
Relire
La Dialectique de la raison, faire face au néoconservatisme montant
Encadré 8. Théorie critique, analyse économique et néolibéralisme
Pensée postmétaphysique, postmodernisme et postsécularité : la raison en question
Encadré 9. Manière de faire des théories critiques
L’éthique de la discussion : U et D
La théorie du droit et le processus démocratique
Encadré 10. Les « petits écrits politiques » : la question allemande, l’Europe, le cosmopolitisme
IV. Renouveler la théorie critique à partir des mouvements sociaux : Honneth
Le défi théorique d’une génération : penser la lutte sociale avec et contre Habermas
Encadré 11. Nouveaux horizons théoriques et déplacement de l’axe généalogique
L’enjeu des luttes : le besoin de reconnaissance
Néolibéralisme, réification et « retour des classes sociales »
L’idée du Droit de la liberté
La liberté effective des Modernes dans ses segments affectifs, économiques et politiques
Encadré 12. Honneth et la philosophie sociale française
V. Faire une théorie critique de la relation au monde et de la modernité emballée : Rosa
Les deux fils directeurs néoromantiques de la subjectivité authentique et de la cage d’acier
La cage d’acier d’un monde en constante accélération : la stabilisation dynamique
Les pathologies de l’accélération et l’idée de résonance
Encadré 13. Anthropologie philosophique et Théorie critique
Conclusion. La Théorie critique comme document et comme héritage
Repères bibliographiques.

Droits étrangers

CRITICAL THEORY



Critical Theory was born out of the concept of catastrophe in twentieth-century European thought, First known for the founding works of Horkheimer and Adorno, from a multidisciplinary Marxist perspective, it has survived with authors such as Honneth and Rosa. This book retraces this path and reveals what our understanding of contemporary capitalism owes to this philosophical trend.


Jean-Marc Durand-Gasselin teaches the second-year preparatory course in philosophy (known as Khâgne) in Orléans, prior to the competitive examination for entry to the École Normale Supérieure. He is author of L’École de Francfort (2012), Le Puzzle postmétaphysique de Habermas (2017), Benjamin politique (dir., 2017), Habermas politique (dir., 2019) and Une introduction aux Philosophical Introductions. Five Approaches to Communicative Reason by Jürgen Habermas (2018).


Contact : d.ribouchon@editionsladecouverte.com