La France contre l'Afrique - Mongo BETI

La France contre l'Afrique
Retour au Cameroun

Mongo BETI

Longtemps, jusqu'à la fin des années soixante-dix, il fut entendu en France que le développement des pays de l'Afrique " francophone " allait bon train. Et soudain, depuis la deuxième moitié des années quatre-vingt, on annonce partout le désastre : ces pays sont sinistrés, économiquement, financièrement, socialement, politiquement. On appelle cela " l'afro-pessimisme ". La faute aux Africains ? Voire. Pour mieux comprendre, l'auteur a choisi de revenir dans son village natal, au Sud du Cameroun, après plus de trente ans d'exil. Et il fait dans ce livre le récit de ce retour, d'une plume acérée. Un récit concret, passionnant, qui part de la vie quotidienne des femmes et des enfants dans la brousse, se poursuit dans les grandes villes rongées par le chômage et la misère, et se termine par une mise en cause radicale de la corruption des élites tenues à bout de bras par l'État français. Car si l'Afrique francophone implose aujourd'hui, souvent dans le sang et la violence, c'est bien la " coopération française " qui en est principalement responsable : pour maintenir son rêve de grande puissance, la France a soutenu dictateurs et partis uniques et bloqué toute perspective d'une prise en charge autonome de leur propre développement par les populations africaines. Ce sombre constat, pour Mongo Beti, permet pourtant l'espoir : la profonde remise en cause du système français de domination qui se fait aujourd'hui, du Cameroun au Togo, du Congo à la Côte-d'Ivoire, est en effet la condition nécessaire - certes non suffisante - d'une mobilisation des forces vives de l'Afrique francophone.

Version papier : 11 €
Version numérique : 8,99 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Postface de : Odile TOBNER BIYIDI
Collection : La Découverte Poche / Essais n°235
Parution : 12/10/2006
ISBN : 9782707149787
Nb de pages : 224
Dimensions : 125 * 190 mm
ISBN numérique : 9782348061363
Format : EPUB

Mongo BETI

Mongo Beti (1932-2001), agrégé de lettres classiques, fondateur et artisan de la revue Peuples noirs, Peuples africains, est l’auteur de nombreux essais et pamphlets sur l’Afrique. Il a également laissé une importante œuvre romanesque (notamment Ville cruelle, sous le pseudonyme d’Eza Boto, ou encore Le Pauvre Christ de Bomba). En 1994, après quarante-quatre ans d’exil en France, il était retourné vivre au Cameroun.