La crise ivoirienne
De Félix Houphouët-Boigny à la chute de Laurent Gbagbo

Thomas HOFNUNG

Longtemps, la Côte-d’Ivoire a été la vitrine des anciennes colonies du « pré carré » français, sa plus belle « réussite ». Indépendant depuis 1960, mais resté étroitement lié à Paris, le « pays des éléphants » a bénéficié d’une longue période de stabilité, sous le règne du « père de la nation », Félix Houphouët-Boigny, décédé en 1993.
Montré en exemple en Afrique de l’Ouest, ce « modèle » a viré au cauchemar quelques années seulement après sa mort. C’est la chronique de cette tourmente, aussi précise que documentée, que propose Thomas Hofnung dans ce livre nourri de nombreuses enquêtes sur le terrain. En septembre 2002, des rebelles s’emparent de la moitié nord du pays, après avoir tenté de renverser le président Laurent Gbagbo, élu en 2000. Malgré d’innombrables tentatives de médiations internationales, il faudra attendre l’automne 2010 pour organiser un nouveau scrutin présidentiel. Censée régler la crise, cette élection l’a au contraire exacerbée, Laurent Gbagbo refusant de reconnaître sa défaite face à Alassane Ouattara. Seule l’intervention militaire décisive la France, pourtant la moins bien placée en tant qu’ancienne puissance coloniale, a permis en avril 2011 de dénouer (provisoirement ?) une crise qui a fait des milliers de victimes.
Dans cette édition largement actualisée de son livre de 2005, La Crise en Côte-d’Ivoire, Thomas Hofnung offre des clés indispensables pour comprendre la course vers l’abîme de l’ancien « joyau » de l’Afrique de l’Ouest, mais aussi pour envisager sa possible renaissance.

Version papier : 13,20 €
Version numérique : 9,99 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Cahiers libres
Parution : 20/10/2011
ISBN : 9782707170187
Nb de pages : 140
Dimensions : 135 * 220 mm
Façonnage : Broché
ISBN numérique : 9782707170798
Format : EPUB

Thomas HOFNUNG

Thomas HOFNUNG

Thomas Hofnung est journaliste, chargé de l’Afrique au service étranger de Libération. Depuis l'insurrection de septembre 2002, il a réalisé de nombreux reportage en Côte d'Ivoire.

Extraits presse

Spécialiste de l'Afrique, Thomas Hofnung a effectué de nombreux reportages en Côte d'Ivoire, longtemps considérée comme la vitrine des anciennes colonies françaises. Dans La Crise ivoirienne, il ne se contente pas de relater les quatre mois de guerre civile jusqu'à la chute le 11 avril dernier de Laurent Gbagbo, dont le refus de reconnaître sa défaite électorale fera plus de 3000 morts. Mais il remet cette crise en perspective en nous donnant les clés pour comprendre les rivalités et les enjeux politiques au « pays des éléphants » si cher encore à tant de Français cinquante ans après son indépendance. Pour le nouveau président Alassane Ouattara, qui fut l'unique Premier ministre du « père de la nation » Félix Houphouët-Boigny, « tout est à reconstruire dans la maison Côte d'Ivoire, du plancher jusqu'au toit, à commencer par les fondations ». Avec la réconciliation nationale, c'est le défi auquel sont aujourd'hui confrontés tous les Ivoiriens.

2011-10-23 - Bruno Fanucchi - Le Parisien

 

Longtemps montré en exemple en Afrique de l'Ouest, le modèle de stabilité ivoirien a viré au cauchemar peu après la mort de Félix Houphouët-Boigny. Depuis la tentative de renversement du président Laurent Gbagbo, en septembre 2002, jusqu'à l'intervention militaire en France, en avril 2011, pour dénouer (provisoirement ?) une crise qui a fait des milliers de victimes, c'est la chronique de cette tourmente, aussi précise que documentée, que propose Thomas Hofnung dans ce livre nourri de nombreuses enquêtes sur le terrain.

2011-11-01 - Terre Magazine

 

Si déplaire est une condition sine qua non du métier de journaliste, Thomas Hofnung, grand reporter àLibération où il s'est longtemps occupé de l'Afrique, peut se rassurer: La crise ivoirienne, édition actualisée d'un ouvrage qu'il avait publié en 2005, ne sera pas du goût des partisans de Laurent Gbagbo, le président déchu. Et guère plus apprécié par ceux d'Alassane Ouattara.

2011-11-05 - Alain Léauthier - Marianne

 

Dans un style rythmé, le journaliste de Libération et brillant africaniste Thomas Hofnung publie une édition réactualisée de son livre La crise ivoirienne. Très bon connaisseur de l'ancien "joyau de l'Afrique de l'Ouest", il retrace lui aussi la genèse et le développement de la crise politique jusqu'à l'été 2011. Un récit clair, palpitant, qui se lit comme un roman. Personnages hauts en couleur, trahisons, coups de force, folie, exécutions sommaires, interventions étrangères... Thomas Hofnung entraîne son lecteur dans les méandres d'une histoire aussi passionnante qu'affligeante.

2011-11-15 - Laurent Larcher - La Croix

 

Après un ouvrage en 2005 consacré à la crise en Côte-d'Ivoire, le journaliste de Libération Thomas Hofnung publie une forme de suite à cette crise ivoirienne de douze ans, depuis le putsch en 1999 du général Robert Gueï contre le successeur de Félix Houphouët-Boigny, Henri Konan-Bédié, jusqu'au dernier acte de la guerre civile, la prise de pouvoir par l'armée d'Alassane Ouattara contre le président déchu Laurent Gbagbo en avril 2011. Dans ce récit vivant et très pédagogique, l'auteur dépeint la défaillance d'une génération de responsables politiques qui se disputent le pouvoir par les armes et, à force d'alliances, vengeances et trahisons, ont plongé le pays dans le chaos. Il met bien en valeur le rôle néfaste joué par le poison de " l'ivoirité ", arme rhétorique xénophobe utilisée successivement par Bédié, Gueï et Gbgabo pour marginalier Ouattara. Jusqu'à ce que ce dernier, porté par les rebelles du Nord, l'adhésion des Ivoiriens ainsi stigmatisés, l'appui discret mais décisif du dictateur burkinabé Blaise Compaoré et l'intervention militaire franco-onusienne, accède enfin au pouvoir, par les urnes et par les armes. L'ouvrage se lit avec plaisir, mais il reste une chronique très politique et événementielle de la crise, sans révélations ni éclairages particuliers, que ce soit sur la mobilisation des jeunes patriotes, l'économie ivoirienne, l'entourage de Gbagbo ou encore l'efficacité de l'arme ethnique au sein des populations ivoiriennes. L'auteur reste également assez indulgent envers la France, en particulier à propos des affrontements de 2004 autour de l'Hôtel Ivoire, au cours desquels les militaires français, dont il vante la " retenue ", avaient tiré sur une foule menaçante mais désarmée.

2011-12-01 - Manuel Domergue - Alternatives Economiques

 

A peine élu et déjà fatigué. Alassane Ouattara «a paru épuisé» à sa cérémonie d’investiture présidentielle, le 21 mai 2011. Il était «à l’image de son pays», note Thomas Hofnung à l’issue de son récit-enquête sur les vingt ans perdus de la Côte-d’Ivoire. Alors que le pays a élu ses députés le 11 décembre, «tout est à reconstruire dans la maison Côte-d’Ivoire». L’auteur rappelle comment, depuis la mort du «vieux» Houphouët-Boigny, en 1993, ce pays n’a plus «cessé d’être le théâtre d’une lutte sans merci pour le pouvoir». Jusqu’à la chute, en avril 2011, du «boulanger d’Abidjan», le surnom donné à Laurent Gbagbo parce qu’il roule tout le monde dans la farine. Dix ans durant, ce «machiavel hors pair et redoutable tribun» a tenu tête à la France, dont l’auteur souligne les nombreuses ambiguïtés. Il mesure les effets du poison de l’ivoirité et, en alternant scènes vécues et analyses, il décrit le long déchaînement de violences qui s’est enclenché en 2000 dans un «pays jadis loué pour sa stabilité sur le continent».

2011-12-29 - Arnaud Vaulerin - Libération

 

Pour mieux saisir les défis que devra relever le nouveau Président Ouattara, ce retour sur la crise ivoirienne et ses racines était indispensable.

2012-03-01 - Altermondes

 

Table des matières

Introduction. Comprendre la « catastrophe ivoirienne »
Aux origines des violences de 2011
Le poison de l’« ivoirité » et le grand malentendu entre Paris et Abidjan
Les enjeux de l’élection controversée de novembre 2010
1. Les racines de la crise ivoirienne
Un bélier nommé Houphouët
L’inventeur de la « Françafrique »
Un « miracle » en trompe-l’œil
Une fin de règne agitée
2. Le poison de l’« ivoirité »
Le cas « ADO »
Qu’est-ce qu’être ivoirien ?
L’invention de l’ivoirité
Un père Noël en treillis
3. L’élection « calamiteuse » de 2000
Tout sauf Ouattara
L’heure de Gbagbo
Le camarade Laurent
4. Le coup d’État du 19 septembre 2002
De mystérieux « assaillants » 44
« On veut pas Gbagbo ! » 47
L’ombre du Burkina-Faso 49
5. La France, arbitre ou partie au conflit ?
« Ni ingérence ni indifférence » ?
Les ambiguïtés de « Licorne »
20 000 otages, et Gbagbo
6. L’échec des accords de Marcoussis de janvier 2003
Villepin séquestré à Abidjan
Gbagbo lâche les patriotes dans la rue
L’appel à l’ONU
Une brève réconciliation
7. Novembre 2004, la « guerre des Six-Jours »
Gbagbo s’en va-t-en guerre
Neuf morts français à Bouaké
Insurrection contre les Français
La polémique de l’Hôtel Ivoire
8. Le « mandat cadeau » de Gbagbo
La déception Thabo Mbeki
Janvier 2006 : coup de semonce pour l’ONU
L’affaire du Probo Koala
Une surprise nommée Ouagadougou
9. Un fauteuil pour deux
Gbagbo intoxiqué par les sondages
Une campagne « exemplaire »
« Tout sauf Gbagbo »
Une élection, deux « vainqueurs »
10. La chute finale de Gbagbo
L’échec de la « stratégie du boa »
Blitzkrieg sous les tropiques
La bataille d’Abidjan
Ouattara, le roi nu
Conclusion. Côte-d’Ivoire, année zéro
Chronologie.

Droits étrangers

THE IVORY COAST CRISIS
From Houphouet Boigny to the fall of Gbagbo

The « Land of the Elephants » enjoyed a long period of stability under the rule of the « father of the Nation », Félix Houphouët-Boigny,who died in 1993. This much vaunted example then turned into a nightmare. This thorough and well-researched book draws on several investigations in the country, bringing the reader a fascinating and detailed chronicle of these events.


Thomas Hofnung is a journalist at Libération. Since the September 2002 insurrection, he has made many trips to the Ivory Coast.


Contact : d.ribouchon@editionsladecouverte.com

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites