L'ingénu de Harlem - Hugues Langston

L'ingénu de Harlem

Hugues Langston

Ce roman se présente sous la forme de conversations entre deux Noirs américains (l'auteur lui-même et son héros Jesse Simple, un ouvrier venu à Harlem pour fuir le Sud raciste), qui se rencontrent tard le soir dans un pub de Harlem autour d'un ou plusieurs verres de bière pour aborder les sujets les plus divers. Tout d'abord la vie privée de Simple, ses amours... Mais ce sont aussi et surtout la ségrégation, la bombe atomique, le chômage, la jalousie, l'arrivisme et le jazz que l'on trouve au cœur de cet ouvrage haut en couleurs qui dessine la fresque de tout le petit peuple de Harlem et, au-delà, de toute la vie sociale des États-Unis. Cette succession de vignettes teintées tout à la fois d'humour tendre et de tragédie a acquis un statut de classique.


Version papier : 13.50 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Traduitde l'Anglais par : F. J. Roy
Collection : Culte Fictions
Parution : 27/02/2003
ISBN : 9782707139658
Nb de pages : 350
Dimensions : 12.5 * 19.0 cm

Hugues Langston

Extraits presse

" The Best of Simple, devenu en français L'ingénu de Harlem, est un événement. D'abord parce que les textes de Langston Hughes (1902-1967), si populaires aux Etats-Unis, étaient introuvables chez nous. Bravo donc à Jean-Claude Zylberstein (...) Ce recueil de courts dialogues, jadis publiés en feuilleton dans les colonnes du Chicago Defender, n'appelle qu'une réponse : " Garçon ! Un autre ! " Et plus vite que ça. "
LIRE

" On rit de bonheur. "
L'HUMANITE HEBDO

" Satire teigneuse de l'american way of life et de toutes les bonnes consciences, ce roman rappelle utilement que, face aux racismes de toutes sortes, l'arme la plus performante est et reste l'humour. "
TÉMOIGNAGE CHRÉTIEN

" De la haine raciale à la religion, de la guerre à la sexualité, [l'auteur] fait entendre la voix d'une communauté désireuse de s'émanciper définitivement de l'Amérique conservatrice de l'oncle Tom. "
ROLLING STONE

" Simple est irrésistible : à l'opposé du cliché (le Noir inspiré, le Black en colère), il est un génial héros picaresque saisi dans un moment précaire de pause, tout inventif et libre. On est purement heureux d'avoir eu l'honneur de faire sa connaissance."
LA QUINZAINE LITTÉRAIRE

" Simple, loin d'être simplet, mène une inventive guérilla verbale contre tous les pouvoirs qui conspirent à l'infantiliser - celui des Blancs (qui qualifiaient les Noirs de "boys"), celui des logeuses, celui des épouses et des maîtresses. Juste avant les premiers ravages de l'héroïne, des gangs et de l'idéologie séparatiste du Black Power, Harlem voit ainsi s'épanouir un idiome subversif et sophistiqué. "
LES INROCKUPTIBLES

" Jesse Simple (...) passe pour sa part l'essentiel de son temps à réfléchir sur la société, devant d'indispensables bières (...) Simple n'est pas son nom, il rappelle de temps à autre, en vain, qu'il s'appelle Jess. B. Semple. Tout le monde s'en moque, sauf le lecteur, remué par son désespoir tranquille. "
LE SOIR

2024-05-17 - PRESSE

 

Table des matières

Présentation par F. J. Roy - Avant-propos. Qui est Simple ? - Les pieds ont leur propre existence - Les logeuses - Simple compose une prière - Au coin de la rue - Simple et le sang indien - Un toast pour Harlem - Simple et ses péchés - Tentation - Simple taquine la muse - Les vacances - Simple et les radiateurs - Jalousie - Le banquet - L'invalide de guerre - Sur un lit d'hôpital - La peur de mourir - Il faudrait une loi... - L'impôt sur le revenu - Je n'avais pas le choix - Le printemps - La dernière fessée - Il faut corriger la nature - L'intégration dans l'armée - Triste soirée - La lettre de Baltimore - Sept coups de sonnette - Qu'est-ce qu'on peut bien répondre - La chambre vide - Une photo pour son dressoir - Cocktail-party - La tarte aux pommes - Le bop - Protocole et funérailles - Rêves en liberté - Folie d'été - Elle aurait pu s'appeler Morale - Ces gens qui ne font qu'aller et venir - Un million zéro un - Deux bras pour embrasser - Le linge sale se lave en famille - Des shoots et des shoots - En voiture pour Jamaïca - Il n'y a pas de remède... - Des enfants, des choux et des roses - Sur le sentier de la guerre - Un chaleureux Amen - Il faut que le papier soit bien timbré - L'ombre du blues - Rien qu'une fois dans la vie d'une femme - Le cadeau de Joyce - Un chant de Noël - Les bonnes résolutions - Des fois, je me demande... - Quatre coups de sonnette - L'amour tout simplement - Un sacré enterrement - Le devoir c'est le devoir - La côtelette et les bombes - Une chienne appelée Trilby - Cousine Minnie entre en scène - Radio-activité - Il ne suffit pas d'avoir deux côtés - Les Puerto-Ricains - Encore la cousine Minnie - Un cercle vicieux - Toujours Minnie - Voir mon nom imprimé - Et puis encore Minnie - Mon propre avis de décès - Chanter, rire et danser.