L'Europe et ses passés douloureux - Georges MINK, Laure NEUMAYER

L'Europe et ses passés douloureux

Georges MINK, Laure NEUMAYER

À l’ouest, à l’est ou au sud, on observe en Europe une résurgence des affrontements politiques autour de l’interprétation des conflits du passé. Un ajustement mémoriel entre la « nouvelle » et la « vieille » Europe est demandé par les nouveaux États membres de l’Union européenne (UE), qui se pose comme acteur dans la gestion de ces passés. De nombreux dispositifs institutionnels sont créés afin de produire de la réconciliation et du rapprochement, dans le cadre de sorties de conflits armés (ex-Yougoslavie, Irlande du Nord), de sortie de régime autoritaire (Europe du Sud, Europe centrale et orientale) ou encore d’héritages bilatéraux conflictuels (Allemagne/République tchèque, Pologne/Ukraine, Grèce/Turquie).
Les façons de prendre en charge ces « brûlures du passé » sont très hétérogènes et c’est tout l’intérêt de cet ouvrage de donner à voir les mille facettes de ce mouvement de fond qui travaille nombre de sociétés européennes. Commissions bilatérales d’historiens, activités professionnalisées d’assistance au maintien de la paix, dispositifs muséographiques spécifiques ou interventions dans des arènes internationales (Conseil de l’Europe, OSCE, UE) : autant de stratégies d’historicisation des héritages conflictuels, visant la pacification des rapports sociaux ou la reconnaissance symbolique et l’intégration aux récits nationaux.
Rendant compte de ces évolutions, les auteurs, spécialistes reconnus des différentes aires géopolitiques, s’intéressent aux pratiques des acteurs, à leurs manières de construire des agendas spécifiques, d’élaborer des prises en charge politiques ou humanitaires des situations post-conflits et de créer des modèles ou des savoir-faire particuliers, parfois porteurs de nouvelles formes d’intervention sociale.

Version papier : 30 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Recherches
Parution : 26/04/2007
ISBN : 9782707151971
Nb de pages : 272
Dimensions : 155 * 240 mm
Façonnage : Broché

Georges MINK

Georges Mink est directeur de recherche au CNRS.

Laure NEUMAYER

Laure Neumayer est maître des conférences à l’université Paris-I-Sorbonne.

Extraits presse

« A force de confondre l'Hexagone avec le reste de l'Europe, au point d'affirmer, pour le déplorer, que notre continent serait habité, depuis 1945, par les tourments de la repentance, on en viendrait volontiers à oublier l'immense travail d'histoire et de mémoires qui attend encore les pays de l'ex-Europe de l'Est, confrontés depuis 1989, au double héritage du communisme et du nazisme. [...] Une bonne raison de saluer cet ouvrage remarquable, l'un des premiers à proposer, sous la plume d'excellents spécialistes, un tour d'horizon à peu près complet des différentes façons dont les acteurs ont entrepris de prendre en charge ces "brûlures du passé". »
LE MONDE

« L' objectif de cet ouvrage est très clairement énoncé en préambule: recenser les "contentieux mémoriels" à l'est comme à l'ouest d'une Europe encore en construction, ainsi que les modèles proposés dans chacun des pays pour surmonter ces blocages. [...] Inutile de souligner que l'objectif de cet ouvrage est plus qu'atteint, Georges Mink (directeur de recherche au CNRS) et Laure Neumayer (maître de conférences à l'université Paris 1-Sorbonne) s'étant entouré d'une brillante équipe de chercheurs, dont Benjamin Stora. Comme le rappelle Luc Lévy dans sa postface, "la réconciliation des mémoires est l'une des conditions du succès de l'Union européenne". D'où la nécessité d'un tel état des lieux. »
POLITIQUE INTERNATIONALE

0000-00-00 - PRESSE

 

Table des matières

Introduction. L’Europe et ses passés « douloureux » : stratégies historicisantes et usages de l’Europe, par Georges Mink - I / Généralisation des enjeux mémoriels en Europe - 1. La France et l’Algérie dans les pièges de la mémoire, par Benjamin Stora - 2. Espagne : penser la Shoah, penser l’Europe, par Danielle Rozenberg - 3. L’Espagne aux prises avec son passé : les trajets douloureux et ambigus de la mémoire, par Odette Martinez-Maler - 4. Retour sur les querelles historiographiques et politiques concernant la période 1943-1945 en Italie, par Hervé Rayner - II / L es cycles de la mémoire. Allemagne : de l'adversité au partenariat - 5. Au service du rapprochement franco-allemand. Dialogue d’historiens de part et d’autre du Rhin, parCorine Defrance et Ulrich Pfeil - 6. Produire un récit commun : les commissions d’historiens, acteurs de la réconciliation, par Anne Bazin - 7. De la démocratie tchèque et des « décrets Benes », par Muriel Blaive - 8. Le « Centre contre les expulsions » : les enjeux d’un débat transnational, par Dorota Dakowska - III / L'Europe centrale et orientale face à ses passés - 9. Pologne et Ukraine. Questions délicates, réponses difficiles, par Andrzej Paczkowski - 10. Jedwabne 1941. Le débat sur le conflit judéo-polonais dans le Nord-Est de la Pologne sous l’occupation nazie, par Paweł Machcewicz - 11. La gestion du double passé nazi et soviétique en Lettonie : impasses et dépassement de la concurrence entre mémoires du Goulag et d’Auschwitz, par Pascal Bonnard et Markus Meckl -12. La gestion du passé conflictuel en Bosnie-Herzégovine : le difficile apaisement des mémoires dans un quasi-protectorat européen, par Cécile Jouhanneau - IV / Politiques publiques mémorielles en Europe - 13. Les institutions européennes comme acteurs de la réconciliation en Europe centrale : une médiation entre droit et politique, par Laure Neumayer - 14. L’Union européenne en échec face au conflit identitaire chypriote, par Gilles Bertrand - 15. Mémoire(s) européenne(s) ? Des limites d’un passé aseptisé et figé, par Valérie Rosoux - 16. La consécration internationale d’un pis-aller : une genèse des politiques de « réconciliation », par Sandrine Lefranc - Conclusion. La réconciliation – variations sur un thème européen, par Laure Neumayer - Postface, par Luc Lévy - Liste des auteurs.

Droits étrangers

Europe and its painful pasts



Across western, eastern or southern Europe, there is a surge in political confrontations around the interpretation of past conflicts, with the European Union’s (EU) more recent members seeking a readjustment between “New” and “Old” Europe and the European Union itself aiming to play its part and build a framework for the management of its past. Several institutions have recently been developed to promote reconciliation and closer ties in the aftermath of armed conflict (in former Yugoslavia and in Northern Ireland), totalitarian regimes (Southern, central and eastern Europe) or bilateral conflicting inheritance (Germany/Czech republic, Poland/Ukraine, Greece/Turkey). There are many different ways of coping with these “wounds of the past” ; this book presents the many aspects of this complex issue and how it is shaping contemporary European society. The authors, leading experts in their different geopolitical areas, give an overview of these evolutions, the specific agendas at play, the political and humanitarian responsibilities in post-conflict situations and offer models of practice and know-how that may lead to new social intervention strategies.


Contact : d.ribouchon@editionsladecouverte.com