L'économie sociale et solidaire - Danièle DEMOUSTIER

L'économie sociale et solidaire
S'associer pour entreprendre autrement

Danièle DEMOUSTIER

1901-2001 : voilà un siècle que la liberté d’association existe en France, et l’économie sociale (associations, coopératives et mutuelles) est plus que jamais un projet d’avenir ! Parce que c’est un secteur économique en pleine croissance, avec plus de 1,7 million d’emplois et des dizaines de millions d’adhérents et de bénévoles. Et parce qu’il traduit concrètement, face aux risques de marchandisation de la société, des aspirations pour une économie plus humaine et des entreprises plus démocratiques et moins avides de profit. Non sans mal parfois. Aujourd’hui, malgré leur bilan flatteur, les salariés et les militants de ce secteur doutent : pourquoi n’ont-ils pu endiguer la précarité, les inégalités so-ciales, la pollution, la violence, etc., dans les années 1980-1990 ? L’économie sociale aurait-elle trahi sa philosophie initiale de solidarité en ne s’occupant plus que des classes moyennes capables de se payer une assurance maladie ou l’adhésion à un club sportif ? Manque-t-elle de moyens ? Est-elle inefficace… ? Ce livre redonne du sens et des moyens à ces militants et dirigeants parfois désemparés mais toujours combatifs. Le lecteur y trouvera, d’une part, une présentation historique des origines de l’économie sociale, de ce qui fait son unité mais aussi sa diversité ; et, d’autre part, une discussion critique de ses problèmes actuels et des évolutions proposées. Abondamment nourri d’exemples concrets, ce livre est donc un précieux outil pour la réflexion et pour l’action.

Version papier : 17,50 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Alternatives économiques
Parution : 09/10/2003
ISBN : 9782707142139
Nb de pages : 216
Dimensions : 135 * 220 mm
Façonnage : Broché

Danièle DEMOUSTIER

Danièle Demoustier est maître de conférences en économie à l’Institut d’études politiques de Grenoble. Elle y dirige notamment une formation de troisième cycle « Politique de développement des activités et entreprises d’économie sociale » et intervient dans de nombreux séminaires de formation pour ces organismes ou lors d’assemblées générales de sociétaires.

Extraits presse

« Voici un ouvrage bien structuré et très pédagogique pour y voir clair sur un sujet complexe et mouvant […]. Une lecture utile en ces temps de grandes manœuvres autour de la représentation du secteur. »
ACTUALITÉS SOCIALES HEBDOMADAIRES

« En cette fin d’année centenaire, commémorative de la loi 1901, l’ouvrage de Danièle Demoustier constitue une bonne synthèse des diverses réflexions qui ont eu cours. L’auteur est une universitaire, spécialiste reconnue de l’économie sociale. »
RÉFORME

« Cet ouvrage d’un enseignante de l’Institut d’études politiques de Grenoble nous permet de faire le tour de la question fort complexe de l’économie sociale et solidaire. […] L’ouvrage intéressera les militants présents et futurs des associations, des coopératives et des formes foisonnantes d’une économie solidaire qui cherche non seulement à répondre à des besoins non satisfaits, mais qui se veut aussi l’expression des aspirations démocratiques de nos sociétés. »
ÉCONOMIE ET HUMANISME

« Dans son livre [...] l'universitaire Danièle Demoustier se demande si l'économie sociale n'aurait pas trahi sa philosophie initiale de solidarité en ne s'occupant plus que des classes moyennes capables de se payer une assurance maladie ou l'adhésion à un club sportif. Manquerait-elle de moyens ? Serait-elle à ce point inefficace ? »
LE RÉPUBLICAIN LORRAIN

0000-00-00 - PRESSE

 

Table des matières

Introduction : L'économie sociale est solidaire ... ou elle n'est pas... - I. Introduction de l'économie sociale et solidaire - 1. 1791-1848 : la résistance des groupements populaires au capitalisme industriel - L'auto-organisation économique ouvrière - Le droit au travail par le droit à l'association - 2. 1850-1900 : coopératives et mutuelles face à la division du travail de l'économie capitaliste - Le mouvement ouvrier français déchiré entre proudhoniens et marxistes - La reconnaissance de la liberté de la mutualité - De l'associationnisme à la coopération - L'affichage identitaire de l'économie sociale dans les Expositions universelles - 3. 1901-1945 : gérer des secteurs économiques plutôt que contrer le capitalisme - Les mutuelles de santé et la naissance de la protection sociale obligatoire - Les coopératives sur tous les fronts - La réponse associative et mutualiste à l'évolution des modes de vie - L'économie sociale à l'épreuve de la crise des années trente - 4. 1945-1975 : un moteur auxiliaire de la croissance fordiste - Le rôle des mutuelles dans la protection sociale - La coopération sur les traces du modèle industriel - L'essor associatif et la gestion des politiques publiques - Les espoirs politiques déçus de l'éducation populaire - 5. 1975-1990 : reconnaissance institutionnelle et crise - La reconnaissance institutionnelle et crise - La reconnaissance institutionnelle d'un projet commun - Coopératives et associations à l'épreuve de la la lutte contre la pauvreté et le chômage - Le « gisement d'emplois » des services de proximité - Une histoire en perpétuel mouvement - II. L'unité au-delà de la diversité -6. Des activités et des statuts variés - Trois statuts principaux - Que font aujourd'hui les entreprises associatives ? - Un poids socio-économique très inégalement réparti - Le maquis des regroupements sectoriels et transversaux - 7. Entre famille, État et entreprises lucratives : un espace économique évolutif - L'économie sociale en interaction avec les activités domestiques et de voisinage - L'économie sociale en interaction avec les activités capitalistes et publiques - Une réponse aux effets déstructurants d'une économie de plus en plus concurrentielle - 8. Des principes communs pour une philosophie socio-économique commune - Qu'est-ce qu'une entreprise associative ? - Qu'est-ce que l'entreprise collective - Qu'est-ce que la non-lucrativité ? - La mutualisation, source d'efficacité globale - La multifonctionnalité des activités associatives ou le débat sur la concurrence marchande - La reconnaissance de la fonction d'employeur ou la question d'une représentation spécifique -III. Débats théoriques, enjeux politiques - 9. Des débats théoriques aux enjeux politiques - L'économie sociale : projet politique ou défense institutionnelle ? - Tiers secteur et économie alternative : deux réponses critiques au productivisme - Le secteur sans le but lucratif : ni État ni marché - L'économie solidaire : nouveau secteur ou nouveau souffle ? - Vers la reconnaissance d'une économie plurielle ? - Solidarité et démocratie économiques : du secteur au mouvement - 10. Quelles missions publiques pour les entreprises associatives ? - Des lieux d'apprentissage de la citoyenneté et de l'intégration sociale - Lutter contre les exclusions - Dynamiser le développement local - Soutenir des pôles régionaux de développement socio-économique - Conserver un pôle financier national et stable - Une stratégie gouvernementale trop peu affirmée dans le long terme - 11. Les entreprises associatives sont-elles d'intérêt général ? - Les entreprises associatives banalisées ou marginalisées - Les entreprises associatives instrumentalisées par l'État - Les entreprises associatives traitées en partenaires - Les anciens contre les modernes ? - IV. Pour entreprendre autrement : affronter la complexité de la société actuelle - 12. La nécessaire mais difficile réactualisation des projets... - Salarié, bénévole, militant, adhérent, usager... : les défis du « multisociétariat » - La nécessaire constitution de compromis entre acteurs - 13. Marier démocratie et croissance : un impératif d'innovation et un défi à la complexité - Les logiques de groupe et de filiation - De nouvelles formes d'organisation - 14. Les moyens et l'ambition d'être acteurs d'un autre développement - Le développement social : de la prise en charge à l'auto-organisation collective - Le développement local : de la valorisation à la dynamisation des territoires - Le développement socio-économique : régulation et transformation - 15. À l'épreuve de l'Europe - Des différences nationales bien marquées - Les lignes de clivage déterminantes - Des évolutions convergentes - La difficile reconnaissance par les instances européennes - Conclusion :Travailler la société comme la société travaille les entreprises associatives - Annexes - Bibliographie sélective - Index des sigles et acronymes