Islamophobie
Comment les élites françaises fabriquent le "problème musulman"

Abdellali Hajjat, Marwan Mohammed

Alors que l’hostilité à l’encontre des musulmans se traduit quotidiennement par des discours stigmatisants, des pratiques discriminatoires et des agressions physiques, Abdellali Hajjat et Marwan Mohammed font ici œuvre salutaire : ils expliquent comment l’islam a peu à peu été construit comme un « problème » et comment l’islamophobie est devenue l’arme favorite d’un racisme qui ne dit pas son nom.
Faisant le point sur les débats autour du concept d’islamophobie, ce livre offre une description rigoureuse des discours et actes islamophobes, en les inscrivant dans l’histoire longue du racisme colonial et dans leur articulation avec l’antisémitisme. En insistant sur l’importance des stratégies des acteurs, les auteurs décortiquent le processus d’altérisation des « musulmans » qui, expliquant la réalité sociale par le facteur religieux, se diffuse dans les médias et ailleurs. Ils analysent enfin la réception du discours islamophobe par les musulmans et les formes de contestation de l’islamophobie par l’action collective et la mobilisation du droit antidiscrimination.

Version papier : 14 €
Version numérique : 9,99 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : La Découverte Poche / Essais n°444
Parution : 08/09/2022
ISBN : 9782348075766
Nb de pages : 328
Dimensions : 12,50 * 19 cm
ISBN numérique : 9782348075780
Format : EPUB

Abdellali Hajjat

Abdellali Hajjat est sociologue à l'Université libre de Bruxelles et membre du Groupe de recherche sur les relations ethniques, les migrations et l’égalité. Il a publiéLes Frontières de l'« identité nationale », (La Découverte, 2012) et La Marche pour l'égalité et contre le racisme (Éditions Amsterdam, 2013).

Marwan Mohammed

Marwan Mohammed, sociologue, est chargé de recherche au CNRS (Centre Maurice Halbwachs-Eris) et enseignant à Science Po Paris. Il est notamment l'auteur de La Formation des bandes. Entre la famille, l'école et la rue (PUF, 2011) et dirigé avec Laurent Mucchielli Les Bandes de jeunes. Des blousons noirs à nos jours (La Découverte, 2007). Il est également l'auteur du documentaire "La tentation de l'émeute" (Morgan Production, 2010).

Table des matières

Introduction. Pour une sociologie de l’islamophobie
L’islamophobie de plume
Une institutionnalisation de l’islamophobie ?
L’islamophobie comme « fait social total »
I. Réalités de l’islamophobie
1. L’islamophobie comme épreuve sociale

Expériences et étendue de l’islamophobie
L’épreuve intime du rejet
2. Chiffrer l’islamophobie
Les « opinions » islamophobes
Opinions constatées ou opinions construites ?
Prégnance et progression des opinions islamophobes
3. Des opinions négatives aux actes discriminatoires
Renvois et saisines : la mobilisation des victimes
Les discriminations en raison de l’appartenance réelle ou supposée à l’islam
Le ressenti des discriminations islamophobes
Islamophobie et condition musulmane en France
L’islamité comme pénalité sur le marché de l’emploi
II. Histoire du concept d’islamophobie
4. De l’anti-orientalisme au Runnymede Trust

Une critique orientaliste de l’orientalisme
Une critique postcoloniale de l’orientalisme
Le temps des mobilisations : de Londres aux Nations unies
5. Le temps de la recherche scientifique
Les lacunes du rapport Runnymede 1997
Un concept contesté
Approches plurielles de l’islamophobie
Le monde académique français et l’islamophobie
III. La construction du « problème musulman »
6. Le « problème » de l’immigration postcoloniale

Grèves de l’automobile et disqualification des ouvriers immigrés
Le « problème » des enfants d’immigrés
7. (Mé)connaissances de l’islam
Logiques médiatiques de la stigmatisation des musulmans
Savants, demi-savants et experts
Vulgarisation et réception
8. La cause islamophobe
Politisation de la question musulmane
Espace des mobilisations islamophobes
9. Discrimination légale par capillarité
Le Haut Conseil à l’intégration et la néolaïcité
« Il n’existe pas de laïcité sans discipline » : extension du domaine de la lutte laïque
Islamophobie et régime juridique d’exception
IV. La formation d’une archive antimusulmane
10. Dépolitisation de la violence et politique de la compensation

« Solidarité cachée », musulmans coupables, victimes impossibles
Punition collective
Cadrage néolaïque
11. Construction et circulations des représentations européennes de l’islam et des musulmans
Premiers discours chrétiens au Moyen Âge
Philosophie des Lumières et orientalisme
Le « néo-orientalisme » à l’âge des médias de masse
12. Antisémitisme et islamophobie
Des formes symboliques similaires
L’hypothèse sémite
Des réactions des majoritaires à l’intégration d’une minorité
V. L’islamophobie entre déni et reconnaissance
13. Le déni de l’islamophobie

Déni structurel de l’islamophobie : la question de la discrimination « religieuse »
La disqualification de la lutte contre l’islamophobie : le soupçon d’intégrisme
Un mouvement antiraciste divisé sur l’islamophobie
Tensions au MRAP
Contre-mobilisations dans les milieux institutionnels juifs
Ambiguïtés et paradoxes de la CNCDH
Une faible pénétration du champ politique
Recrudescence des actes islamophobes et intense médiatisation
Rentrée éditoriale 2013 : un tournant symbolique
14. La lutte pour la reconnaissance de l’islamophobie
Prudence des acteurs du culte : une fracture générationnelle ?
La construction extracommunautaire de la lutte anti-islamophobie
Du FSE à « Mamans Toutes Égales »
Un courant féministe contre l’islamophobie
Une nouvelle vague ?
Mobilisations éclatées et reconnaissance institutionnelle
Reconnaissance ou dénégation ? Les limites de la lutte anti-« radicalisation »
15. Les avocats dans la lutte contre l’islamophobie
La lutte contre l’islamophobie à l’échelle des tribunaux
Illégitimité politique et paradoxes de la mobilisation du droit
L’illégitimité comme contrainte de présentation de soi des victimes
Conclusion. Contre l’unanimisme islamophobe
Le consensus de l’hostilité
Sortir de l’essentialisme
Notes