Histoire de la nouvelle gauche paysanne - Jean-Philippe MARTIN

Histoire de la nouvelle gauche paysanne
Des contestations des années 1960 à la Confédération paysanne

Jean-Philippe MARTIN

À compter de l’affaire du McDonald’s de Millau et de la manifestation de Seattle en 1999, la Confédération paysanne et José Bové sont devenus des acteurs centraux du mouvement altermondialiste. L’originalité de la Confédération, constituée en 1987 par regroupement de mouvements ayant jusqu’alors suivi des stratégies et des chemins différents, réside dans sa volonté de lier (non sans débats ni tensions) défense professionnelle et débats de société, contestation et propositions, sur fond d’opposition au libéralisme. Par ailleurs, avec sa promotion d’une « agriculture paysanne », transparaissent la critique du modèle de développement et la question du projet de société. Pour retracer l’émergence des courants qui lui ont donné naissance, l’auteur revient ici sur un demi-siècle de syndicalisme agricole, ainsi que sur les luttes sociales et les expériences politiques qui ont marqué la France depuis les années 1960. Une place particulière est faite aux militants qui ont participé, dans leur diversité, aux combats de cette nouvelle gauche paysanne, avec le souci de comprendre l’évolution de leurs positions et de leurs modes d’action. Il en ressort que ce courant a su en maintes occasions incarner la modernité et imposer des débats de société. Cette histoire restait à écrire. Il existait bien des ouvrages ou documents militants, des travaux de journalistes et quelques articles universitaires, mais aucun livre sur l’histoire globale de cette sensibilité à l’échelle nationale. Cette absence a parfois été source de confusion, certains épisodes pouvant être ici ou là glorifiés tandis que d’autres restaient occultés. Résultat de plusieurs années de recherches menées en toute indépendance, avec esprit critique et sans parti pris, ce livre propose donc une première synthèse.

Version papier : 25 €
Version numérique : 14,99 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Cahiers libres
Parution : 10/11/2005
ISBN : 9782707146311
Nb de pages : 312
Dimensions : 135 * 220 mm
Façonnage : Broché
ISBN numérique : 9782707160843
Format : EPUB

Jean-Philippe MARTIN

Jean-Philippe Martin, agrégé et docteur en histoire, enseigne au lycée Jean-Monnet à Montpellier. Il est l’auteur de plusieurs articles sur les courants qui ont donné naissance à la Confédération paysanne, notamment dans Éric Agrikoliansky, Olivier Fillieule, Nonna Mayer (dir.), L’altermondialisme en France. La longue histoire d’une nouvelle cause (Flammarion, 2005).

Extraits presse

« Un déroulé bien structuré, un rappel judicieux des cadres historiques successifs et un bon équilibre entre l'analyse des évolutions collectives et l'évocation de certains acteurs-clés [...]. »
TRANSRURAL

«Aucun historien n'avait, jusque-là, fait un point exhaustif sur ce courant issu d'une poignée de paysans regroupés à l'origine au sein de la Jeunesse agricole catholique. Le livre de Jean-Philippe Martin comble ce vide et montre qu'avant Bové, il y eut bien d'autres paysans qui firent de la contestation un moyen de "modifier le monde". »
MIDI LIBRE

« Il existait bien des ouvrages ou documents militants, des travaux de journalistes et quelques articles universitaires, mais aucun livre sur l'histoire de cette sensibilité à l'échelle nationale. Cette absence a parfois été source de confusion, certains épisodes pouvant être glorifiés pendant que d'autres restaient occultés. Résultat de plusieurs années de recherches menées en toute indépendance, avec esprit critique et sans parti pris, ce livre propose donc une première synthèse. »
LA MARSEILLAISE

« Ce livre de l'historien Jean-Philippe Martin est le premier à retracer l'histoire du syndicalisme agricole, ce que les politologues appellent la nouvelle gauche paysanne, aujourd'hui incarnée par José Bové. Très médiatisée depuis le McDo de Millau et les rendez-vous altermondialistes sur le plateau du Larzac, cette gauche a su imposer de grands débats de société dépassant les seules problématiques agricoles. »
REGARDS

« Jean-Philippe Martin tire ici le portrait de la famille syndicale progressiste, et nous présente en plus son arbre généalogique particulièrement documenté [...]. Trois cents pages indispensables. »
CAMPAGNES SOLIDAIRES

« Une mise en perspective qui tente d'éclairer les liens entre agriculture et politique, utile en cette période où, d'un côté comme de l'autre, les remises en cause vont bon train. Jean-Philippe Martin a fait un travail d'historien documenté d'où émergent des trajectoires personnelles parfois peu connues et la place de la confédération paysanne au sein du mouvement altermondialiste. »
ENTRAID' OUEST

« Le livre comble un trou. Pour trop de gens, extérieurs au monde agricole, la FNSEA est le syndicat paysan, une puissante machine d'influence capable de mobiliser tracteurs et président de la République. Or, depuis plus de trente ans, des groupes paysans s'efforcent d'infléchir la politique agricole, ils se battent pour une agriculture à la fois plus humaine et de meilleure qualité, refusant la concentration de la production dans des exploitations géantes. »
ALTERNATIVES ÉCONOMIQUES

« Enfin, voilà la synthèse nécessaire sur l'histoire de la dynamique ayant conduit à la création de la Confédération paysanne. Probablement que cette dernière est moins connue que son porte-parole José Bové, mais elle n'en demeure pas moins au centre de ce livre passionnant. À sa manière, Jean-Philippe Martin fournit une pièce essentielle à la connaissance du monde agricole, du syndicalisme et du monde catholique. »
BULLETIN CRITIQUE DU LIVRE EN FRANÇAIS

0000-00-00 - PRESSE

 

Table des matières

Avant-propos - Remerciements - I / Les contestations des années 1960 - 1. le syndicalisme agricole début des années 1960 - La FNSEA, une puissance dominante - Une gauche paysanne traditionnelle : le Modef - La JAC, une école de formation et d'action - Le CNJA et le choix de la modernisation - 2. La Fédération de l'Ouest, une force novatrice et contestataire - L'alliance avec le syndicalisme ouvrier - Les manifestations de Redon et Quimper - Un projet syndical alternatif - Bernard Lambert, un leader au tempérament bouillant - Tensions et divisions au sein de la FRSEAO - 3. Les contestataires du CNJA s'organisent - Bernard Thareau, syndicaliste et socialiste - L'émergence d'une tendance nationale - Aux racines des désaccords - Deux regards sur la division du courant moderniste - II / L'affirmation des oppositions (1970-1974) - 4. Manœuvres d'appareil et débats d'idées - Un livre choc - Une vision marxisante - Le rapport Richard et le congrès de Blois (1970) - Un combat fondateur - 5. Comment s'organiser ? (1970-1972) - Le rôle de « Paysans en lutte » - Une mouvance « Paysan-Travailleur » - Le rôle des journées d'Orléans (1972) - 6. Les combats fondateurs - La « grève du lait » dans l'Ouest (1972) - Des responsables syndicaux en phase - Des leçons à méditer - La lutte du Larzac (1971-1981) - L'attitude de la nouvelle gauche paysanne - Un très large écho - 7. Contre-offensive du CNJA et de la FNSEA - Sus aux gauchistes ! - Une reprise en main méthodique - III / L'éparpillement de la nouvelle gauche paysanne (1974-1981) - 8. Des soubassements communs - Pourquoi parler d'une « nouvelle gauche paysanne » ? - Formation et références communes - Le MRJC, Mai 68 et le marxisme - 9. Paysan-Travailleur vers l'autonomie - Syndicat ou association ? - « Un élargissement trop lent » - La crise de 1976-1977 - Quelle pratique syndicale ? - Les modes d'action - 10. Les oppositions au sein du syndicalisme majoritaire - Créer une tendance - Mesures de rétorsion de la FNSEA et du CNJA - Des actions au service des revendications - 11. D'autres forces en quête d'une recomposition syndicale - Le MSTT - Des groupes départementaux autonomes - 12. Combats communs et luttes séparées - Des pratiques syndicales différentes ? - La question de l'intégration - Face à la coopération et au mutualisme - 13. Polarisations politiques - L'extrême gauche - Le Parti socialiste - IV / Le pari syndical de deux sœurs rivales (1981-1987) -14. La création de la CNSTP et de la FNSP (1981-1983) - La CNSTP, une première réunification - De l'interpaysanne à la FNSP - Pourquoi deux organisations ? - Une passerelle, l'AFIP - 15. Les rapports avec les gouvernements de gauche - Entre attentes et revendications - Désillusions - La question de la réprésentativité syndicale - Le choix gouvernemental et le point de vue de Henri Nallet - Les élections aux chambres syndicales de 1983 - 16. Débats sur la diversité des modèles agricoles - Un électrochoc, l'affaire du « veau aux hormones » - Des expérimentations et des pratiques agricoles différentes - Les États généraux du développement agricole - Des syndicats hésitants - 17. Vers l'unification (1984-1987) - « La division n'est pas comprise » - François Guillaume ministre, un activateur - V / La Confération paysanne, une réunification - 18. Un syndicalisme combatif - La création de la Confédération paysanne - Quelle implantation ? - Des outils et des moyens d'organisation - Un syndicalisme d'action - La diversité des actions symboliques - 19. Promouvoir une « agriculture paysanne » - Une invention : l'agriculture... paysanne - Rébâtir des solidarités locales - Convaincre par les faits - Un discours « subversif » - 20. La CP et les choix de politique agricole - « Des paysans nombreux dans des campagnes vivantes » - La crise de la « vache folle », un révélateur - La Politique agricole commune - Du GATT à l'OMC - 21. Une audience en progression régulière - Des résultats nationaux en croissance - Une influence différenciée - Effet ou contre-effet Bové ? - 22. Des paysans écologistes et internationalistes - Préserver l'environnement, refuser les hormones - Contre la brevabilité du vivant - Le loup, l'agneau, le paysan et le citadin - De l'Europe au monde - Via Campesina - 23. OGM, roquefort et OMC : les années Bové - Mobilisations contre les OGM - En défense du roquefort - L'action contre le McDo de Millau et ses suites - « Le monde n'est pas une marchandise » - Des paysans altermondialistes ? - José Bové, paysan du Larzac, syndicaliste et altermondialiste - Une trop forte médiatisation ? - Au carrefour des contestations - Un nouveau paysage syndical - En guise de conclusion - Repères chronologiques - 1. Aux origines du syndicalisme agricole - 2. Réorganisations et réorientations de l'après-guerre - 3. L'émergence d'une nouvelle gauche paysanne - 5. Recompositions syndicales - 6. L'affirmation de la Confédération paysanne - Bibliographie - Ouvrages, articles et documents - Filmographie - Index.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites