Histoire de l'immigration - Marie-Claude BLANC-CHALÉARD

Histoire de l'immigration

Marie-Claude BLANC-CHALÉARD

« La France est un pays d’immigration qui s’ignore », écrivait la sociologue Dominique Schnapper en 1996. Ce n’est plus vrai aujourd’hui, alors que de nombreuses recherches et plusieurs ouvrages de synthèse se sont appliqués à mieux faire connaître au pays la diversité de ses origines. Ce « Repères » s’efforce de faire le point au moment où se poursuit l’intégration des migrants qui se sont installés sur le territoire depuis les « trente glorieuses » et que s’ouvre peut-être une nouvelle phase d’immigration. Qu’entend-on par intégration ? Depuis quand parle-t-on d’immigration ? Les réponses qui sont données dans ce livre ne sont pas des définitions simples : elles rendent compte de phénomènes modelés par l’histoire, où les récurrences sont nombreuses, où les recompositions sont permanentes. Conçue autour d’un découpage chronologique, l’ouvrage restitue à chaque étape la complexité du contexte dans lequel s’inscrit le fait migratoire : son auteur rappelle la totale intégration de l’histoire des immigrés à l’histoire sociale globale de la France contemporaine. La réflexion dans la durée sur l’évolution des politiques migratoires et les modalités d’intégration est une invitation à comprendre les questions du temps présent sur ce sujet qui a fait l’objet d’une politisation intense dans les deux dernières décennies.

Version papier : 10 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Repères n°327
Parution : 15/11/2001
ISBN : 9782707135858
Nb de pages : 128
Dimensions : 110 * 180 mm
Façonnage : Broché

Marie-Claude BLANC-CHALÉARD

Marie-Claude Blanc-Chaléard, ancienne élève de l’École normale supérieure, docteur en histoire, enseigne à l’université Paris-I-Panthéon-Sorbonne. Elle est membre du Centre d’histoire sociale du XXe siècle de cette université et associée au Centre d’histoire de l’Europe du XIXe siècle (Institut d’études politiques de Paris). Auteur d’une thèse sur l’immigration des Italiens en région parisienne (années 1880-1960), elle s’intéresse notamment aux questions d’intégration et à l’espace social urbain.

Extraits presse

« Cette synthèse a deux grandes qualités. Tout d’abord, l’intérêt propre du panorama dressé, depuis l’origine de l’immigration jusqu’aux années récentes, et notamment la loi Guigou sur la nationalité. Ensuite parce que cette lecture historique conduit à relativiser les débats actuels sur l’intégration des étrangers. »

ALTERNATIVES ÉCONOMIQUES

« Les qualités de synthèse, d’analyse et d’écriture de Marie-Claude Blanc-Chaléard sont indéniables et que, tout bien pesé, les lecteurs qui abordent les questions liées à l’immigration en France tireront profit de cette lecture. »

SCIENCES HUMAINES

« Marie-Claude Blanc-Chaléard passe d'un extrême à l'autre avec un égal bonheur (...) Aujourd'hui, elle fait tenir en 121 pages une solide synthèse sur l'histoire générale de l'immigration en France. Il était pourtant difficile de traiter en un exposé réduit un si vaste sujet (...) L'information, puisée aux meilleures sources, se révèle toujours sûre (...) L'étude se signale par sa clarté, sa constante rigueur scientifique, une prudence qui n'exclut pas la fermeté de la démonstration et des conclusions (...) Ce petit ouvrage réussi, fruit d'une réflexion aboutie, mérite un large succès. »

HISTORIENS & GEOGRAPHES

0000-00-00 - PRESSE

 

Table des matières

Introduction
I / Naissance d’une vocation
1. L’immigration, une histoire contemporaine
Préhistoire
La naissance de l’étranger
Le temps des migrations
Des migrations de métiers aux migrations prolétaires
Une évolution rapide
2. Un cas singulier en Europe
Un pays d’immigrants dans un continent d’émigrants
La liberté de migrer
Les voies privées de l’organisation
3. L’étranger et la construction de la nation
Xénophobie du monde ouvrier
L’étranger, envers du national
La clarification juridique
4. Intégration à la française
Le “modèle assimilateur”
Les réalités de l’intégration
Encadrés : Du Val Nure à Nogent. Les Juifs, autres sans être étrangers. La loi de nationalité de 1889
II / 1914-1931 : La France, pôle mondial de l’immigration
1.14-18 : L’État entre en scène
Les étrangers dans la guerre
Le tribut de l’Empire colonial
2. Années vingt : les voix multiples du grand afflux
“Push and pull”
Un système mixte
1931 : trois millions d’étrangers
3. Être étranger dans la France des années vingt
Vivre en marge
Une vie communautaire intense
Les étrangers sont-ils assimilables ?
Encadré : Entre communauté et vie française
III / Intégration dans la tourmente (1930-1960)
1. Années trente : temps de crises
La crise économique et le retour du protectionnisme ouvrier
La mobilisation des classes moyennes
Les étrangers dans la tourmente politique
2. Les effets contrastés de la Seconde Guerre mondiale
De la fuite à l’enrôlement
La curée
Les travailleurs étrangers au service de l’Allemagne
Les étrangers dans la Résistance
Une histoire partagée
3. De la stabilisation à l’intégration
La stabilisation, fille des crises
L’intégration, fille de la croissance
Encadré : De la protection nationale à la solution finale
IV / Les Trente Glorieuses de l’immigration (1945-1975)
1. Les paradoxes de la décennie 1945-1955
L’immigration au rang des priorités
Médiocrité des flux sous contrôle
Hors ONI : les immigrés algériens
2. Le deuxième grand afflux (1956-1974)
L’explosion des règles
Un phénomène européen
Le problème algérien et l’effort de reprise en mains
3. La condition immigrée
Les nouvelles composantes de la France étrangère
Des réfugiés peu nombreux
L’immigré dans la société des Trente glorieuses
De l’indifférence au retour du racisme
Encadré : Politiques européennes d’immigration
V / L’autre grande crise du siècle
1. Des immigrés de plus en plus encombrants (1974-1983)
La présidence de Valery Giscard d’Estaing et l’arrêt de l’immigration (1974-1981)
1981 : “Changer la vie” pour les immigrés
2. Une nouvelle phase de peuplement brutalement révélée
Le temps des familles
Stabilisation dans une société en crise
Les enfants de l’immigration au cœur de la crise
Une visibilité inédite
“Beurs” et antiracisme : le temps d’une prise de parole
3. 1983-1998 : Le temps de la politisation extrême - Le phénomène Front national - À la recherche de “l’immigration zéro” - Le choix de l’apaisement - Encadré : Le Front national, l’immigration et la tradition d’extrême-droite
VI / Genèse d’une France nouvelle
1. L’intégration, nouvel objet politique
Le “problème de l’intégration”
Les politiques sociales d’intégration
2. La mosaïque France à la fin du XXe siècle
La pluralité des origines
Les transformations de l’emploi
3. Un nouveau cycle d’intégration encore hésitant
Le poids des discriminations
Un “cycle de la différence” ?
Les dynamiques du métissage
Des enjeux qui dépassent le cadre national
Encadré : Les mots et les politiques de la différence
Bibliographie
Table des documents.