FéminiSpunk
Le monde est notre terrain de jeu

Christine Aventin

FéminiSpunk est une fabulation à la Fifi Brindacier, qui raconte l’histoire, souterraine et infectieuse, des petites filles ayant choisi d’être pirates plutôt que de devenir des dames bien élevées. Désirantes indésirables, nous sommes des passeuses de contrebande. Telle est notre fiction politique, le récit qui permet à l’émeute intérieure de transformer le monde en terrain de jeu. Aux logiques de pouvoir, nous opposons le rapport de forces. À la cooptation, nous préférons la contagion. Aux identités, nous répondons par des affinités. Entre une désexualisation militante et une pansexualité des azimuts, ici, on appelle « fille » toute personne qui dynamite les catégories de l’étalon universel : meuf, queer, butch, trans, queen, drag, fem, witch, sista, freak… Ici, rien n’est vrai, mais tout est possible. Contre la mascarade féministe blanche néolibérale, FéminiSpunk mise sur la porosité des imaginaires, la complicité des intersections, et fabule une théorie du pied de nez. Irrécupérables !

Version papier : 10,00 €
Version numérique : 7,99 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : La Découverte Poche / Essais n°564
Parution : 05/01/2023
Format : EPub
ISBN papier : 9782348077685 ISBN numérique: 9782348077760

Christine Aventin

Christine Aventin
Christine Aventin est une fille un peu gauche – un écrivain contrarié. De genre littéraire fluide, elle écrit des romans poétiques, de la poésie narrative et des essais fictions. Elle a reçu en 2017 le Prix Quinquennal de l’Essai pour Breillat des Yeux le Ventre – une exaltation autour du cinéma de Catherine Breillat. Au même moment que FéminiSpunk, comme un diptyque, elle a publiéScalp, poèmes autopsiques (L’Arbre à paroles, coll. « iF », 2021).

Table des matières

1. What’Spunk. Où l’on découvre que Fifi Brindacier est l’inventeuse du punk
2. Reclaim. Où l’on invente que l’imagination est un mensonge qui crée de la vérité
3.No hero but clito. Où l’on comprend que l’héroïsme est une arnaque
4. Contagion. Où l’on décide de faire confiance aux forces minoritaires
5. Filles. Où l’on construit, à l’endroit du mot « femme », le plus grand feu qui soit, avant de lire l’avenir dans les cendres
6. Héritières. Où l’on cherche quoi faire d’un gros meuble de famille qui ne passe pas la porte et encombre tout le palier
Post-scriptum. Où l’on s’avise que la solitude est une maison hantée.