Écologies - Philippe Boursier, Clémence Guimont

Écologies
Le vivant et le social

Philippe Boursier, Clémence Guimont

Les crises écologiques multiples frappent avec une intensité croissante les écosystèmes, les groupes humains et non humains. Sous la pression du temps qu’elles gaspillent et des intérêts dominants qui les orientent, les sociétés mettent en péril leur propre survie et l’habitabilité de la planète. Il est donc impératif d’assumer le défi d’un grand virage écologique émancipateur.
Se croisent ici, avec rigueur et clarté, des approches issues des sciences sociales et des sciences de la nature, pour éclairer les processus qui précipitent les dévastations du vivant et exacerbent les inégalités. Sont aussi explorées les manières désirables et réalistes de prévenir, d’atténuer, d’empêcher les désastres mais aussi de vivre mieux.
Ce livre porte la voix des écologies qui œuvrent à une véritable critique des dominations et du statu quo. Deux approches sont articulées : l’une, intersectionnelle et anticapitaliste, ancrée dans la dynamique des mobilisations sociales ; l’autre, plus attentive aux liens que les sociétés humaines tissent avec le vivant non humain. Écoféminismes, extractivisme, racisme environnemental, politiques publiques, finance verte, cause animale ou droits de la nature sont autant de sujets décisifs abordés avec lucidité.
Près de 70 contributions thématiques de scientifiques, de philosophes, de journalistes et d’activistes, très accessibles et documentées, accompagnées de lexiques et ressources bibliographiques, pour saisir l’ampleur des défis auxquels se confrontent les écologies contemporaines.

Version papier : 28,00 €
Version numérique : 21,99 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Hors collection Sciences Humaines
Parution : 12/01/2023
Format : EPub
ISBN papier : 9782348076886 ISBN numérique: 9782348076893

Philippe Boursier

Philippe Boursier, professeur de sciences économiques et sociales, a été porte-parole national des Verts et co-fondateur du mouvement Écologie sociale. Il a coordonné avec Willy Pelletier le Manuel indocile de sciences sociales.

Clémence Guimont

Clémence Guimont est maîtresse de conférences en science politique à l’université Paris Panthéon-Sorbonne et membre du Centre européen de sociologie et de science politique (CESSP).

Table des matières

Écologies. Le vivant et le social, par Philippe Boursier et Clémence Guimont
Témoigner de l’urgence d’agir : une ouverture par Jean Jouzel, par Jean Jouzel
Comptes à rebours
Les catastrophes sont partout
No limit ? Par François Graner et le Collectif Passerelle
Le temps joue contre nous, par Roland Lehoucq et le Collectif Passerelle
Planète bleue ? Par Jérôme Weiss
Trop d’eau, pas assez d’eau…Se mouiller collectivement pour faire face, par Geremy Panthou, Basile Hector et Christophe Peugeot
Sans risques, le nucléaire ? Par Bernard Laponche
Des trous dans la planète
Biodiversité : l’essence de la crise précède son existence, par Vincent Devictor
Océans naufragés, par Catherine Le Gall
« Espèces invasives » : une catégorie envahissante ? Par Philippe Chailan, Séverine Harnois et Philippe Boursier
Humains face au désastre
Demain, des guerres de l’eau ? Par Mathias Delori
Les jours d’après seront crises « sanitaires », par Camille Besombes
Rongés : la fabrique sociale et écologique des cancers, par Zoé Rollin
La santé des travailleurs est-elle soluble dans la santé environnementale ? Par Annie Thébaud-Mony
Quels mondes s'effondrent ?
Basculements ? Par Jérôme Baschet
Peut-on encore éviter l’effondrement ? Par Luc Semal
D’où proviennent les catastrophes ?
Qui est coupable ?

La population : un coupable (trop) idéal de la crise écologique, par Hugo Lassalle
Les animaux, des viandes ? Par Émilie Dardenne
Criminels climatiques, par Mickaël Correia
Existe-t-il vraiment des alternatives aux pesticides ? Par Alexis Aulagnier
Consommateurs et consommatrices d’énergie, deux fois coupables ? Par Joseph Cacciari
Capitalismes sans issue
La finance « verte » pour sauver la planète (financière) ? Par Lucie Pinson
L’air : une marchandise, un marché ? Par Antonin Pottier
L’urgence de sortir de l’agriculture industrielle, par Hélène Tordjman
Pourquoi l’impunité industrielle ? Par Thomas Le Roux
Les gouvernants en action ?
Les COP, beaucoup de blabla, mais pas que, par Sandrine Mathy
Dernière station avant l’apocalypse ? L’économie relancée contre l’humanité, par Clément Sénéchal
Changement climatique : l’État (ir)responsable, par Marine Fleury
Les lobbies font-ils la loi ? Par Guillaume Courty
Quels obstacles pour l’action publique de l’environnement ? Par Clémence Guimont
Les villes et le climat : (im)puissance publique ? Par Cégolène Frisque
Des écologies émancipatrices
Naturelle la «nature » ?

De quelle nature est la société ? Par Philippe Chailan et Philippe Boursier
La Nature, constructions historiques et techniques, par Jérôme Lamy
Biodiversité, ingénierie écologique et domination de la nature, par Clémence Guimont
Le commun est-il si commun ? Nature et conflits de classe, par Gabriel Mahéo
Causes animales, luttes sociales : une histoire partagée ? Par Roméo Bondon
L’écologie, c’est classe - et genre ?
Le commun des mortels : quelle écologie inclusive ? Par Philippe Chailan et Philippe Boursier
Aires d’accueil des gens du voyage : un racisme environnemental ? Par William Acker
Inégalités environnementales, par Valérie Deldrève
Le patriarcat contre la planète ? Débats écoféministes, par Jeanne Burgart Goutal
Peut-on concilier une recherche d’émancipation féministe et un mode de vie plus écolo ? Par Constance Rimlinger
Les imaginaires écologistes au prisme de l’intersectionnalité ? Par Stéphane Lavignotte
Écologies décoloniales
Exploitations, colonialismes et crimes écologiques, par Marie Thiann-Bo Morel
Fantasmes d’une nature vierge et colonialisme vert, par Guillaume Blanc
Chlordécone, un crime d’État impuni ? Par Patrick Le Moal et Philippe Pierre-Charles
Exploitations extractivistes ? Par Assia Boutaleb et Thomas Brisson
S’en sortir
Grandes luttes où petits gestes ?

Écologiser la démocratie, par Clémence Guimont et Tin-Ifsan Floch
Le climat : au bonheur des juges ? Par Marine Fleury
Peut-on s’engager par sa consommation ? Par Sophie Dubuisson-Quellier
Les indigènes à l’avant-garde du combat en Amérique latine, par Michael Löwy
Irréductibles. Les zones autonomes comme conquête écologique, par Sylvaine Bulle
Écologies populaires
Sobriété = égalité ? Par Barbara Nicoloso
Plus d’écologie = moins d’emplois ? Par Laurent Éloi
Des graines et des émeutes : pourquoi reprendre des terres
en ville, par Jade Lindgaard
Liberté de circuler, droit de respirer. Pour une écologie Populaire, par Fatima Ouassak
La démocratie sociale au secours du vivant, par Philippe Boursier
Éléments de politique publique écologique
Gratuité des transports, pourquoi pas ? Par Marianne Fischman
Faire passer les enfants avant les voitures : comment changer le visage d’une ville avec un plan de circulation ? Par Sébastien Marrec, Florian Le Villain et Guy Baudelle
Transition ou bifurcation ?
Énergétique ou écologique ? Par Cégolène Frisque
Quelle planification écologique ? Par Hannah Bensussan
Une sécurité sociale écologique ? Par Marianne Fischman
Les communs, de l’invisibilité à de nouveaux horizons, par Gilles Allaire
D’autres mondes sont possibles
L’agroécologie peut-elle nous sauver ? par Marc Dufumier
Vider les villes ? par Guillaume Faburel
High-tech ou low-tech ? Par Philippe Bihouix
Une électricité 100 % renouvelable, est-ce ruineux ? Par Philippe Quirion
S’extraire de l’extractivisme ? Par Doris Buu-Sao
Le mouvement des droits de la nature : pour une jurisprudence du Vivant, par Marine Calmet
Ouverture
La part sauvage des communs ? Une enquête écologique au Marais Wiels, par par Léna Balaud, Antoine Chopot et Allan Wei
Et maintenant ? Par Philippe Boursier et Clémence Guimont
Remerciements.

Droits étrangers

ECOLOGIES
Living things and social considerations

This book is the voice of intractable environmentalists who challenge social dominance and humans’ control over living things. It features close to 80 theme-based contributions from scientists, journalists and activists who shed light on the background, processes, and effects of the ecological crises, and offer pointers on how to live better and co-exist harmoniously on this planet.


Philippe Boursier, professor of economics and social sciences, was the national spokesperson for the Greens and co-founder of the Social Ecology movement. Together with Willy Pelletier, he coordinated the guide Manuel indocile de sciences sociales.
Clémence Guimont is a lecturer in political science at the Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne and a member of the Centre européen de sociologie et de science politique (CESSP).


Contact : d.ribouchon@editionsladecouverte.com