Street Corner Society - William Foote WHYTE

Street Corner Society
La structure sociale d'un quartier italo-américain

William Foote WHYTE

Street Corner Society fait partie du petit nombre des classiques de la sociologie mondiale. Mais si la description saisissante que fait William Foote Whyte de la vie d’un quartier italien de Boston dans les années trente a connu un succès durable aux États-Unis, ce n’est pas seulement parce qu’il s’agit d’un modèle pour les recherches d’ethnologie urbaine. Reconnu bien au-delà des cercles universitaires, Street Corner Society est en effet de ces livres qui font passer un souffle d’air frais dans le territoire austère des sciences sociales.
À l’écoute des humeurs de la rue, écrit dans une langue exempte de tout jargon et proche de la meilleure prose journalistique, cette fascinante immersion dans la vie d’un quartier, de ses sous-cultures et de ses systèmes d’allégeance a bouleversé les images convenues de la pauvreté urbaine et de l’identité communautaire. Référence majeure pour quiconque affronte les problèmes de l’observation participante en sociologie, Street Corner Society constitue également une lecture délectable pour le profane et un portrait savoureux de la comédie humaine dans sa version italo-américaine.

Version papier : 13,90 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : La Découverte Poche / Sciences humaines et sociales n°126
Parution : juillet 2007
ISBN : 9782707152879
Nb de pages : 406
Dimensions : 125 * 190 mm
Façonnage : Broché

William Foote WHYTE

William Foote Whyte, directeur de recherches à l'université Cornell, a été président de l'American Sociological Association.

Table des matières

Préface de Henri Peretz - Street Corner Society, l’expression d’une culture - Traduire aujourd’hui Street Corner Society - William Foote Whyte, un universitaire à part - Le contexte historique : Boston, l’immigration italienne - La sociologie américaine témoin de son époque - Un livre à part ou l’exemple même de l’école de Chicago ? - Le refus du concept de « désorganisation sociale » - Un discours de la méthode d’observation ? - Avertissement - Introduction : le monde de Corneville - Première partie : gars de la rue, gars de la fac - I. Doc et ses copains - 1. Les membres de la bande - 2. Bowling et hiérarchie sociale - 3. Les Nortons et le club Aphrodite - 4. La campagne politique de Doc - 5. La dispersion - II. Chick et son club - 1. L’histoire de Chick Morelli - 2. L’organisation du club - 3. Les activités sociales - 4. L’opposition à Chick - 5. La deuxième année - 6. La dissolution - 7. En campagne avec les républicains - 8. La carrière de Chick Morelli - III. Structures sociales et mobilité sociale - 1. La nature des groupes - 2. Le rôle social du foyer socioculturel - 3. Mobilité sociale et appartenance - Deuxième partie : racketteurs et politiciens - IV. La structure sociale du racket - 1. Histoire des rackets - 2. L’organisation de la loterie - 3. Relations avec la police - 4. Le racketteur dans son cadre social - V. Le racketteur et le Club social et athlétique de Corneville - 1. Tony Cataldo et les gars de Shelby Street - 2. La création du club - 3. La réorganisation du club - 4. Le problème politique - 5. Tony Cataldo dans la crise - 6. La soirée de bingo de Tony - 7. La nouvelle direction - 8. Carlo et Tony - VI. Politique et structure sociale - 1. Les métamorphoses de l’organisation politique - 2. La carrière politique - 3. L’organisation d’une campagne - 4. Les meetings - 5. Le jour des élections - 6. La nature des obligations politiques - Troisième partie : conclusion - Conclusion - 1. La bande et l’individu - 2. La structure sociale - 3. Le problème de Corneville - Postface - Sur l’évolution de Street Corner Society - 1. Éléments biographiques - 2. À la rencontre de Corneville - 3. La préparation de l’étude - 4. Premiers efforts - 5. Mes débuts avec Doc - 6. L’apprentissage de l’observation participante - 7. Incursion dans le monde politique - 8. Retour à Norton Street - 9. Recadrage de la recherche - 10. Retour sur les bandes de rue - 11. L’étude du racket - 12. La marche sur l’hôtel de ville - 13. L’adieu à Corneville - 14. Corneville revisité - 15. L’acceptation de Street Corner Society comme thèse de doctorat - 16. Street Corner Society cinquante ans après - Annexe - Bibliographie de l’auteur.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites