Sociologies de l'individu

Federico TARRAGONI

Individualisation des peines, des carrières, des soins, de la relation pédagogique, de la consommation ; nouvelles frontières de l’identité numérique ou biométrique ; menaces que l’individualisme ferait peser sur les sociétés d’aujourd’hui... L’individu est au cœur des pratiques sociales contemporaines.
A-t-on affaire cependant à un individu plus autonome ou plus fragile ? Quelles sont les tensions de la condition individuelle contemporaine ? Pouvons-nous tous accéder au statut valorisé d’individu libre et singulier, maître de lui-même et de son existence ?
Répondre à ces questions suppose de faire dialoguer la tradition sociologique – Tocqueville, Durkheim, Halbwachs, Weber, Simmel, Elias, Mead ou Goffman – et les recherches contemporaines sur les processus d’individuation.

Version papier : 10 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Repères n°701
Parution : janvier 2018
ISBN : 9782707194657
Nb de pages : 128
Dimensions : 120 * 190 mm

Federico TARRAGONI

Federico Tarragoni est agrégé de sciences économiques et sociales et maître de conférences en sociologie à l’université Paris-VII-Denis Diderot. Il a publiéL’Énigme révolutionnaire aux Éditions Les prairies ordinaires (2015).

Table des matières


Introduction / Dans quelles sociétés d’individus vivons-nous ?
De quelles « sociétés » parle-t-on ?
Qu’est-ce qui fait « individu » ?
Une actualité problématique
La leçon des classiques
I / L’avènement de l’individu moderne
Peut-on faire une histoire de l’individu ?
Fondations antiques - Les ambivalences du Moyen Âge - L’époque moderne et ses promesses -
Les inquiétudes de l’époque contemporaine

Modernité et individualisme axiologique
Le décentrement indien - Le retour à l’Occident
De l’individualisme axiologique à l’individualisme démocratique
Le laboratoire américain - Les contradictions de l’individu démocratique - Marx et la «
question individualiste »

II / L’individu et la division du travail social
L’individu libre et autonome... mais délié
Les apories de Durkheim
Des conditions sociales de l’individuation à un individualisme humanist - Une méthode sans individu ?
« Étudier la société à part. En dehors des individus, sans doute ? »
Les suicidés de Halbwachs - La mémoire comme hybridation d’individuel et de social
III / Derrière l’organisation sociale, des individus singuliers
Weber : la vie subjective du capitalisme
Un capitalisme d’individus singuliers ou d’appareils ?
Elias : contrôle social et contrôle de soi
Le courtisan comme archétype de la personnalité moderne - Contre le mythe philosophique
de la conscience autoproduite

Simmel : l’individu comme forme sociale
L’individu au cœur des cercles sociaux
La sociologie américaine : personnalité et organisation sociale
Les apports de la psychosociologie - Statuts, rôles et identités - La subjectivité aux marges : le migrant - L’identité du stigmatisé
IV / Les nouvelles sociologies de l’individu
De la division du travail social à la «seconde modernité »
Des individus réflexifs
L’individu contre l’institution - L’individu bricoleur - L’individu incertain
Penser le monde social à l’échelle individuelle
Le modèle de l’individu rationnel - Le modèle de l’individu pluriel - Le modèle de l’individu éprouvé
V / Les outils d’une sociologie de l’individu
L’individu n’est rien sans ses statuts protecteurs
Insécurité sociale, incertitudes individuelles - Injonctions à la visibilité - Vers un nouveau complexe tutélaire ?
On devient individu à partir de ses supports sociaux
L’apport des ressources - L’importance des liens - Le bénéfice des sociabilités
L’individu se construit à travers un rapport à soi
Vers la subjectivation politique
Conclusion
Glossaire
Repères bibliographiques.

Droits étrangers

THE SOCIOLOGY OF THE INDIVIDUAL


Individualization, left, right and center or the dangers of individualism? The individual, at the center of contemporary social practices, leans equally towards autonomy and fragility.
What tensions are there in the contemporary individual condition? Can we all achieve the vaunted status of being free, unique individuals who are masters of themselves and their existence?
To answer these questions, one must create a dialogue between sociological tradition – Tocqueville, Durkheim, Halbwachs, Weber, Simmel, Elias, Mead or Goffman – and contemporary research on individuation processes. This enlightening study provides just that


Federico Tarragoni is a qualified teacher of economics and social sciences and an assistant Sociology professor at the University of Paris-VII-Denis Diderot. His book L’Énigme révolutionnaire (The revolutionary enigma), was published by Éditions Les prairies ordinaires (2015).


Contact : d.ribouchon@editionsladecouverte.com

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites