Sociologie de l'école

Marianne BLANCHARD, Joanie CAYOUETTE-REMBLIÈRE

L’école tient aujourd’hui dans la société française une place prépondérante, si bien que près du quart de la population du pays se trouve sur les bancs de l’école et que le nombre d’enseignants, tous niveaux confondus, a dépassé le million. Dans ce contexte, le fait scolaire constitue un fait social majeur.
Comment s’organise l’institution scolaire et comment a-t-elle évolué ? Qui sont celles et ceux qui la font vivre ? Celles et ceux qui la fréquentent ? De quelle façon les inégalités scolaires sont-elles produites ? Quel rôle les politiques publiques peuvent-elles alors jouer ?
L’objectif de cet ouvrage est de présenter les réponses de la sociologie à ces questions, en s’appuyant sur des travaux classiques, mais aussi sur les recherches les plus récentes. En intégrant des analyses traitant de la maternelle à l’enseignement supérieur, il apporte un soin particulier à comprendre les inégalités sociales en train de se faire et à décrire les conséquences de la généralisation de l’école.

Version papier : 10 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Repères n°672
Parution : avril 2016
ISBN : 9782707185709
Nb de pages : 128
Dimensions : 120 * 190 mm

Marianne BLANCHARD

Marianne Blanchard, ancienne élève de l’ENS Ulm, agrégée de sciences économiques et sociales, est maître de conférences en sociologie à l’ESPE Midi-Pyrénées.

Joanie CAYOUETTE-REMBLIÈRE

Joanie Cayouette-Remblière, sociologue, est chargée de recherche à l’Institut national des études démographiques (Ined).

Table des matières

Introduction
Les prémices d’une sociologie de l’école : l’approche d’Émile Durkheim
Bourdieu contre Boudon : un duel structurant ?
Multiplication et diversification des approches
Organisation de l’ouvrage
I / La généralisation de l’école
D’une explosion scolaire à l’autre
La division entre école primaire et secondaire - La première « explosion scolaire » et l’avènement du collège unique - La scolarisation de l’enseignement technique et professionnel - La seconde explosion scolaire
L’école s’est-elle démocratisée ?
La forme scolaire à l’école et hors l’école
Six traits caractéristiques de la forme scolaire - La forme scolaire en dehors des murs de l’école
II / Des parcours scolaires qui restent différenciés
Des parcours primaires et secondaires socialement différenciés
Vue d’ensemble sur les trajectoires des entrants en sixième en 2007 - Des parcours différenciés en fonction de l’origine sociale… - … du sexe… - … et de l’histoire migratoire
De quelques tendances des parcours scolaires après la seconde explosion scolaire
Des inégalités qui se reportent et qui se transforment - De l’« élimination différée »
Une « élimination prolongée » dans le supérieur
Une société des diplômes
L’emprise des diplômes sur le devenir socioprofessionnel
III / Inégalités de réussite et d’orientation à l’école
Les inégalités de réussite
Dispositions familiales et dispositions scolaires - Les conditions de scolarisation - Y a-t-il un effet-enseignant ? - Rapport à l’école et malentendu sociocognitif
Les inégalités d’orientation
IV / Des politiques scolaires et leurs effets
La dynamique contemporaine des politiques scolaires : quelle place pour l’État ?
Des politiques entre territorialisation… - … et globalisation
Un nouveau rôle d’évaluation pour l’État ?
Trois politiques à la loupe
La construction des programmes et des savoirs scolaires - Les politiques d’éducation prioritaire : des dispositifs éclatés et un bilan contraste - Autour de la carte scolaire
V / Les enseignants et professionnels du système éducatif
Les mondes enseignants
Une nébuleuse professionnelle - Enseignants : un métier de classes moyennes… et de femmes ?
Que font les enseignants (au système scolaire) ?
Le travail des enseignants - Enseignants et inégalités scolaires
Les autres professionnels du système scolaire et la division du travail éducatif
VI / Les élèves et leur famille
Les expériences scolaires
L’école comme instance de socialisation : l’exemple de la socialisation différentielle des sexes - Les mondes lycéens - Les manières d’être étudiant
Familles et école : un rapport socialement différencié
La conversion des familles populaires aux enjeux scolaires
Les parents de classes moyennes et supérieures : des « consommateurs d’école » ?
Conclusion
Repères bibliographiques.



En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites