Racisme et xénophobie en Europe
Une comparaison internationale

Michel WIEVIORKA

Dans toute l'Europe, les années quatre-vingt-dix sont marquées par une inquiétante résurgence du racisme et de la xénophobie. Mais dès qu'on y regarde de près, on observe que leurs manifestations concrètes varient considérablement d'un pays à l'autre : harcèlement et violences racistes en Grande-Bretagne, où en revanche l'extrême droite demeure groupusculaire : poussée meurtrière, xénophobe et raciste, et montée en puissance des droites radicales en Allemagne : populisme plus ou moins lesté de haine raciste et succès électoraux de la Ligue du Nord et des néo-fascistes du MSI (Mouvement Social Italien) en Italie ? Mais sans que la violence soit un fait majeur : contribution flagrante du racisme et de la xénophobie à la crise nationale belge et aux scores éloquents des nationalistes flamands du Vlaams Blok, là aussi sans manifestation massive de violence, etc. Après La France raciste (Seuil, 1992), les chercheurs de l'équipe dirigée par Michel Wieviorka décrivent et analysent dans ce livre cette autre Europe qu'est l'Europe du racisme et de la xénophobie. Ils vont au cœur des expériences britannique, allemande, belge et italienne, et remontent, en sociologues ouverts à l'histoire, aux sources sociales, politiques et culturelles du mal. De leur étude comparative, progressivement, une conclusion se dégage : au-delà des spécificités de chaque pays, il existe une profonde unité européenne des processus et des logiques qui mènent à la haine, à la peur et à l'incapacité croissante à reconnaître et accepter l'altérité.

Version papier : 28,50 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Textes à l'appui / Sociologie
Parution : mai 1994
ISBN : 9782707123435
Nb de pages : 312
Dimensions : 135 * 220 mm
Façonnage : Broché

Michel WIEVIORKA

Michel WIEVIORKA

Michel Wieviorka est directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales, et mêne ses recherches dans le cadre du CADIS. Il dirige les Cahiers internationaux de sociologie et a notamment publié l'Espace du racisme (1991), la France raciste (1992) et, aux Éditions La Découverte, Racisme et modernité (1993).

Table des matières

Introduction, par Michel Wieviorka - Une démarche comparative - La tridimensionnalité du problème - Le modèle européen d'intégration - La destruction du modèle européen - Le nouvel espace du racisme et de la xénophobie - Les formes diversifiées d'une même tendance lourde - I/ L'expérience britannique, par Kristin Couper etDanilo Martuccelli - 1. Les formes du racisme au Royaume-Uni - Discrimination et ségrégation - La violence raciste - Les expressions politiques du racisme - 2. Déstructuration de la société britannique et racisme - Société industrielle et Welfare State: classes et citoyenneté - Nation, citoyenneté et immigration depuis 1948 - Nations et multiculturalisme: le risque raciste - L'expérience des inner cities - 3. Face au racisme - Les politiques antiracistes au Royaume-Uni - Les limites du National Front - Le débat des sociologues britanniques - Conclusion. Société, culture, racisme - II/ L'expérience belge , par Philippe Bataille - Introduction - 1. La société nationale belge - État, nation, société - L'efficacité des \"piliers\" - 2. La fin de la société nationale belge - Les facettes de la crise - Vagues migratoires et gestion institutionnelle de l'intégration - L'affaire des \"écoles islamistes\" - 3. Racisme et politique - Le décrochement du culturel et du social - Le racisme flamand - Le racisme dans les régions francophones - III/ L'expérience allemande, par Angelina Peralva - 1. Racisme et xénophobie dans l'Allemagne contemporaine - Chronologie de la violence - Xénophobie et racisme - La montée de l'extrême droite - 2. RFA, RDA: deux sociétés nationales intégrées - La République fédérale allemande - La République démocratique allemande - 3. Le nouvel espace du racisme - Dislocation de la RFA en tant que société nationale - Dislocation de la RDA en tant que société nationale - L'impact de la réunification - Conclusion - IV/ L'expérience italienne, par Danilo Martuccelli - INTRODUCTION- 1; l'Italie en mutation - Un type de société industrielle - L'État italien - La nation - Les immigrés - 2. Les sources sociales du racisme - Exclusion, immigrés et racisme - Le racisme et la ville - Racisme et concurrence économique - 3. Les sources communautaires du racisme - Les noms de l'Autre - Peut-on parler de racisme entre le Nord et le Sud? - Vers un racisme différentialiste? - Racisme et passage au politique - Le système politique italien - Le racisme et les partis traditionnels - La Ligue lombarde et la tentation raciste - Post-scriptum - Conclusion - Conclusion, par Michel Wieviorka - La tridimensionnalité de l'analyse - La déstructuration dse sociétés nationales - Racisme et immigration - Index des auteurs cités

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites