Qu'est-ce que la justice sociale ? - Nancy FRASER

Qu'est-ce que la justice sociale ?
Reconnaissance et redistribution

Nancy FRASER

La reconnaissance est aujourd'hui un concept central du débat politique. Mais dans quelle mesure peut-elle s'intégrer à une réflexion normative sur la justice sociale ? C'est à cette question que répond la philosophe américaine Nancy Fraser, qui établit une distinction entre ce qu'elle appelle une politique de reconnaissance et une politique de redistribution. La première insiste sur l'égal respect dû à tous les membres d'une société, la seconde sur une redistribution équitable des biens et des ressources. Pour l'auteure, les conflits entre ces deux orientations sont politiquement paralysants et théoriquement insatisfaisants.
En affirmant qu'une démocratie radicale consiste à reconnaître le caractère multiculturel et sexué des sociétés modernes, sans figer les identités des différents groupes ni renoncer à l'engagement historique de la gauche en faveur de l'égalité économique et sociale, elle vise à la réconciliation de la gauche culturelle et de la gauche sociale. Pour cette raison, cet ouvrage de philosophie politique est, à bien des égards, un livre politique.

Version papier : 10 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Introduction de Estelle FERRARESE
Postface de Estelle FERRARESE, Estelle FERRARESE
Traduit de l'Anglais par Estelle FERRARESE
Collection : La Découverte Poche / Sciences humaines et sociales n°342
Parution : mars 2011
ISBN : 9782707167897
Nb de pages : 182
Dimensions : 125 * 190 mm
Façonnage : Broché

Nancy FRASER

Nancy FRASER

Nancy Fraser est professeure de philosophie et de sciences politiques à la New School for Social Research. Elle est également titulaire de la chaire "Repenser la justice" au Collège d'études mondiales, à Paris. Un autre de ses livres a été traduit en français : Qu'est-ce que la justice sociale ? Renaissance et redistribution (La Découverte, 2005).

Extraits presse

« [...], l'auteur parvient à poser les conditions de réalisation d'une société équitable et à conceptualiser les possibilités d'une juste participation à la vie sociale. »
AGENDA INTERCULTUREL

« À la fin du 20e siècle, la lutte pour la reconnaissance est devenue la forme paradigmatique du conflit politique. L'injustice fondamentale n'est plus l'exploitation mais la domination culturelle. Cela correspond-il à la réalité, se demande la philosophe américaine Nancy Fraser ? Il apparaît plutôt que les luttes pour la reconnaissance prennent place dans un monde où les inégalités matérielles s'accentuent elles aussi, tant sur le plan des revenus et de la propriété que sur le plan de l'accès à l'emploi, à l'éducation, aux soins de santé et aux loisirs. »
PROJET

«Ce recueil de textes constitue un outil précieux pour comprendre les débats soulevés par les théories de la reconnaissance. La philosophie américaine établit notamment une distinction critique entre politique de la reconnaissance et politique de redistribution des ressources et des biens. »
SCIENCES HUMAINES

PRESSE

 

Table des matières

Introduction, par Estelle Ferrarese
1. De la redistribution à la reconnaissance ? Les dilemmes de la justice dans une ère « postsocialiste »
Le dilemme redistribution/reconnaissance
Classes exploitées, sexualités méprisées et groupes mixtes
Corriger ou transformer : la question des remèdes
Affiner le dilemme. Le cas du genre et de la race
Conclusion
2. Penser la justice sociale : questions de théorie morale et de théorie de la société
Redistribution ou reconnaissance ? Anatomie d'une fausse antithèse
Questions normatives et philosophiques
Questions de théorie de la société : pour une approche dualiste
Conclusion
3. Repenser la reconnaissance
Le modèle identitaire
L'évincement de la redistribution
La réification de l'identité
Le déni de reconnaissacne comme subordination statutaire
Faire face à la distribution inique
S'opposer à la déformation de la perspective
4. Institutionnaliser la justice démocratique
L'oppostion correction/transformation revisitée : la voie médiane de la réforme non réformiste
Croisement des solutions et conscience des démarcations
Recommandations pour une délibération
5. Repenser l'espace public : une contribution à la critique de la démocratie réellement existante
Quelle histoire ? Quelle conception ?
Ouverture de l'espace public, parité de participation et égalité sociale
Égalité, diversité et multiplicité de publics
Espaces publics, questions d'intérêt commun, intérêts privés
Publics forts, publics faibles : la société civile et l'État
Conclusion : repenser l'espace public
6. Transnationaliser l'espace public
Le cadre national implicite de la théorie traditionelle de l'espace public et de ses contrethéorisations critiques
La constellation postnationale et la problématisation du cadre national
Repenser l'espace public, encore une fois
Postface. La reconnaissance, le tort et le pouvoir, par Estelle Ferrarse
Reconnaissance, vulnérabilité, intersubjectivité. La question de l'institutionnalisation
Reconnaissance et assignation de soi
Logique de pouvoir.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites