Petit précis de remise à niveau sur l'histoire africaine
à l'usage du président Sarkozy

Adame Ba KONARÉ

Passé les réactions vives qu’a suscitées chez les Africains le discours de Nicolas Sarkozy prononcé à Dakar le 26 juillet 2007, ses déclarations sur l’immobilisme du continent africain ou encore la non-responsabilité de la France dans ses problèmes actuels nécessitaient une riposte argumentée, dépouillée de toute considération émotive. C’est dans le but d’éclairer le président Sarkozy et, plus généralement, le grand public sur la réalité de l’histoire africaine, qu’Adame Ba Konaré a lancé, en septembre 2007, un appel remarqué à la communauté des historiens.
Cet ouvrage est le résultat de cette mobilisation : vingt-cinq contributions de spécialistes de notoriété internationale ou de plus jeunes chercheurs, africains et européens, qui abordent chacun avec rigueur un pan de l’histoire riche, complexe et trop souvent méconnue du continent. La construction à la fois chronologique et thématique de l’ouvrage permet de réfuter point par point les poncifs hérités de l’ethnologie coloniale et de changer le regard porté sur l’Afrique. Cette riposte n’est pas une affaire d’Africains blessés dans leur dignité, mais une entreprise d’historiens, ceux du Nord comme du Sud, soucieux de rétablir la vérité des faits contre toutes les tentatives de manipulation.

Version papier : 13 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Préface de Elikia M'BOKOLO
Postface de Catherine CLÉMENT
Collection : La Découverte Poche / Essais n°309
Parution : octobre 2009
ISBN : 9782707158710
Nb de pages : 364
Dimensions : 125 * 190 mm
Façonnage : Broché

Adame Ba KONARÉ

Ancienne première dame du Mali, Adame Ba Konaré est historienne, militante du Mouvement démocratique malien, présidente fondatrice du Musée de la femme Muso Kunda de Bamako et de la fondation humanitaire Partage. Elle a publié une dizaine d’ouvrages consacrés à son pays, dont Quand l’ail se frotte à l’encens (Présence africaine, 2006), L’Os de la parole. Cosmologie du pouvoir (Présence africaine, 2000) et le Dictionnaire des femmes célèbres du Mali (Jamana, 1993).

Extraits presse

« Dans un Précis de remise à niveau sur l'histoire africaine à l'usage du président Sarkozy, une vingtaine de chercheurs répondent au discours prononcé à Dakar le 26 juillet 2007. Cette riposte argumentée offre "une leçon d'histoire pour enfin changer le regard porté sur l'Afrique". »
HUMANITÉ DIMANCHE

« "Le drame de l'Afrique, disait Nicolas Sarkozy à Dakar en juillet 2007, c'est que l'homme africain n'est pas entré dans l'Histoire." Passé l'indignation, on avait peu de faits à opposer: pas facile d'être caler sur l'Histoire de l'Afrique quand la matière n'est pas développé dans nos programmes scolaires. Mais voici une première et salutaire étape: un Petit précis de remise à niveau sur l'histoire africaine à l'usage du président Sarkozy, écrit sous la direction de l'historienne Adame Ba Konaré, militante du Mouvement démocratique malien. [...] Vingt cinq spécialistes en tout démontent les clichés et donnent des informations précises, expliquant entre autres qu'aux Etats-unis, les esclaves africains n'ont pas seulement inventé le blues. Ils ont introduit la riziculture, transférant des technologies dont ils étaient les seuls détenteurs. Passionnant. »
PHOSPHORE

« Un ouvrage solide destiné à un public de non connaisseurs, qu'il faut lire d'urgence. »
POLITIQUE ÉTRANGÈRE

PRESSE

 

Remettre les pendules à l’heure ! Cette expression bien française pourrait sans doute résumer l’objectif de la bonne vingtaine de chercheurs en histoire africaine – Occidentaux ou Africains – réunis autour de l’historienne malienne Adame Ba Konaré, scandalisés par le fameux « discours de Dakar » prononcé les 26 juillet 2007 par Nicolas Sarkozy, président de la République française, ancienne puissance coloniale, devant un parterre de responsable politiques, d’étudiants et d’intellectuels […] En réponse,avec ses 25 contributions, l’ouvrage dirigé par Adame Ba Konare se propose de « réfuter point par point les poncifs hérités de l’ethnologie coloniale véhiculés par le discours de Dakar et de prodiguer plus largement une véritable leçon d’histoire pour en finir avec le regard statique porté sur l’Afrique ». […] Au fil des sujets qu’il aborde, ce volume parvient à détruire un grand nombre d’idées reçues et d’inexactitudes que Nicolas Sarkozy et Henri Guaino, sa plume, avaient reprises sans plus de précautions. Mais l’analyse du discours de Dakar est aussi l’occasion pour ces historiens de « mesurer l’ampleur des stéréotypes entêtés sur l’histoire de l’Afrique » : le texte, « sous-tendu par une telle méconnaissance », met en fait en lumière « la pauvreté de la connaissance des sociétés africaines par les élites françaises, et plus largement occidentale ». […] C’est donc bien une véritable « remise à niveau » que propose l’ouvrage, d’abord pour Nicolas Sarkozy, mais aussi pour le lecteur, en matière d’histoire de l’Afrique et de ses rapports avec ses voisins..

11/12/2008 - Olivier Doubre - Politis

 

Un petit précis de remise à niveau sur l'histoire africaine doit paraître dès demain (16 octobre) à Bamako, sous la houlette de l'ancienne Première dame du Mali, Adame Ba Konaré. Un ouvrage explicitement adressé à Nicolas Sarkozy, qui avait profondément choqué l'Afrique lors du discours de Dakar.

20/10/2008 - Sandrine Cochard - 20 Minutes.fr

 

Table des matières

Préface, par Élikia M’Bokolo
Introduction générale, par Adame Ba Konaré
I / Qui a dit que l'Afrique n'avait pas d'histoire ?
1. Un essai de périodisation de l’histoire africaine, par Catherine Coquery-Vidrovitch
2. Innovations et dynamiques créatives dans la préhistoire africaine, par Éric Huysecom et Kléna Sanogo
3. Universalité des valeurs et idéal d’humanité en Afrique : témoignages d’explorateurs, par Drissa Diakité
4. La gestion et la prévention des crises de subsistance dans les sociétés précoloniales du Sahel : mythe ou réalité ?, par Boureima Alpha Gado
5. L'opposition tradition/modernité comme modèle d'analyse des réalités africaines, par Doulaye Konaté
II / Un discour d'un autre âge ?
6. Les visions françaises de l’Afrique et des Africains, par Pierre Boilley
7. Le musée du quai Branly ou l’histoire oubliée, par Catherine Coquery-Vidrovitch
8. Le refus de savoir est un refus de reconnaissance, par Bogumil Jewsiewicki
9. L’enseignement du fait colonial dans une perspective d’histoire mondiale, par Tayeb Chenntouf
10. Apologie du colonialisme, usages de l’histoire et identité nationale : sur la rhétorique de Nicolas Sarkozy, par Olivier Le Cour Grandmaison
III / Qui est responsable des « difficultés acturelles » de l' Afrique ?
11. Quelques aspects de la contribution de l’Afrique au développement du Nouveau Monde et de la France, par Hassimi Maïga
12. Aux origines de la traite négrière transatlantique : introduction au débat sur la responsabilité africaine, par Kinvi Logossah
13. L’esclavage et les traites en Afrique occidentale : entre mémoires et histoires, par Ibrahima Thioub
14. Le rôle de la colonisation dans l’« immobilisme » des sociétés africaines, par John O. Igué
15. Pérennité des structures de dépendance et reproduction du sous-développement :le cas du Bénin (ex-Dahomey) de la colonisation à aujourd’hui, par Sébastien Dossa Sotindjo
16. La crise ivoirienne : le poids de l’histoire coloniale, par Daouda Gary-Tounkara
IV / Qui a parlé de Renaissance africaine ?
17. La philosophie négro-africaine : une lutte permanente pour sa reconnaissance, par Sandra Fagbohoun
18. L’Union pour la Méditerranée : un projet pour diviser l’Afrique et tourner le dos à la Francophonie, par Isidore Ndaywel è Nziem
19. Le Sahara n'est pas une frontière, par Djohar Sidhoum-Rahal
20. La Renaissance africaine : un défi à relever, par Alioune Sall
21. Gouvernance et expérience démocratique en Afrique : l’éclairage de la culture et de l’histoire, par Adame Ba Konaré
Postface,par Catherine Clément
Orientations bibliographiques, par Daouda Gary Tounkara
Les auteurs
Annexe : Allocution de M. Nicolas Sarkozy, président de la République, prononcée à l'université de Dakar.
Index.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites