Logement et cohésion sociale
Le mal-logement au coeur des inégalités

Christophe ROBERT, Didier VANONI

Alors que la presse se fait de plus en plus l’écho des tensions du marché de l’immobilier ou du mal-vivre dans les banlieues, que le droit au logement opposable a finalement été obtenu sous la pression des associations, la question du logement apparaît encore souvent comme un domaine particulièrement complexe et délicat à saisir dans toutes ses composantes (financières, foncières, techniques, réglementaires) et toutes ses dimensions (urbanistiques, territoriales, sociales, économiques).
Cet ouvrage s’intéresse plus particulièrement à la situation des mal-logés (3 millions de personnes aujourd’hui), tout en prenant acte de l’élargissement de cette crise du logement aux classes moyennes. Grâce à une approche par thèmes (logement social, structures d’hébergement et d’accueil d’urgence…) mais aussi par publics (personnes défavorisées, étudiants, ménages vieillissants…), il contribue à dresser un état des lieux de la question du logement en France. Il fait également le point sur le cadre législatif et ses évolutions et offre aux professionnels concernés un ensemble de connaissances permettant de mieux contextualiser leurs pratiques ou de donner une dimension plus stratégique à leurs interventions.
Un outil indispensable pour les travailleurs sociaux, responsables associatifs, fonctionnaires territoriaux, chefs de projets, élus locaux qui interviennent sur les questions de logement et sont confrontés sur le terrain à une situation de plus en plus critique.

Version papier : 28 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Alternatives sociales
Parution : novembre 2007
ISBN : 9782707149978
Nb de pages : 240
Dimensions : 135 * 220 mm
Façonnage : Broché

Christophe ROBERT

Christophe Robert est docteur en sociologie et responsable des études à la Fondation Abbé-Pierre pour le logement de défavorisés.

Didier VANONI

Didier Vanoni est docteur en économie et directeur de FORS-Recherche sociale.

Extraits presse

« Large, fouillé, précis, soit aussi très désespérant: tel est le panorama du mal-logement, établi par deux experts - Didier Vanoni, directeur de FORS-Recherche sociale, et Christophe Robert, responsable des études de la Fondation Abbé-Pierre pour le logement des défavorisés-, qui font toucher du doigt ce qu'il est convenu d'appeler la "crise" du logement. [...] Croisant informations et analyses, la démonstration méthodique des auteurs constitue un constat à charge. Elle n'a pourtant rien du brûlot partisan. »
ACTUALITÉS SOCIALES HEBDOMADAIRES

« L'ouvrage critique la politique du logement au cours des années 70, qui n'a jamais réussi à résorber le déficit de l'offre. Les mesures mises en oeuvre dans les deux dernières décennies, privilégiant l'aide à la personne sur l'aide à la pierre, ont introduit beaucoup de confusion et de complexité dans le système. Surtout, elles ont profité en priorité à la partie supérieure de l'offre. Tout se passe, comme si elles "niaient les profondes transformations sociales qui affectent la société française". Société et logement connaissent des évolutions inverses: sur le front sociétal, la situation s'est fragilisée; sur celui du logement, la tendance est au renchérissement. Ségrégation sociale et crise des banlieues ne seraient qu'une des nombreuses conséquences de ces évolutions. »
LIAISONS SOCIALES MAGAZINE

« La société française est malade du logement. Ce n'est pas un phénomène temporaire, mais une pathologie chronique. De plus en plus de problèmes sociaux trouvent leur origine ou leur aggravation dans les mauvaises conditions d'hébergement. Les auteurs dressent un diagnostic particulièrement clair et précis de cette réalité. [...] Les auteurs ne se contentent pas de constats terribles et pessimistes. Ils proposent des solutions. Ils en appellent à la régulation de la sphère publique, et ce, dans deux directions. D'abord la construction massive de logements accessibles à la plupart des ménages. Ensuite, leur meilleure répartition géographique entre les communes, afin d'éviter les effets de ghetto. »
LIEN SOCIAL

PRESSE

 

Table des matières

Introduction : Quand la crise du logement fait écho à une crise de société... I / Le mal-logement : état des lieux et définitions - 1. Mal-logés et non logés : les différents publics victimes de l’exclusion du logement - Les sans-domicile fixe et les populations en errance - Les publics n’ayant pas de logement personnel - Les hébergés dans des structures d’accueil temporaire - Les hébergés par la famille, des amis ou des tiers - Les publics ayant des droits d’occupation limités - Les ménages en situation d’expulsion - Les ménages vivant dans des hôtels meublés - Les ménages vivant dans des conditions « indignes » - Les publics spécifiques - Les jeunes et les étudiants - Les gens du voyage - Les travailleurs saisonniers du tourisme et de l’agriculture - Les immigrés et les travailleurs migrants -2. Conséquences du mal-logement pour les territoires et pour les ménages - Les effets sur le budget des ménages d’une offre rare et chère - Difficultés d’accès et taux d’effort en hausse - Les risques en matière d’insertion sociale et professionnelle des jeunes - Les risques sanitaires et sociaux liés au mal-logement - Une thématique qui a des difficultés à émerger - Développement de l’exclusion et contribution à la production d’actes déviants - La dimension territoriale du mal-logement - Spécificités territoriales - Tendances communes et interdépendances entre les territoires - Les publics logés dans un habitat de relégation - Quantifier le mal-logement et ses conséquences - II / Crise du logement, crise des politiques du logement -3. Les politiques publiques à l’épreuve du déséquilibre structurel des marchés immobiliers - Le parc de logements actuel et ses évolutions depuis trente ans - Les dysfonctionnements des marchés immobiliers - Évolution des politiques du logement en France - Des années 1950 aux années 1990 : construction et déconstruction d’un système - Depuis la fin des années 1990 : la difficile recomposition d’un système d’intervention - Décentralisation et droit au logement - Plus qu’une décentralisation, une « nouvelle donne » - Pour une cohérence des nouvelles politiques territoriales - Des collectivités locales engagées dans des politiques volontaristes - Les dispositifs en faveur du logement des personnes défavorisées - 4. Enjeux pour les politiques actuelles et à venir - Reconnaître l’inadaptation de la production à la demande sociale - Les classes moyennes dupées, les catégories modestes et pauvres oubliées - Une crise du logement à loyers accessibles - Décalage entre les publics ciblés par les dispositifs et ceux qui en bénéficient effectivement - Les effets pervers de l’ amortissement fiscal - Mieux répartir l’offre accessible sur le territoire pour mieux répondre aux besoins des ménages - Les banlieues en crise… une autre facette de la crise du logement - Renouvellement urbain et crise du logement : le grand écart - Le défaut de solidarité entre les territoires : des essais de correction des déséquilibres - Faire évoluer les métiers et les fonctions au sein du système d’acteurs - La fonction donnée à l’hébergement et à l’hébergement d’urgence - Rôles et partage des responsabilités entre le parc social et le parc privé - Rendre opposable le droit au logement : enjeux et perspectives -Conclusion : L'enjeu pour demain : produire plus de logements accessibles et mieux les répartir sur les territoires - Listes des sigles - Bibliographie.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites