La décroissance
Dix questions pour comprendre et débattre

Fabrice FLIPO, François SCHNEIDER, Denis BAYON

La décroissance désigne une mouvance intellectuelle et militante qui estime que la crise climatique et les impasses du modèle capitaliste ne pourront être surmontées qu’au prix de l’abandon du modèle de développement productiviste et de ses fondements : le culte fétichiste de la croissance et la croyance aveugle dans les bienfaits des progrès technoscientifique. « Doux rêve », « dangereuse utopie », « projet réactionnaire », on a tout entendu à propos de la décroissance, qui suscite souvent une condescendance amusée ou une méfiance instinctive de la part du monde politique traditionnel ou du monde intellectuel.
C’est ce qui rend si précieux ce livre sans équivalent, qui brise les malentendus et préjugés les plus répandus sur la décroissance, et s’efforce de faire naître un débat sérieux et argumenté à son propos.

1. Que signifie « décroissance » ?
2. La décroissance, une idée neuve ?
3. Pourquoi pas le « développement durable » ?
4. La décroissance, est-ce la fin du progrès scientifique et technique ?
5. La décroissance est-elle malthusienne ?
6. La décroissance, privation ou joie de vivre ?
7. La décroissance, c’est la récession et le chômage ?
8. La décroissance concerne-t-elle les pays du Sud ?
9. La décroissance n’implique t-elle pas une vision dirigiste et autoritaire de la politique ?
10. Que signifierait concrètement une politique de décroissance ?

Version papier : 10,00 €
Version numérique : 9,99 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Postface de Denis BAYON
Collection : La Découverte Poche / Essais n°362
Parution : juin 2012
Format : EPub
ISBN papier : 9782707173133 ISBN numérique: 9782707174574

Fabrice FLIPO

Fabrice Flipo est maître de conférences en philosophie à Telecom Ecole de Management, il travaille sur le développement durable.

François SCHNEIDER

François Schneider est chercheur à l'Université autonome de Barcelone. Il a coorganisé pour "Recherches et décroissance" les Conférences de Paris (2008) et Barcelone (2010).

Denis BAYON

Denis Bayon, diplômé en économie, a travaillé dans des centres de recherche universitaires. Il mène, depuis, une vie d'honnête homme.

Table des matières

Introduction
Où l'on se demande d'où vient ce mot nouveau qui dérange tant
1. Que signifie « décroissance » ?
Où l'on tente de déterrer quelques racines conceptuelles d'une vaste mouvance hétéroclite
2. La décroissance, une idée neuve, ou un vieille idée réactionnaire ?
Où l'on montre que, dans un monde nouveau et souvent inquiétant, certains ne se contentent pas des vieilles formules réchauffées
3. Pourquoi la décroissance et pas le « développement durable » ?
Où il est utile de rappeler le sens d'une expression dont il est fait usage de façon fréquente et incontestée
4. La décroissance, est-ce la fin du progrès scientifique et technique ?
Où il apparaît que le retour aux cavernes humides et aux chandelles n'est pas précisément le modèle en vogue, même chez les radicaux irresponsables
5. La décroissance est-elle malthusienne ?
Où il est montré que, contrairement aux apparences, le sinistre pasteur Malthus n'est décidément pas la tasse de thé des objecteurs de croissance
6. La décroissance, privation ou joie de vivre ?
Où l'on se demande sérieusement si les habitants des État-Unis sont vraiment plus heureux que ceux du Bhoutan
7. La décroissance, c’est la récession, le chômage, la fin de l’économie de marché ?
Où il est montré qu'il est imprudent d'accuser les dissidents de vouloir propager les maux distillés par le système qu'ils critiquent
8. La décroissance concerne-t-elle les pays du Sud ?
Où il apparaît que la mondialisation montrerait une bien meilleure figure si l'«Occident» prenait au sérieux les choix de vie des «sous-développés»
9. La décroissance n’implique t-elle pas une vision dirigiste/autoritaire de la politique ?
Où l'on se rassure, aucune prise du Palais d'Hiver ne se profile à l'horizon de la décroissance
10. Pour conclure, que signifierait concrètement une politique de décroissance ?
Où les choses se compliquent encore un plus et où lecteurs et lectrices devront eux-mêmes poursuivre l'histoire
Postface à l'édition de 2012
Au coeur de l'effondrement économique, la pertinence des lectures décroissantes.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites