Jean-Baptiste Botul

Malgré l’absence de production littéraire du philosophe de tradition orale Jean-Baptiste Botul (1896-1947), nous pouvons signaler quelques rares recueils qui ont assis sa réputation : La vie sexuelle d'Emmanuel Kant (Mille et une nuits, 1999), Landru, précurseur du féminisme. Correspondance inédite, 1919-1922 (Mille et une nuits, 2001) ou La métaphysique du mou, déjà édité par Jacques Gaillard (Mille et une nuits, 2007).

Bibliographie :