La Découverte Live
Twitter
Youtube
Facebook
 

La maison > L'entreprise


La Découverte est dirigée par Hugues Jallon, Président-Directeur général depuis février 2014, entouré d'un comité de direction composé d'Emmanuelle Bagneris, directrice générale adjointe, Rémy Toulouse, directeur littéraire, Éric Fouquet, directeur commercial, Pascale Iltis, directrice du service presse et de la communication et Caroline Robert, chef de fabrication.



La maison compte 22 salariés.

 

La maison publie environ 120 nouveautés par an (dont une trentaine de numéros de revues), dont la diffusion en librairie est assurée Interforum, premier diffuseur et distributeur de livres en France.

 

C'est en 1983 que les Éditions La Découverte ont pris le relais des Éditions François Maspero (créées en 1959). En mai 1982, François Maspero décidait de quitter la maison qu'il avait fondée, après en avoir confié la direction à François Gèze, en lui demandant de poursuivre l'activité, mais en changeant de nom.

Au fil des années, La Découverte s'est affirmée comme l'une des rares maisons indépendantes de taille moyenne, engagée à gauche, présente surtout dans le domaine des sciences humaines et sociales, des essais sur les problèmes de société et des ouvrages accessibles sur l'économie et les questions internationales.

En 1981, L'Etat du monde est lancé et devient l'annuel économique et géopolitique de référence

En 1983 fut créée la collection de poche REPÈRES, devenue depuis l'une des principales collections universitaires dans le domaine des sciences économiques et sociales (plus de 600 titres).

Les essais et documents ont toujours été un axe fort de la maison, qui compte parmi ses succès le fameux Tête de Turc de l'Allemand Günter Wallraff (1986), La fin du travail de Jeremy Rifkin (1996), Le harcèlement moral, paru chez Syros (1998), Là-bas si j'y suis, de Daniel Mermet (1999), Notre ami Ben Ali de Jean-Pierre Tuquoi et Nicolas Beau (1999), Le Monde n'est pas une marchandise, de José Bové et François Dufour (2000), les livres de Michael Moore, Dégraissez moi ça (2000)  ; Mike contre attaque (2002) ; Tous aux abris ! (2004), La Sale Guerre de Habib Souaïdia (2001), Françalgérie de Lounis Agoun et Jean-Baptiste Rivoire (2004), La Fracture coloniale, dirigé par Pascal Blanchard, Nicolas Bancel et Sandrine Lemaire (2005), La Grande guerre pour la civilisation, de Robert Fisk (2005), Storytelling de Christian Salmon (2007), L'Histoire secrète de la Ve République (2006), Le Monde selon Monsanto de Marie-Monique Robin (2008), L'Histoire secrète du patronat (2009), Éloge du carburateur, de Matthew Crawford (2010), Pour les musulmans d'Edwy Plenel (2014), Le piège Daech, de Pierre-Jean Luizard (2015),  Les Arabes, leur destin et le notre de Jean-Pierre Filiu (2015), etc.

 

 

Parallèlement, un important travail d'exploration des voies nouvelles de la recherche en sciences humaines et sociales a été poursuivi ou engagé dans diverses disciplines : philosophie, sociologie et histoire des sciences (avec des auteurs comme Bruno Latour ou Isabelle Stengers, etc...), sciences de la communication (Philippe Breton, Patrice Flichy, Pierre Lévy, Armand Mattelart, etc...), philosophie (Étienne Balibar, Miguel Benasayag, Gérard Mendel, Yves Citton, Pierre Dardot et Christian Laval, etc...), histoire ancienne (Pierre Vidal-Naquet, Geoffrey E. R. Lloyd...) et contemporaine (Pascal Blanchard et les chercheurs de l'Achac, François Dosse, François Cusset, Philippe Artières,  Enzo Traverso, François Jarrige, Michelle Zancarini-Fournel, etc...), économie (Robert Boyer, Alain Lipietz, Pierre Salama, etc.), sociologie (Bernard Lahire, Stéphane Beaud, Nicolas Jounin, Mike Davis, etc.., sciences politiques (Yves Sintomer, Achille Mbembe, Nancy Fraser, etc.), études de genre (Elsa Dorlin, Éric Fassin, Judith Butler,etc...) et géopolitique (Georges Corm, Yves Lacoste, Béatrice Giblin et la revue Hérodote), Théorie critique (Axel Honneth, Hartmut Rosa) etc. [...]

 

En 1998, La Découverte a été intégrée au groupe Havas (devenu Vivendi Universal Publishing début 2001, puis Editis en 2004). Elle a pu ainsi développer son activité dans le plein respect de son indépendance éditoriale. Début 2002, le département Syros Jeunesse a été cédé à Nathan Jeunesse, et les collections du département « Essais » de Syros ont été intégrées à La Découverte.

En 2007, La Découverte a lancé Zones, un label qui accueille une demi-douzaine de titres par an (et qui a notamment publié en 2008 Le Président des riches, de Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot, vendu à près de 150 000 exemplaires, mais aussi Propaganda d'Edward Bernays, Lettres de non-motivation de Julien Prévieux, Beauté fatale et Chez soi de Mona Chollet, etc...

 

En 2008 a été reprise la marque Les Empêcheurs de penser en rond, dirigée par Philippe Pignarre, qui publie entre autres Isabelle Stengers, Bruno Latour, Vinciane Despret, Bertrand Meheust, Guillaume Lachenal, etc.

 

En 2014, Le P-DG de La Découverte, François Gèze,  passe la main à  Hugues Jallon, 43 ans, qui connaît bien la maison, puisqu'il en a été successivement éditeur, directeur littéraire et directeur éditorial entre 1997 et 2010, avant de passer trois années à la direction éditoriale des sciences humaines et des documents aux Éditions du Seuil. François Gèze reste directeur de collection, tout en continuant d'assumer des responsabilités interprofessionnelles.

 

En 2015 La Découverte rachète Dominique Carré éditeur, qui publie principalement dans les livres d'architecture, d'urbanisme et dans les beaux livres, dont les ouvrages d'Alex McLean (Over ;  Sur les toits de New-York).

La même année, Mediapart et La Découverte lancent la Revue du crieur, consacrée aux idées et à la culture, et dont le titre, selon Edwy Plenel et Hugues Jallon, s'imposait comme une évidence : « Nos logos portent chacun le visage d'un petit crieur public, cette belle figure qui incarne l'esprit démocratique attaché à la presse et au livre. » La revue paraît trois fois par an.

 


Mentions légales - Plan du site - Crédits - Éditions La Découverte, 2016