Domaines d'éditions

Sciences humaines et sociales

Rendre compte des meilleurs travaux de recherche en sciences humaines et sociales : dans de nombreuses disciplines (géopolitique, philosophie, histoire, sociologie, économie, sociologie des sciences, anthropologie, etc.), des chantiers intellectuels novateurs contribuant au renouveau de la pensée critique, telle est l'ambition de ce vaste domaine éditorial. Ces travaux sont accueillis dans les diverses collections présentées ci-après (certaines interrompues, d'autres toujours vivantes), ainsi que dans les neuf revues publiées par la maison (pour certaines de très longue date).

 

Sciences et société

Créée en 1985, la collection « Sciences et société » accueillait des ouvrages dont la visée commune était d'inscrire dans le débat démocratique les controverses animant le milieu des sciences dites exactes. Son objectif était de rendre ainsi accessible au citoyen le fruit des recherches scientifiques et l'exposé des enjeux qui s'y attachent.

Armillaire

Créée en 1984, « Armillaire » est une collection de philosophie et de sciences humaines dont l'ambition était d'entraîner l'esprit curieux à faire le point des connaissances, à déplacer les perspectives et les horizons. Des livres qui dépassent les cloisonnements universitaires, et dont l'écriture s'adresse d'abord au public désireux de comprendre les choses grâce à la clarté des mots et à la vigueur du style.

« Culture sonore »

Cette collection, coéditée avec la Philharmonie de Paris, est consacrée à la musique et au son. Elle cherche à ouvrir un canal de réflexion entre l'histoire ou la sociologie, d'une part, l'esthétique, l'acoustique ou la musicologie, d'autre part. Le moyen : proposer des écrits qui montrent comment le champ social est construit par le son et l'écoute aussi bien qu'il l'est par l'écriture et le discours, l'image et la vue, ou tout autre dispositif mêlant données symboliques et physiques.

L'espace de l'histoire

Dirigée par Christophe Prochasson, Marc Olivier Baruch, Vincent Duclert, Denis Pelletier et Anne Rasmussen, la collection « L'espace de l'histoire » a accueilli, de 1995 à 2007, les travaux de jeunes historiens soucieux d'inscrire leur réflexion dans les grands débats historiographiques. De L'encyclique cachée de Pie X (Georges Passelecq et Bernard Suchecky) aux  Enfants de la colonie (Emmanuelle Saada).

Histoire des sciences

Les ouvrages de la collection « Histoire des sciences », créée en 1987 sous la direction de Jean-Louis Fischer, privilégiaient une approche globale du progrès scientifique et technique selon un double objectif : rendre compte des évolutions de la science ou de la technique étudiées dans les grandes civilisations pré-modernes et/ou dans la période contemporaine ; et replacer ces évolutions dans les contextes sociaux, politiques et économiques qui les ont déterminées.

L'horizon des possibles 

Dirigée par Laurent Jeanpierre et Christian Laval, « L'horizon des possibles » défend une forme de critique sociale où s'articulent théories, observations et enquêtes ; où doctrines, disciplines et traditions de pensée ne sont pas séparées ; et où la réalité est étudiée du point de vue de ses possibilités.
Chercheurs et théoriciens ont décrit le monde de différentes manières ; il faut désormais en inventorier les possibles afin d'aider à le transformer.

Recherches

L'ambition de la collection « Recherches », créée en 1994, est d'accueillir les résultats de la « recherche de pointe » en sciences sociales, dont le renouvellement, depuis les années 1980, a permis d'ouvrir de multiples chantiers théoriques. Grâce à une sélection éditoriale rigoureuse, elle publie principalement des ouvrages collectifs résultant de programmes de long terme et privilégie les approches pluridisciplinaires. 

Recherches/Terrains anthropologiques

Créée en 2007, cette collection dirigée par Claude Calame et Mondher Kilani  accueille principalement des essais qui restituent des recherches anthropologiques de terrain appuyées sur une réflexion théorique et critique.

Recherches/Territoires du politique

Créée en 2007 sous la direction de Philippe Warin, cette collection publie des ouvrages consacrés à la sociologie de l'action, à l'étude des comportements et des représentations politiques et aux sciences du gouvernement et du territoire.
www.pacte.cnrs.fr

Textes à l'appui

La collection « Textes à l'appui », créée en 1959, a été déclinée au fil des années en plusieurs séries thématiques, dont plusieurs sont dirigées par des chercheurs et universitaires spécialisés.

* Série Anthropologie : elle accueille des travaux de chercheurs, aussi bien théoriques que d'enquêtes de terrain, principalement à l'étranger.

* Série Anthropologie des sciences et des techniques : les produits issus de la technique et les résultats de la science habitent les sociétés humaines et construisent le quotidien de ceux qui y vivent. C'est ce mystère de la production des machines et de la construction des découvertes que cherchent à éclairer les titres de cette collection, dirigée par Michel Callon et Bruno Latour. Celle-ci nous invite à comprendre la science et les techniques « en train de se faire », qui préparent le monde à venir.

* Série L'aventure intellectuelle du XXe siècle : le XXe siècle est un siècle débordant d'idées, peuplé de mouvements artistiques et de penseurs hors du commun. Créée en 1990 et dirigée par Thierry Paquot, cette collection explore, en France, les espérances, les engouements, les ressentiments et les désenchantements des décennies de ce siècle composite, brouillon et bouillonnant

* Série Bibliothèque du M.A.U.S.S. : dirigée par Alain Caillé, la série a accueilli, issus de toutes les disciplines des sciences sociales, venant d'auteurs confirmés ou débutants, les travaux attestant de la pertinence d'un questionnement anti-utilitariste dans les champs les plus divers de la pensée.
www.revuedumauss.com

* Série Écologie et société : l'histoire des sociétés humaines met en jeu les régulations fondamentales de la biosphère et les conditions naturelles de la survie de la planète. Dirigée, depuis sa création en 1994, par Jean-Paul Deléage, cette collection propose de contribuer au renouveau de la pensée critique dont est porteuse l'émergence de la conscience écologique.

* Série Économie : les mutations de l'économie mondiale prenant en porte-à-faux la plupart des constructions théoriques, néoclassique comme keynésienne, orthodoxe comme hétérodoxe, ont rendu nécessaire un espace pour de nouvelles problématiques. Cette collection dirigée par Robert Boyer et Pierre Salama veut rendre compte des recherches les plus avancées en économie, en proposant des coups de projecteur sur les champs de recherche les plus prometteurs.

* Série Écritures de l'Histoire : dirigée par Christian Delacroix, François Dosse et Patrick Garcia. Pourquoi une nouvelle collection d'historiographie aujourd'hui ? Parce qu'on ne peut plus considérer que la réalité du passé se donne telle quelle à l'historien. Depuis un certain temps les historiens savent que leur subjectivité est impliquée dans leur recherche. D'où l'importance  de prendre conscience que l'histoire elle-même  comme pratique de recherche a une histoire qu'il faut retracer.
D'où l'intérêt de s'attacher non seulement à l'histoire comme écriture et comme pratique disciplinaire, mais aussi d'en restituer les usages publiques car l'histoire est devenue un champ de bataille, lieu d'intenses débats et controverses qu'il appartient de revisiter.

* Série Enquêtes de terrain : Étudier les univers quotidiens (le travail, l'école, le logement, les modes de vie...), observer le fonctionnement réel de l'économie (dans les ateliers, les banques, les bureaux, les services publics...), c'est montrer les inégalités et les rapports de forces qui tissent nos vies. Conciliant travail empirique et rigueur conceptuelle, cette collection dirigée par Stéphane Beaud  privilégie des comptes rendus d'enquêtes directes, longues et méthodiques, qui ne cèdent ni aux tentations du récit ni à l'excès de théorisation.

* Série L'ǝnvers des faits : plus que jamais, les sciences sociales doivent jouer leur rôle de « poil à gratter », qui les rend si fécondes. Contre l'essayisme et l'académisme, il y a aujourd'hui urgence à défendre une certaine idée des sciences sociales qui allie créativité et combativité, imagination et vigilance sociologiques. En proposant des travaux originaux fondés sur des données ethnographiques, statistiques ou archivistiques, « L'ǝnvers des faits » entend éclairer les grands débats contemporains pour remettre à l'endroit des réalités sociales trop souvent pensées à l'envers.
Cette collection est dirigée par Stéphane Beaud, Paul Pasquali et Fabien Truong.

* Série L'état des savoirs : cette collection a pour ambition de mettre à la portée de tous, en particulier les professionnels et les étudiants, le savoir produit par les sciences humaines et sociales sur les grandes questions  de société (la famille, l'exclusion, l'immigration, l'école, etc.). Ces ouvrages collectifs, d'une lecture accessible et d'un traitement intellectuel rigoureux, éclairent ces problèmes et les débats qu'ils suscitent grâce à la contribution, pour chaque sujet abordé, d'une cinquantaine de spécialistes de diverses disciplines.

* Série Études coloniales : créée en 2008, cette collection entend poursuivre et élargir le travail engagé de longue date à La Découverte pour faire connaître l'histoire coloniale, de la France comme des autres empires. Depuis les années 1990, ce champ de l'histoire connaît en effet un profond renouvellement.

* Série Genre & sexualité : les questions sexuelles sont d'actualité. On débat des inégalités entre hommes et femmes et des discriminations à l'encontre des minorités sexuelles, autant que des politiques de la filiation et de la reproduction, de la pornographie et de la prostitution, des violences. En même temps, la critique des normes touche à notre intimité, y compris amoureuse, puisqu'elle interroge les évidences de la masculinité et de la féminité en même temps que des pratiques sexuelles.
Bref, les questions sexuées et sexuelles, autrement dit, les questions de genre et de sexualité se croisent aujourd'hui pour apparaître comme des enjeux proprement politiques.
La collection « Genre & sexualité » dirigée par Eric Fassin et Elsa  Dorlin entreprend de publier des enquêtes et des essais qui éclairent cette actualité sexuelle - grâce à des traductions de travaux classiques ou plus récents, en s'appuyant sur des auteurs déjà établis, tout en faisant connaître les recherches des nouvelles générations universitaires.

* Série Histoire classique : créée en 1965 et placée sous la direction de Pierre Vidal-Naquet (1930-2006), cette collection a accueilli les travaux des meilleurs spécialistes français et étrangers sur l'Antiquité, principalement grecque et romaine.

* Série Histoire contemporaine : cette collection a été créée en 1961. Y sont publiés les travaux d'historiens français et étrangers sur les événements, les questions et les problématiques politiques, économiques, sociaux et culturels les plus divers qui ont saisi et construit les XVIIIe, XIXe et XXe siècles en France et à l'étranger. Parmi les titres publiés dans cette collection depuis sa création, nombre d'entre eux - sur la Révolution française, la colonisation française ou l'histoire des Juifs au XXe siècle, par exemple - sont devenus des ouvrages de références incontournables pour la compréhension du monde dont nous avons hérité.

* Série Islam et société : l'ambition de cette collection créée en 1991 est de rendre compte des nouvelles recherches en cours dans le monde entier sur les aires culturelles arabe et musulmane. Elle accueille des essais et des ouvrages de référence de chercheurs arabophones du Maghreb et du Moyen-Orient, anglophones des États-Unis et d'ailleurs, francophones de notre pays et d'Afrique du Nord.

* Série Laboratoire des sciences sociales : dirigée par Bernard Lahire, elle accueille les travaux et réflexions de sociologues, d'anthropologues, d'historiens, de politistes, d'économistes ou de philosophes en dialogue avec les sciences sociales. Qu'il s'agisse de textes s'appuyant sur des enquêtes empiriques riches et solidement charpentées (observation directe, entretien, questionnaire, travail sur archive...) ou de textes plus théoriques - parfois engagés dans des débats et controverses scientifiques et intellectuels - les ouvrages sont caractérisés par le caractère inédit du thème traité, par le haut degré de réflexivité dont ils font preuve sur les méthodes ou les concepts utilisés ou par l'inventivité de la démarche théorique et méthodologique mise en œuvre.

* Série Philosophie pratique : publiée sous la direction de Bertrand Guillarme, elle se fonde sur la conviction qu'un examen philosophique des problèmes politiques et sociaux peut contribuer à leur clarification, à leur discussion, et souvent à leur résolution. Elle se propose donc d'éclairer les choix éthiques et politiques contemporains au moyen de l'argumentation, et de présenter les questions plus abstraites que ces choix soulèvent. Elle invite ainsi philosophes et spécialistes de sciences sociales, dans une diversité de méthodes et de traditions intellectuelles, à interroger les orientations prises par les acteurs sociaux et les normes qui les sous-tendent.

* Série Politique et société : créée en 2001 et dirigée par Loïc Blondiaux et Yves Sintomer, cette collection rassemble des ouvrages qui visent à la fois le champ scientifique et l'espace public, le jugement des pairs et le sens critique de lecteurs non spécialisés. Elle met en relief le renouvellement profond des sciences du politique et veut ouvrir les sciences sociales et la philosophie politique au débat public. Hors des querelles de chapelles, elle favorise les travaux interdisciplinaires et veut contribuer à l'ouverture internationale des analyses sur le politique.

* Série Psychanalyse et société : cette collection, créée en 1988 par Gérard Mendel (1930-2000), vise à explorer le rapport de la psychanalyse à la société. Elle envisage non seulement les articulations possibles de la psychanalyse avec la sociologie, l'histoire ou l'ethnologie, mais également la manière dont la pratique et la théorie psychanalytiques se sont développées dans une histoire et une culture particulières.

* Série Relations internationales : dirigée par Bertrand Badie et Guillaume Devin, elle accueille depuis 2007 des travaux originaux sur les relations internationales (perspectives inédites ou questions nouvelles), sous la forme d'essais ou d'ouvrages de référence destinés notamment à l'enseignement.
L'approche tend à privilégier un regard rigoureux et global sur les relations internationales, entendues comme un large éventail d'interactions sociales, c'est-à-dire comme des faits sociaux qui prennent naissance entre les sociétés et les groupes qui les composent.

* Série Sciences cognitives : dirigée par Jean-Michel Besnier,  cette collection s'est  fait l'écho des travaux - au croisement de diverses disciplines (psychologie, linguistique, biologie, neurophysiologie, logique, informatique, économie, intelligence artificielle, robotique...) - visant à élucider la nature de la connaissance, ses sources, ses conditions d'acquisition et de transmission.

* Série Sociologie : cette série accueille les travaux de chercheurs qui étudient le fonctionnement et les mutations de nos sociétés contemporaines.

* Série Théorie critique : la collection, dirigée par Olivier Voirol, publie des auteurs contemporains allemands et français qui s'inscrivent dans l'héritage intellectuel de la Théorie critique, dans ses différents domaines d'investigation (philosophie, sociologie, esthétique, psychanalyse, histoire, économie) ainsi que des textes majeurs d'auteurs plus classiques.
Aujourd'hui plus que jamais, cette tradition de pensée conserve toute sa force et sa pertinence. 

[Re]découverte

Créee en 2001, déclinée en trois séries, « Documents et témoignages », « Sciences humaines et sociales » et « Littérature et voyages », la collection (Re)découverte a permis, la réédition en fac-similé d'une partie importante des ouvrages de notre fonds (Maspero comme La Découverte).