La Découverte Live
Twitter
Youtube
Facebook
Catalogue / Sociologie, société / Être écrivain     

Être écrivain
Création et identité

Nathalie HEINICH

présentation
infos techniques
auteur
table des matières
extraits presse


Imprimer la fiche

 

S'interroger sur l'identité d'écrivain, c'est comprendre à quelles conditions un sujet peut dire : « Je suis écrivain ». À travers les thèmes de la subsistance matérielle et de l'engagement dans l'écriture, de la solitude et des liens avec autrui, de l'inspiration et de la publication, des modèles de vie et de la présentation de soi, ce livre tente de dégager la spécificité de l'écriture, et de la création en général, par rapport à d'autres types d'activités susceptibles de définir une identité. Il repose sur une trentaine d'entretiens avec des romanciers, des poètes, des auteurs de théâtre, que complètent des autobiographies, des journaux intimes, des correspondances. Dans la tradition d'une « sociologie compréhensive », l'auteur reconstitue l'espace des possibles imparti aux écrivains et en dégage les « idéal-types », ainsi que leurs critiques par les acteurs et leur mise en perspective par les historiens. On découvre alors que loin d'être homogène, l'identité d'écrivain comporte des dimensions multiples, voire contradictoires, tout en possédant sa propre cohérence. Nathalie Heinich prolonge ici ses précédents travaux, faisant de l'art un moyen privilégié d'explorer des problématiques générales - la reconnaissance et l'admiration, la transgression et l'interdépendance, l'identité et la profession - à travers lesquelles se dévoile peu à peu une sociologie de la singularité.

Avant-propos - Ce que ce livre n'est pas - La problématique identitaire - Questions de méthode - La posture du chercheur - remerciements - I. L'espace des possibles - 1. Façons d'être écrivain - Création ou profession - Les obstacles au professionnalisme - L'art ou l'argent : le sacrifice de l'œuvre - L'argent ou le temps : le sacrifice de la personne - Marginalité ou intégration : le sacrifice de l'indépendance - Isolement ou compromission : le sacrifice de la pureté - Plein temps ou second métier : le sacrifice du temps - Unicité ou multiplicité - L'enjeu identitaire - Un monde pluriel - 2. Les formes de l'indétermination - Façons de devenir - L'indétermination des seuils - L'épreuve de la publication - L'ambiguïté des sanctions extérieures - L'indétermination de l'œuvre - Écriture et déplacement - L'indétermination paradoxale - 3. Un investissement total - La captation par l'écriture - Une temporalité totale - Une activité totale - Une mise à l'épreuve - Une « mise en intrigue » - 4. Les liens avec autrui - La solitude de l'écrivain - Singularité et singularisation - Distance au milieu et nostalgie des groupes - Les liens avec la tradition - Des lecteurs au lectorat - Le rapport aux médias - 5. La montée en singularité - La singularité dans un « dispositif civique » - Se faire un nom - L'impératif d'originalité - L'exceptionnalité du don - L'intériorité de la vocation - L'imprévisibilité de l'inspiration - la passivité du médium - La grâce de l'écriture - Sortir de soi tout en restant soi-même - 6. La montée en objectivité - De la création à la publication - Des individus aux institutions - De la reconnaissance à la consécration - De la notoriété à la postérité - De la personne à l'œuvre - l'universalisation du singulier - 7. Un privilège singulier - Façons d'être un grand écrivain - Façons de se dire écrivain - II. Relativisations - 8. Critiques - Des écrivains critiques de leur image - La critique rationaliste - La critique politique - La critique artiste - Inspiration et/ou travail - 9. Historicisation - De la professionnalisation à l'automatisation - Du sacre de l'écrivain à la sacralisation de l'écriture - 10. Comparaisons - Vocations - Religiosités - Psychanalyses - Conclusion. Pour une sociologie de la singularité - Questions de méthode - Questions de posture - Sociologie et singularité - Bibliographie - 1. Documents - 2. Instruments - Index.

« Dans Être écrivain, Nathalie Heinich explore, en sociologue, les multiples tensions de l'identité incertaine et contradictoire de l'écrivain. L'auteur poursuit ici son travail de sociologie du monde artistique et littéraire [...]. Nathalie Heinich a mené une enquête auprès d'une trentaine d'écrivains : certains romanciers a succès, d'autres presque inconnus. Certains vivent de leur plume, d'autres sont habitués des petites maisons d'édition et des tirages confidentiels [...]. Nathalie Heinich montre bien combien est ambivalente et complexe cette recherche de reconnaissance [...]. N. Heinich explore bien d'autres facettes de l'identité de l'écrivain. »

SCIENCES HUMAINES

PRESSE

 

 
Mentions légales - Plan du site - Crédits - Éditions La Découverte, 2016