À travers la mort
Mémoires inédits, 1886-1890

Louise MICHEL

L’histoire de la publication des Mémoires de Louise Michel est étonnante : elle débute en 1886, chez l’éditeur Roy, sous le titre – maintes fois réédité – de Mémoires de Louise Michel écrits par elle-même. Tome I. Aucun autre tome n’a suivi. Et si, par la suite, sont venus s’accoler d’autres écrits de la célèbre anarchiste, les soixante-dix feuilletons qui constituent le véritable second tome, parus dans la presse de 1890, avaient « disparu », peut-être victimes collatérales d’une entreprise de récupération de l’autobiographie de Louise Michel juste après sa mort. Aussi l’édition de ce second tome, inédit en librairie, constitue-t-elle un événement.
Couvrant par son contenu les années 1886-1890 (période qui s’ouvre après la mort de Marianne Michel, la mère, et de Victor Hugo, l’idole, pour se refermer en août 1890, à son départ pour Londres), ce gisement, incroyablement riche, révèle une écrivaine viscéralement engagée dans l’écriture, vivant ensemble le rapport à l’histoire, à la mémoire, au présent de sa lutte et à l’écriture.
L’édition critique de ces Mémoires, accompagnée d’un dossier documentaire, est établie par Claude Rétat, directrice de recherche au CNRS.

Version papier : 22 €
Version numérique : 14,99 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Présentation de Claude RÉTAT
Collection : Hors collection Sciences Humaines
Parution : septembre 2015
ISBN : 9782707186867
Nb de pages : 360
Dimensions : 155 * 240 mm
ISBN numérique : 9782707188366
Format : EPUB

Louise MICHEL

Louise Michel (1830-1905), fut la figure emblématique de la Commune de Paris, elle inspira à travers sa vie et son action l'idéal anarchiste et social. Elle est notamment l'auteur de La Commune, histoire et souvenirs, À travers la vie et la mort et Mémoires (réédités à La Découverte).

Extraits presse

La publication de deux des ouvrages majeurs de la combattante de la Commune de Paris, militante républicaine, socialiste et anarchiste, est l’occasion d’une redécouverte de son œuvre à la fois littéraire et politique.

17/09/2015 - Jérôme Skalski - L'Humanité

 

Lecteurs, abandonnez tout repère en ouvrant ces ­Mémoires inédits de Louise Michel (1830-1905), grande figure de la Commune (ce qui lui valut d’être déportée entre 1873 et 1880 en Nouvelle-Calédonie, où elle se convertit à l’anarchisme) et infatigable propa­gandiste de la « Sociale ». A commencer par le titre : pourquoi « inédits » ? N’avions-nous pas déjà ses Mémoires ? Le premier tome seulement, paru chez Roy en 1886, et qui n’avait jamais eu de suite – du moins en volume. Entièrement requise par l’actualité, Louise Michel avait choisi, à la grande fureur de son éditeur, de livrer le second en feuilleton dans L’Egalité en 1890. Certes, un manuscrit tardif parut à Londres en 1904, sous le titre Histoire de ma vie et, republié aux éditions Tribord en 2005, fut intituléMémoires (pour ajouter à la confusion) ; il ne s’agissait toutefois là que d’un ersatz, ayant peu à voir avec l’étonnant feuilleton en quelque soixante-dix épisodes confié àL’Egalité. Mais peut-on encore parler de « Mémoires » à propos d’un texte qui ne couvre que quelques années de Louise Michel (de 1886 à 1890, entre le décès de sa mère – ultime attache personnelle – et son départ à Londres), et qui s’offre surtout comme une suite totalement hétéroclite de notes, de poèmes ou de procès-verbaux ? D’emblée, nous voici avertis : les fragments qui nous sont livrés furent gagnés sur le feu ; les incendies de la Commune, mais aussi le poêle de Louise Michel, où ont bruléune première et même une deuxième version originale de ce « second volume ». Pas d’autre raison à cela que la nécessité de coller à la situation : ces manuscrits avaient vieilli, « comme dans quelques mois, quelques jours peut être, celui-ci aura vieilli ». Ne vous étonnez donc pas : l’extrême discontinuité de ce texte où l’on passe d’un portrait à la reconstitution d’un procès ou au compte rendu d’une conférence anarchiste… tout ce désordre s’explique par l’urgence à laquelle Louise Michel a désormais plié son existence. […] Pas de livre plus foutraque et en même temps plus émouvant qu’A travers la mort.

18/09/2015 - Jean-Louis Jeannelle - Le Monde des Livres

 

Louise Michel fut féministe dans ses actes. Armée, elle transgresse l’assignation à son genre. Ses Mémoires inédits, soixante-dix feuilletons parus dans la presse et qui passaient pour perdus, retracent sa vie de meetings en manifestations, de ses feuillets de prison à ses articles sur les pendus de Chicago. S’y affirme aussi combien pour la « vierge rouge » admiratrice de Victor Hugo, la poésie eut de l’importance.

01/11/2015 - Christophe Goby - Le Monde diplomatique

 

Table des matières

Note de l’éditeur scientifique
Présentation. Louise Michel au bûcher. Les Mémoires de 1890 ou les aventures d’un « second volume », par Claude Rétat

Volume, feuilleton, mémoires effeuillés
J’ai brûlé. Prométhée « second volume »
Ce qu’on voit dans le feu. Images / mirages de la Commune
Texte, creuset, transformations
Présent / passé. Presse et coupures de presse
L’attente et la révolte
Du feuilleton au livre ?
Vie, mort, autobiographie. Le volume et la nébuleuse
Les Mémoires de Louise Michel. Second volume. Années 1886-1890 - Feuilleton de 1890
Livre premier

I. À travers la mort
II. À Julie Lonchamp
III. Les souffles
IV. Transformations
Livre II
En sortant de prison
Document humain
Réunions publiques et groupes révolutionnaires
Réunions de Paris. Meeting de la salle Favié contre les bureaux de placement
Déménagements à la cloche de bois
Le meeting de Grenelle. À propos de l’affaire Deruyter
La grève
L’épopée de décembre
Les pendus de Chicago
Le chant des noces rouges
Les Capucines
Conférence des Capucines du 28 mai par Louise Michel
Conférence de L. Michel, salle des Capucines, 4 juin 1889. Les bas-fonds de la société. Criminels et assassins. La peine de mort
Suite de l’analyse des Mémoires. À travers la vie. Conférence des Capucines par Louise Michel
Suite des grèves (généralités)
L’Exposition
Police secrète
À la salle du Commerce faubourg du Temple
Réunion des anarchistes à la Boule-Noire à propos de la condamnation à mort de Duval
Épilogue
La bagarre du boulevard Ménilmontant
Réunion de la salle Octobre, mars 90, crimes internationaux
Meetings à propos de l’affaire Watrin
L’affaire Watrin
Épilogue. Meetings à propos de l'affaire Watrin
La réunion du Havre
Réunions de province
Expulsion de Bertoja
Livre III
Calédonie
Derniers souvenirs de prison
La cellule
Souvenirs de prison. L’odyssée du chat gris
Notifications diverses
Condamnation de la schylockerie
Les deux Lucas
Affaire Lucas du Havre
Épilogue
À propos de l’affaire du Havre, l’incident de Lisbonne
Épilogue
Procès anarchiste
Procès Pini
Autre plateau de la balance. Procès capitaliste
Procès Wilson
Procès de Leipsig
Procès de L’Égalité
Concert des fleurs, avenue de Clichy
Prenons par poignées toujours
Généralités sur les procès
Sémites et antisémites
Les morts
Olivier Pain
M. de Fleurville, ancien inspecteur de Montmartre
Élise Roger
Eudes
Eugène Pottier
Boulabert
Adolphe Didelin. L’un des anarchistes du procès de Lyon
M. Ferré père
(Digression)
Weil+
Les morts
Anna Jaclard
La citoyenne Barois
Le fils de Rochefort
Émile Gois
Leclerc
Durosset
Les morts
Âneries diverses
Autres propos d’imbéciles
Les spectres
Autres propos d’imbéciles
L… M…
Aux femmes du monde entier
Spectre royal
L’androgyne
Les vieilles de cent ans
Spectres les rois. Les Hohenzollerns et Bragances
Cagliostro
Légendes modernes
Le Doï Van
Le Dahomey
Avis d'interruption et de reprise du feuilleton
Feuillets de prison
Notes générales [I]
II
III
IV
V. Chansons des tombes et des prisons
VI
VII. Impressions
VIII
Note d’une irresponsable
Suite des Mémmoires
Bagnes modernes
Les juifs
Boîtes aux lettres
L’épopée humaine
Les nihilistes
La littérature
La question des femmes
L’Union Internationale des femmes
Historique de quelques grèves de femmes et de travaux féminins. [Le procès de Grenoble]
Documents annexes
Annexe 1. Annonce du feuilleton et avertissement du journal à l’éditeur
Annexe 2. Mémoires, second volume : titre et épigraphe manuscrits
Annexe 3. Épitaphes du ministre et de l’insurgée. Ernest Constans / Louise Michel
Variante à l’épitaphe de Constans
Annexe 4. « Aux spectres notre époque spectrale »
Annexe 5. Table manuscrite de 1888-1889
Annexe 6. Table manuscrite de 1891
Annexe 7. Louise Michel’s Memoirs. Préface inédite, Londres, 1891
Annexe 8. Conférences aux Capucines
Annexe 9. « Fragments de l’épopée humaine ». « Maintenant »
Annexe 10.La tribune des bouges. Mémoires / Prise de possession
Annexe 11. Autobiographie jusqu’à la mort (plans de 1900 et fin 1904)
Annexe 12. Tableau chronologique des feuilletons.
Index des noms.