Une intrigue criminelle de la philosophie
Lire la de Hegel

Jean-Clet MARTIN

La doctrine de Hegel a la réputation d’être obscure. Sa philosophie suit le sens d’une « histoire racontée » très différente de la pensée démonstrative qui ne saisit guère les aventures d’un concept. Hegel, sera le premier à mettre en haleine le mouvement de toute pensée, lui conférant ainsi le sens d’une Histoire qui comporte différentes scènes, souvent meurtrières. À partir de la défense d’un criminel, Hegel a montré que la philosophie est toujours une pensée très concrète, tandis que l’abstraction et la précipitation sont du côté de l’opinion populaire, du jugement de la foule.
Ce sont des images, parfois funestes, que l’auteur a privilégiées : agressivité de l’animal, violence du maître, outrages de Bacchus, mort d’Antigone, celle d’un roi, meurtre de Dieu ou mort de l’homme... Pour Hegel, toute création conceptuelle se traduit par un crime : elle se nourrit du corps de son ennemi comme une araignée « s’enrichissant jusqu’à ce qu’elle ait arraché toute la substance à la conscience, sucé et ingéré tout l’édifice de ses essentialités ».
Cette intrigue, l’auteur la suit en sa richesse époustouflante, réintégrant Hegel à l’intérieur de la philosophie contemporaine qui l’a injustement refoulé, au profit de Nietzsche dont pourtant il permet de renouveler l’approche. Cette lecture nouvelle et intégrale de la Phénoménologie de l’Esprit montre un Hegel penseur du nihilisme, de la mort de Dieu et de l’homme submergé par sa foi naïve dans l’économie capitaliste naissante.

Version papier : 22 €
Version numérique : 14,99 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Les Empêcheurs de penser en rond
Parution : septembre 2009
ISBN : 9782359250008
Nb de pages : 252
Dimensions : 140 * 205 mm
Façonnage : Broché
ISBN numérique : 9782359250183
Format : EPUB

Jean-Clet MARTIN

Jean-Clet MARTIN

Jean-Clet Martin est philosophe. Il a notamment publié Borges : une biographie de l’éternité (L’Éclat, 2006), Constellation de la philosophie : Badiou, Deleuze, Derrida, Foucault, Lyotard, Nancy, Rancière... (Kimé, 2007), La philosophie de Gilles Deleuze (Petite Bibliothèque Payot, rééd. 2005), Van Gogh, l'oeil des choses (Les empêcheurs de penser en rond, 1998).

Extraits presse

« La philosophie de Hegel a mauvaise réputation. On lui a mis bien des crimes sur la conscience pour se venger de sa difficulté. Depuis La patience du concept de Gérard Lebrun, paru en 1972, on n'était jamais tomber sur un essai aussi limpide que celui-ci pour entrer sans douleur dans la Phénoménologie de l'esprit. Conçu à la manière d'une intrigue captivante, il révèle une pensée plus fantasque et sensible que ne le veut son austère renom. »
LE NOUVEL OBSERVATEUR

« Philosophe obscur entre tous, Hegel, avec sa "dialectique"; reçoit ici un éclairage inattendu digne d'un roman policier. Dans ces aventures de l'Esprit s'incarnant à travers les âges, ("phénoménologie"), il y a des cadavres à chaque chapitre: mort d'Antigone, mort du Christ, violence du Maître. Même l'absolu est imparfait. Et la canaille peut être sublime puisque "le plus bas est en même temps le plus élevé". Dans cette histoire de l'humanité, personne n'a la conscience tranquille. "Le philosophe, oiseau de nuit, constitue un criminel de l'essence la plus tranquille", écrit Jean-Clet Martin dans cette passionnante mise en examen. »
LE CANARD ENCHAÎNÉ

PRESSE

 

Table des matières

Préambule
Scène 1 : Le cercle de la conscience
Déjouer l’abstraction
Phénomène et Phénoménologie
Circularité, cercle
Concept
Négativité
Aliénation
Certitude sensible, certitude de soi
La perception
Le morceau de sel ou : Qu’est-ce qu’une chose ?
Conscience, conscience de soi
Scène 2 : Les chemins du désir
Bacchus
Au-delà, ici-bas
La vie
L’animal
Le besoin et le désir
La reconnaissance
La lutte à mort
L’angoisse
Le maître et le valet
Le stoïcisme
Le scepticisme
La conscience malheureuse
Scène 3 « L’esprit n’est pas un os »
La raison
L’idéalisme
Le rationnel et le réel
L’observation
Les lois de la nature
L’organisme
L’intérieur et l’extérieur
L’esprit n’est pas le crâne…
Ni le caractère…
La société
L’action pratique
Le bonheur
Le cœur et le délire de la présomption
La vertu et le cours du monde
La ruse de la raison
L’œuvre
Scène 4 : Des créations sociales
L’Esprit
Moments et figures
La cité grecque
Famille anti-œdipienne
Anti/gone
Crime et culpabilité
L’Empire
Errance
L’acculturation
Par-delà le bien et le mal
Conscience vile, conscience noble
Une mort symbolique
Le langage
La flatterie
Le déchirement
À l’aube du nihilisme
Croyance et intellection
Les Lumières
La vérité des Lumières
La Révolution et la Terreur
Dépasser la Terreur
La vision morale du monde
La conviction
La belle âme
Le mal et son pardon
Du Christ
Scène 5 : Religion de l’art et éternité
Les linéaments de l’Histoire
Le processus religieux
Religion naturelle : la lumière
De la religion animale à l’artisanat
L’œuvre d’art abstraite
Le tragicomique ou l’œuvre d’art vivante
Dieu est mort
L’homme-Dieu ou : Qu’est-ce que la dialectique ?
La mort de l’homme
Crime et concept
Savoir absolu
Survivance de l’image
Épilogue
Index

Droits étrangers

A CRIMINAL PHILOSOPHY PLOT


This book seeks to present Hegel through a study of his core work, which has the reputation of being obscure. This is because it needs to be read and reconstructed as a plot. Hegel's philosophy follows a « story line », and appears very different from a demonstration that neglects the meanderings of a concept. Hegel was the first to inject a sense of the future into being and to give breath to movement, to the rapidity or the slowness of all thought, bringing a sense of ‘the story’ with its different plans and different, often perilous, scenes. This new, comprehensive reading of the Phenomenology of Spirit presents Hegel as a thinker of Nihilism, of the death of God, and of Man overwhelmed by a naïve faith in the nascent capitalist economy.


Jean-Clet Martin is a philosopher. Amongst his published work : Borges : une biographie de l’éternité (L’Éclat, 2006), Constellation de la philosophie : Badiou, Deleuze, Derrida,Foucault, Lyotard, Nancy, Rancière... (Kimé, 2007), La philosophie de Gilles Deleuze (Petite Bibliothèque Payot, re-ed. 2005), Van Gogh, l'oeil des choses (Les empêcheurs de penser en rond, 1998).


Contact : d.ribouchon@editionsladecouverte.com