Travail flexible, salariés jetables
Fausses questions et vrais enjeux de la lutte contre le chômage

Michel HUSSON

La mobilisation anti-CPE du printemps 2006 a témoigné du rejet massif de la précarité par la population française. Pourtant, médias et responsables politiques continuent de répéter que la flexibilisation du marché du travail est indispensable pour lutter efficacement contre le chômage. Qu’en est-il réellement ? Quelle est la situation du marché du travail en France ? Les mesures de flexibilisation ont-elles vraiment contribué à créer plus d’emploi aux États-Unis et en Europe ? Peut-on importer le fameux modèle danois de flexisécurité ? Cet ouvrage tord le coup aux idées reçues qui dominent le débat public. Il montre en particulier que le travail français a déjà été largement flexibilisé, sous l’effet des offensives d’un patronat qui est parvenu à imposer ses vues sur la « société du risque ». Il rappelle comment la flexibilité produit ses effets dévastateurs dans les collectifs de travail et que le débat sur la flexibilité a fait passer au second plan des problèmes plus fondamentaux : l’hyperprofitabilité des entreprises, le déclin de la part des salaires dans la richesse produite et la financiarisation croissante et sans contrôle de l’économie. La question est alors posée : pourquoi les salariés devraient-ils encore et toujours « s’adapter » à un nouveau régime capitaliste que les autorités politiques renoncent à réguler ?

Version papier : 8,20 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Sur le vif
Parution : octobre 2006
ISBN : 9782707149671
Nb de pages : 144
Dimensions : 115 * 190 mm
Façonnage : Broché

Michel HUSSON

Michel Husson est économiste critique du Conseil scientifique d’Attac. Il a notamment publiéSalaires et compétitivité : un vrai débat (avec Reginald Savage, Couleur livres, 2013) et Créer des emplois en baissant les salaires ? Une histoire de chiffres (Editions du Croquant, 2015)

Extraits presse

« Les auteurs de cet ouvrage incisif établissent que la flexibilité n'est pas le ressort de l'efficacité économique. »
COURRIER CADRES

« Une belle pierre dans le jardin de ceux qui, depuis les années 1980, ne cessent de prétendre que la fléxibilité et la précarité sont des instruments de réduction du chômage, alors qu'ils ne sont que des outils d'exploitation renforcée et de destructions des droits humains. »
L'HUMANITÉ

« Dominique Plihon, Thomas Coutrot et Gérard Filoche sont parmi les 10 auteurs de cet ouvrage collectif qui tord le cou a quelques idées reçues. »
NVO

« ... cet ouvrage très pédagogique et accessible... »
REGARDS

« Michel Husson, économiste, chercheur à l'Institut de recherches économiques et sociales, tente de revenir sur une évidence trompeuse. »
ENTREPRISE ET CARRIÈRES

« Ce livre est salubre et excessif. »
ALTERNATIVES ÉCONOMIQUES

« Un petit livre bien utile pour sortir de la pensée unique. »
ROUGE

« La fléxibilité est-elle un remède au chômage ? C'est ce que laisse entendre le discours dominant actuellement en France qui assure qu'être moderne c'est être flexible au travail. Pourtant Michel Husson, économiste et chercheur à l'Institut de recherches économiques et sociales (Ires), et quelques autres chercheurs, économistes, philosophes et spécialistes de l'emploi sont vent debout contre cette thèse. A partir d'exemples étrangers, ils tendent à montrer les effets pervers d'une flexibilité à laquelle se sont déjà pliés depuis longtemps les salariés français. »
LE PARISIEN

« Alors que le MEDEF vient de publier chez un grand éditeur parisien, une bouillie informe à prétention de manifeste contre-révolution néo-libérale, il n'est sans doute pas inutile de se plonger dans ce petit livre dense et précis. Sous la direction de Michel Husson, plusieurs économistes antilibéraux, accompagnés par des philosophes et des psychologues du travail, démontent en une dizaine d'articles toutes les pseudo-évidences devenues hégémoniques à droite, bien sûr, mais aussi, dans une moindre mesure, au parti socialiste.Ce faisant, ils concoctent un bon antidote à l'air - vicié - de ce temps sous domination idéologique patronale. »
L'HUMANITÉ

« Quels arguments peut-on opposer aux procédés rhétoriques qui présentent la flexibilisation de l'emploi et la précarisation de la société comme une nécéssité historique, naturelle et même souhaitable ? Economistes, statisticiens, sociologues, juristes, philosophes, les spécialistes réunis dans ce livre mettent en question bon nombre d'idées reçues concernant la France et d'autres pays occidentaux, et font le point sur les définitions du chômage, de la flexibilité et de la précarité dont ils analysent la progression, évaluent les causes et soulignent les effets du point de vuede l'efficacité économique, du tissu social et du vécu individuel. »
LE MONDE DIPLOMATIQUE

« Depuis les années quatre-vingt, les politiques de l'emploi relèvent de la mise en oeuvre d'une pensée unique: la lutte contre le chômage dans le contexte de la mondialisation passe nécessairement par plus de flexibilité et de précarité. Le livre propose une critique radicale de cet axiome qui n'est fondé ni en théorie, ni en pratique, pas plus en France que dans d'autres pays souvent cités en modèles: Allemegne, Grande-Bretagne, Etats-Unis, Danemark. [...] La critique est convaincante. Reste à construire le projet de "sécurité sociale professionnelle" que toutes les forces syndicales propose comme alternative à la précarisation. »
NOUVEAUX REGARDS

« Cet ouvrage collectif est une collection d'arguments, de chiffres, de comparatifs, pour étayer des prises de position dans la campagne éléctorale, notamment entre les candidats dont les propositions sont convergentes dans le refus de des pensums libéraux. Il passe au crible toutes les idées reçues sur la "bonne" précarité, la "bonne" flexibilité, les prétendus modéles nordiques de flexisécurité ou de "réussite" sur le taux de chômage. »
ROUGE

PRESSE

 

Table des matières

Introdcution. Flexibilité et « réforme » du modèle social - I / Toujours plus de flexibilié, toujours plus de précarité - 1. La France précarisée : un état des lieux, par Pierre Concialdi - 2. L'ère de la précarité : vingt ans d'offensive patronale contre le droit du travail, par Gérad Filoche - 3. « Soyez modernes : devenez flexibles ! » : luttes idéologiques autour de la précarité et de la flexibilité, par Emmanuel Renault - 4. La flexibilité, ou l'autre nom de la servitude, par Christophe Dejours - II / L'herbe est-elle vraiment plus verte ailleurs - 5. Les réformes du marché du travail en Allemagne : un exemple à (ne pas) suivre ?, par Odile Chagny - 6. Le modèle britannique permet-il de créer des emplois ?, par Florence Lefresne - 7. Les dessous du plein-emploi américain, par Francisco Vergara - III / Fausse solutions et vrais enjeux - 8. La flexibilité, un remède au chômage ?, par Michel Husson - 9. Une « flexicurité » à la française ?, par Thomas Coutrot - 10. Précarité et flexibilité du travail, avatars de la mondialisation du capital, par Dominique Plihon - Les auteurs.

Droits étrangers

FROM FLEXIBILITY TO INSECURITY


Can flexibility be avoided ? Do flexibility measures really create jobs? What effect do policies against unemployment have in other European countries? Can the famous “flexecurity” Danish model be applied in France? What are the alternatives to mass-unemployment? In answering these questions, this book challenges the preconceptions that dominate the political debate.


Michel Husson is an economist, a researcher at the Institut de Recherches économiques et sociales and the author of Casseurs de l’État social (La Découverte 2003). Contributions to this work by: Odile Chagny, Pierre Concialdi, Thomas Coutrot, Christophe Dejours, Gérard Filoche, Florence Lefresne, Dominique Plihon, Emmanuel Renault, Francesco Vergara.


Contact : d.ribouchon@editionsladecouverte.com