Royaume d'asphalte
Jeunesse en révolte à Riyad

Pascal MENORET

Comment les villes se font et se défont-elles ? Quelles violences implique le règne, partout dans le monde, de la ville-voiture ? Comment la délinquance juvénile révèle-t-elle des lignes de fracture politiques et géopolitiques ? Comment un chercheur européen entre-t-il en empathie avec les sociétés arabes contemporaines ? Fruit de quatre années d’enquête ethnographique à Riyad, ce livre apporte des réponses à ces questions. Il montre comment, dans une ville répressive et livrée aux promoteurs, les jeunes Saoudiens créent des espaces de liberté et de révolte. Et comment, quand la politique est traitée comme un crime, seuls les délinquants font vraiment de la politique.

«Une fabuleuse plongée dans les bas-fonds de Riyad, parmi ces princes des rodéos urbains, révoltés et poètes, marginaux et séducteurs, qui dérapent au péril de leur vie, refusant l’ordre qui s’est imposé dans leur pays.» Alain GRESH

« Dans le royaume, nous roulons aux marges de la ville pour aller assister, musique à fond, aux dérapages qui ont lieu le long de routes abandonnées. C’est probablement le moment où la jeunesse saoudienne s’approche le plus de la rébellion.» Ahmed MATER

«La gérontocratie qui gère l’Arabie saoudite fait l’objet de l’attention permanente des observateurs politiques. Mais on ne sait rien de la jeunesse saoudienne, celle qui tôt ou tard surgira sur le devant de la scène. Menoret aborde la question saoudienne là où on ne l’attend pas : les marges de la ville, les marges de la jeunesse, les marges de la révolte.» Olivier ROY

Élu livre de l’année 2014 par The Economist.

Version papier : 23 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Sciences humaines
Coédition : Éditions Wildproject
Parution : juin 2016
ISBN : 9782707190505
Nb de pages : 288
Dimensions : 135 * 220 mm

Pascal MENORET

Pascal Menoret enseigne l’anthropologie à l’université Brandeis (Massachusetts). Anthropologue et historien, arabisant, il est l’auteur de L’Énigme saoudienne. Les Saoudiens et le monde, 1744-2003 (La Découverte, 2003) et de L’Arabie, des routes de l’encens à l’ère du pétrole (Gallimard, 2010).

Extraits presse

Fruit de quatre années d’enquête ethnographique, Royaume d’asphalte montre comment, dans la ville de Riyad répressive et livrée aux promoteurs, les jeunes Saoudiens créent des espaces de liberté et de révolte. Une plongée dans les « bas-fonds » de la capitale saoudienne, parmi les adeptes des rodéos urbains qui jouent à déraper au péril de leur vie et défient l’ordre imposé.

10/06/2016 - Orient XXI

 

Il n’est pas donné à n’importe qui de pénétrer les bas-fonds de Riyad, la capitale saoudienne. La filature des services de renseignement, la méfiance des habitants à l’égard du chercheur étranger, assimilé à un espion, et la fournaise qu’est la capitale saoudienne sept à huit mois sur douze, transforment le travail de terrain en dehors des malls climatisés et des sentiers battus en un parcours d’obstacles. A force d’obstination, l’anthropologue Pascal Ménoret est pourtant parvenu à aborder les marges délinquantes de la société saoudienne. C’est le grand intêret de Royaume d’asphalte : casser le cliché de la société riche, lisse et docile. La porte d’entrée dans cet univers, ce sont les rodéos automobiles, un phénomène qui touche les quartiers déshérités des grandes villes, où sévit un chômage endémique, surtout parmi les jeunes. En quatre années de terrain, dans les années 2000, Ménoret, alors doctorant, s’est immergé dans ce monde à part et a appris à en décrypter les codes.

01/07/2016 - Benjamin Barthe - Le Monde des Livres

 

Tout commence par un rodéo automobile dans un quartier excentré de Riyad. Des jeunes gens jouent à faire déraper à toute allure des voitures volées sur une de ces autoroutes autour desquelles s’organise l’espace de cette « antiville » qu’est devenue la capitale de l’Arabie saoudite. L’anthropologue Pascal Menoret suit un pick-up qui slalome et zigzague et n’hésite pas à s’engager dans des sens interdits pour éviter les patrouilles de police. C’est la nuit. Il fait froid, et l’excitation monte. Tout se termine par un accident, cette fois sans gravité. D’autres sont mortels. Car le cérémonial transgressif du rodéo se répète de façon régulière. Au fil des pages de son essai, Pascal Menoret va dévoiler la multiplicité des aspects et des sens de ce qui apparaît comme une violence politique.

27/09/2016 - Sonia Dayan-Herzbrun - En attendant Nadeau

 

Longue enquête ethnographique, l’ouvrage de l’anthropologue Pascal Menoret montre que les rodéos urbains auxquels s’adonnent les jeunes Saoudiens constituent « une manière d’affronter l’État dans ses opérations les plus banales : le contrôle des espaces publics, la protection de la propriété privée, le maintien de l’ordre ». L’auteur présente le développement de Riyad dès la fin des années 1960, avec la voiture comme « unité de mesure » de la capitale, finalement livrée aux « barons de l’immobilier ». Puis il analyse les parcours, les pratiques (l’« éthique du dérapage » et du contrôle de soi) de jeunes conducteurs qui « réinjectent de la confrontation » dans une ville soumise à un contrôle strict. Criminalisés par les autorités, les groupes de rodéo sont des espaces de socialisation, mais aussi de « romance homosociale », forme de « virilité agressive » qui défie les normes dominantes de la société.

04/11/2016 - Nicolas Appelt - Le Monde diplomatique

 

Table des matières

1. Une nuit avec ‘Ajīb
« Les nuits froides, le vent et l’obscurité »
Violence routière, violence politique
L’espace public plébéien
« N’oublie pas que tu es européen »
Représenter la jeunesse saoudienne
2. Répression et enquête de terrain
Dans les steppes du Haut-Nadjd
Loyalistes, islamistes et djihadistes
Paumé au milieu du Nadjd
Activisme et frustration
Surveillance et répression
La farce universelle
3. La ville du futur
L’Arabie suburbaine
Doxiadis et l’urbanisme de guerre froide
Expulser les Bédouins
Mobilité et bidonvilles
La terre est politique
« Des routes orientées vers La Mecque »
4. Le marché du développement
Crise de parking à Sulaymāniyya
Les conséquences urbaines du boom pétrolier
L’exception saoudienne
« L’inhumanité du lieu »
« Nul besoin d’innover »
Espaces urbains, espaces contestés
5. Terrorisme de rue
Désordre public
Rodéos urbains et souffrances sociales
L’histoire des rodéos urbains
« Si tu as une Lexus, tu es une Lexus »
Occuper les interstices
« Les beaux garçons se battent pour toi »
6. Politiques de la rue
La mort de Sharārī
« La mort ou la repentance »
Une sociologie d’État
Panique morale
Criminologues et policiers
« La Camry joue, la police se fatigue »
Épilogue.