La Découverte Live
Twitter
Youtube
Facebook
Catalogue / Sociologie, société / Risques du travail, la santé négociée     

Risques du travail, la santé négociée

Catherine COURTET, Michel GOLLAC

présentation
infos techniques
auteur
table des matières
extraits presse

Risques du travail, la santé négociée
Imprimer la fiche

 

Analyser la santé au travail, c’est analyser le travail et ses transformations, les déterminants organisationnels et managériaux de l’activité, les contraintes qui pèsent sur elle et les ressources que les salariés mobilisent pour sa réalisation. C’est aussi analyser les transformations historiques de l’identification, de l’objectivation (scientifique, médicale, statistique) et de la prise en charge des pathologies dont le lien avec le travail est avéré ou suspecté. Entre conflits et définition de normes de protection ou de prévention, la santé au travail se négocie. Cette négociation ne porte pas que sur la reconnaissance et la réparation des maladies dites professionnelles ; elle influe sur le travail lui-même et détermine ses conséquences pour la santé.
Les contributions d'historiens, sociologues, économistes, ergonomes, psychologues, épidémiologistes, rassemblés dans cet ouvrage, sont issues de travaux de recherche parmi les plus innovants dans ce domaine. Elles associent l’examen des déterminants « objectifs » de la santé au travail à celui des processus sociaux qui président à cette objectivation. Leurs terrains d’observation et d’expérimentation s'attachent au poste de travail, à l’entreprise, à la branche et aux niveaux national et international, et visent à mieux comprendre les chaînes causales complexes qui font du travail un facteur de maladie ou de santé. Elles mettent ainsi en évidence les contraintes, mais aussi des marges de liberté. Mieux comprendre les liens entre santé et travail, c’est se donner les moyens d’agir.

Remerciements
Préface
Connaissance et reconnaissance des troubles de santé au travail
Comprendre, mesurer, intervenir
Organiser et mettre en discussion le travail
I / Connaissance et reconnaissance des troubles de santé au travail
Introduction
Vers un nouveau paradigme de la santé et de la sécurité au travail, par Paul V. Dutton
1. Une santé négociée ou les limites de la gestion assurantielle du risque professionnel : la France au regard d’autres pays industrialisés (xixe-xxe siècles), parAnne-Sophie Bruno, Éric Geerkens, Nicolas Hatzfeld, Catherine Omnès
Émergence et affirmation de la logique assurantielle
La régulation assurantielle : un jeu durablement déséquilibré
Le système assurantiel est-il amendable ?
Références bibliographiques
2. La construction européenne et les maladies professionnelles : l’impulsion sociale des années 1960, par Nicolas Hatzfeld
Les débuts de l’harmonisation européenne
La recommandation européenne de 1962 et ses suites
La France et l’initiative européenne
Références bibliographiques
3. Naissance d’une maladie : lexicométrie historique de la « silicose » dans les traités médicaux britanniques (1800-1980),par Alberto Baldasseroni, William Martinez et Paul-André Rosental
Quelle chronologie du savoir médical sur les maladies professionnelles des poumons ?
Les modalités d’avènement du terme de « silicose »
L’institution de la maladie
4. Silice, silicose et santé au travail dans le monde globalisé du XXIe siècle, par Francesco Carnevale, Paul-André Rosental et Bernard Thomann
Politiques de la silicose : pays émergents versus pays industriels
L’impuissance du droit
Un monde ou deux mondes ?
Nouvelles frontières médicales : la silicose après la fermeture des mines
Silice, silicose et autres maladies
Histoire et épidémiologie : l’héritage des années 1930
Une maladie-archipel
Références bibliographiques
5. La gouvernance de la santé au travail : le dialogue social recadré par un paradigme épidémio-logique ?, par Éric Verdier
L’émergence d’un nouveau paradigme en matière de santé et sécurité au travail
La santé publique en surplomb de la santé au travail
Le Plan national santé travail : re-légitimer un secteur d’intervention publique
Les corps professionnels face à la problématique interdisciplinaire de la santé et sécurité au travail
Les voies plurielles de l’autonomie de la santé au travail : les leçons d’une action publique régionale
Une initiative locale - Entre sécurité au travail et paradigme sanitaire
Le référent ergonomique : un compromis vertueux ?
Réorganisation des services et rationalisation de l’action préventive
Références bibliographiques
6. Itinéraires de victimes d’accidents du travail et de maladies professionnelles. Freins et entraves à la mobilisation pour les droits à la santé et à la réparation,par Carole Gayet-Viaud, avec la collaboration d’Anne de Labrusse
L’euphémisation des enjeux de santé au travail
Les concessions faites au nom du privilège d’« avoir un travail » - Les formes de l’engagement moral dans l’activité - L’impossible thématisation du risque - Face à l’épreuve : la défection des solidarités
Les parcours de réparation
Les droits, objet d’une difficile conquête
Une expérience de l’effondrement des capacités - Déconnexion des conditions de réparation d’avec l’expérience - Mériter la réparation ? Des discours pour se disculper
Le difficile « prolongement » vers l’engagement militant
Références bibliographiques
7. L’(in)expérience des victimes, par Joan Stavo-Debauge
Différencier les comptes rendus
L’oubli comme réparation ?
La « mythologie de l’événement » accidentel
Des récits en porte-à-faux
Des experts aux victimes
Du raccourcissement de l’enquête au gonflement du sentiment de culpabilité
Les paradoxes du droit de la réparation
Références bibliographiques
II / Comprendre, mesurer, intervenir
Introduction
Risques psychosociaux au travail et santé : progrès scientifique et futurs défis, par Johannes Siegrist
Définir des conditions psychosociales de travail délétères
Critères de qualité des mesures des conditions psychosociales de travail
Données sélectives sur les causes et les conséquences
Références bibliographiques
8. Comprendre et intervenir : enquêtes épidémiologiques et approches ergonomiques à propos des troubles musculosquelettiques des membres supérieurs, par Yves Roquelaure, Annette Leclerc, Fabien Coutarel, René Brunet, Sandrine Caroly et François Daniellou
Un problème majeur de santé au travail
Les apports de l’épidémiologie pour la prévention des TMS-MS
Modéliser les déterminants des TMS-MS
Déterminants modifiables ou non modifiables des TMS-MS
Modéliser l’efficacité de la prévention - Quels critères pour juger de l’efficacité d’une intervention
L’approche épidémiologique : nécessaire mais pas suffisante pour l’intervention ergonomique
Modélisation épidémiologique, variabilité du travail et activité de travail - Une approche systémique
La coopération entre épidémiologiste et ergonome : conditions d’une prévention efficace
Références bibliographiques
9. Mesurer la charge de travail : une approche pluridisciplinaire, par Claudine Mélan, Nadine Cascino, Béatrice Barthe et Edith Galy
Travail de nuit et charge de travail
Développer une méthodologie pluridisciplinaire
Des indicateurs subjectifs peuvent-ils mesurer l’état fonctionnel de salariés en situation de travail ?
Charge mentale : mesures objectives et mesures subjectives
Relations entre la charge de travail perçue, l’activité de travail effective et l’état physiologique d’opérateurs travaillant en horaires alternants
Références bibliographiques
III / Organiser et mettre en discussion le travail
Introduction
Du sale boulot au plaisir du travail,
par François Dubet
La dévolution du « sale boulot »
Le transfert vers l’individu
« La disparition du patron »
Le travail impossible
10. Une approche sociologique des nouvelles pénibilités au travail, par Danièle Linhart
Solitude et perte de sens
La fin des métiers - Face à la société - Assujetti au client
Le bien-être au travail : un état contre productif pour le management moderne
Leçons de terrain : une nuisance n’est pas toujours une pénibilité
La qualité de la rencontre avec le client mise en cause - Une précarisation subjective
Quand les travailleurs parviennent à redéfinir le métier et la finalité de leur travail
Références bibliographiques
11. Santé au travail : l’enjeu du management, par Matthieu Detchessahar et Guy Minguet
Le management empêché
Le manager de proximité prisonnier des machines de gestion - Le manager de proximité face à des directions qui s’éloignent
Désempêcher le management : un enjeu de santé et de bien-être au travail
Les conditions d’un management restauré - L’« action dirigeante » comme préalable - Inventer des espaces de discussion
Des discussions qui débouchent sur des actions
Références bibliographiques
12. Les professionnels du soin en proie aux troubles musculosquelettiques, par Charles Gadea et Sophie Divay
Catégoriser les TMS : un croisement des discours
Vivre avec les TMS
Le lot des précaires
Il ne suffit pas de connaître les « bons » gestes
Faire vite, quitte à se faire mal - La fierté de travailler dur
Références bibliographiques
13. Comprendre et prévenir les risques de l’engagement dans les métiers du care, par Claire Edey Gamassou
La théorie de la préservation des ressources
L’épuisement professionnel des soignants
Prendre soin de l’autre
Des savoir-faire discrets
Les aides soignants entre attitudes défensives et oubli de soi
Références bibliographiques
14. Le garagiste, le restaurateur et la directive : les petites entreprises face à l’obligation d’évaluer les risques professionnels,par Cathel Kornig et Eric Verdier
Incertitudes cognitives et caractéristiques productives à rebours de l’évaluation
Une directive source d’incertitudes accrues
Les relations interentreprises favorisent les comportements à court terme
De la sphère domestique à la sphère professionnelle : le brouillage des frontières
L’opportunisme de certaines catégories d’entreprises dé-légitime l’évaluation des risques
Modèles d’entreprise et relations aux normes préventives
La prévention des risques mise à distance : une évaluation formaliste - La prévention des risques : une norme de gestion nécessaire mais au coût problématique - Faire de la prévention des risques un investissement porteur d’innovation ?
La nécessité d’un accompagnement
Références bibliographiques
15. Pourquoi tant de chiffres? Tensions autour de la quantification de la santé au travail en entreprises, par Marion Gilles et Serge Volkoff
S’appuyer sur des savoirs scientifiques
Des médecins du travail à la recherche de leur fonction
Chiffres sous contraintes
Des chiffres pour débattre ou pour évaluer ?
S’en servir ou pas
De la production aux usages
Références bibliographiques
Liste des auteurs.

Traiter en un seul ouvrage l'évolution de la prise en charge sociale des atteintes à la santé dues au travail depuis le XIXe siècle, les avancées scientifiques et méthodologiques les plus récentes concernant l'appréhension de ces problèmes et les conditions nécessaires à leur mise en débat dans les entreprises et milieux professionnels concernés, c'est le défi qu'ont relevé les auteurs d'un ouvrage collectif rédigé sous la direction de Catherine Courtet, coordinatrice scientifique du département sciences humaines et sociales de l'Agence nationale de la recherche, et Michel Gollac, sociologue et administrateur de l'Insee. Ce livre permet de mieux appréhender la façon dont se négocient les différentes étapes entre l'apparition d'un risque professionnel, sa mise en visibilité et sa prise en compte par les institutions.

01/07/2012 - Santé et travail

 

Entre conflits et définition de normes de protection ou de prévention, la santé au travail se négocie. Cette négociation ne porte pas que sur la reconnaissance et la répartition des maladies dites professionnelles; elle influe sur le travail lui-même et détermine ses conséquences pour la santé.

01/10/2012 - Science et santé

 

En période de chômage croissant, l'absence de travail n'est certainement pas sans risques pour la santé. Pourtant, on ne saurait oublier que les salariés sont confrontés à de multiples risques du travail pour lesquels beaucoup reste à faire. Car, à l'accident du travail, sont venus s'ajouter, en quelques décennies, de nouvelles maladies professionnelles, des risques environnementaux inédits et, enfin, le risque "psychosocial". Il ne s'agit pas d'une simple extension de la liste des dangers, mais de l'irruption de risques de natures différentes qui bousculent les modèles d'observation, de réglementation, de négociation sociale et, in fine, de management. C'est cette évolution qu'éclaire un ensemble de recherches soutenues par l'Agence nationale de la recherche (Catherine Courtet, Michel Gollac, Risques du travail, la santé négociée).

09/10/2012 - Armand Hatchuel - Le Monde Economie

 

 
Mentions légales - Plan du site - Crédits - Éditions La Découverte, 2016