Renault sur Seine
Hommes et lieux de mémoires de l’industrie automobile

Jacqueline COSTA-LASCOUX, Geneviève DREYFUS-ARMAND, Émile TEMIME

Commencée en 1898 à Billancourt, l’histoire des automobiles Renault prend un essor considérable au début des années 1930 avec les nouvelles installations de l’île Seguin. Modèle de la grande entreprise capitaliste, l’usine déborde très vite sur la ville et, des décennies durant, Billancourt vit au rythme des ateliers Renault. Aussi, la disparition de l’usine en 1992 ne peut-elle se faire sans laisser de traces.
Cet ouvrage retrace les dimensions d’une histoire singulière. D’abord, la spécificité du travail à l’usine : les effets des stratégies industrielles sur les hommes, l’organisation du travail, la formation professionnelle et la réalité de la promotion, les carrières d’OS et les cadres dans l’entreprise. Ensuite, les conflits, inévitables, entre les ouvriers venus d’horizons multiples et la direction : les « années 68 » sont prises comme exemple, mises en miroir avec une grève dans une usine Ford. Enfin, les rapports de l’usine avec la ville : la politique de logement de la Régie Renault, l’usine dans la ville et les lieux emblématiques de cette osmose.
À l’heure où le travail industriel et l’industrie automobile connaissent des mutations importantes et où la ville de Boulogne-Billancourt cherche un nouveau souffle pour combler le vide laissé par Renault, cet ouvrage apporte des clés de compréhension d’un passé proche, qui peuvent permettre de mieux penser l’avenir.

Version papier : 29,50 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Recherches
Parution : mai 2007
ISBN : 9782707152466
Nb de pages : 272
Dimensions : 135 * 220 mm
Façonnage : Broché

Jacqueline COSTA-LASCOUX

Jacqueline Costa-Lascoux est directrice de recherche au CNRS.

Geneviève DREYFUS-ARMAND

Geneviève Dreyfus-Armand, historienne, est directrice de la Bibliothèque de documentation internationale contemporaine (BDIC).

Émile TEMIME

Émile Temime est professeur émérite d’histoire contemporaine à l’université de Provence.

Extraits presse

« Un siècle d'histoire industrielle française vu à travers son lieu le plus symbolique: l'usine de Renault-Billancourt, commencée en 1989, fermée en 1992, rasée tout récemment. Cet ouvrage issu d'un colloque tenu en 2004 montre différentes facettes de cette épopée, de l'organisation du travail à la politique du logement en passant par les grèves, la formation professionnelle et le rôle des cadres. »
LES ECHOS

« Jacqueline Costa-Lascoux, directrice de recherche au CNRS, Geneviève Dreyfus-Armand et Emile Temime, historiens, se penchent sur le cas Renault, qui s'est progressivement vidé de ses OS à mesure des transformations du travail. La fermeture du site marque, pour eux, la montée d'une organisation du travail fondée sur la sous-traitance, l'intérim et la flexibilité, sur fond de requalification des espaces urbains. »
ENTREPRISE ET CARRIÈRES

« Avant que les souvenirs s'estompent et que les archives se perdent, des chercheurs et historiens ont eu la bonne idée de raconter dans un ouvrage collectif les grandes heures de Renault-Billancourt. [...] Un travail de mémoire passionnant. »
LE PARISIEN

« Un excellent ouvrage collectif qui analyse l'évolution de l'organisation du travail au sein de Renault, avant de réfléchir à l'inscription de l'entreprise - et aujourd'hui de ses friches - dans le paysage urbain. [...]Une histoire singulière qui permet de revisiter celle de toute une industrie. »
ALTERNATIVES ÉCONOMIQUES

« Des chercheurs et des historiens se sont penchés sur les grandes heures de Renault, depuis l'installation de la firme sur l'île Seguin jusqu'à sa fermeture en 1992. Le livre, qui se présente comme un ouvrage à plusieurs voix, est issu du colloque consacré aux Hommes de l'industrie automobile qui s'est tenu à Boulogne-Billancourt en octobre 2004. La mobilité des hommes, les conditions de travail, les conflits et solidaritésreprésentent autant de thèmes abordés par les seize auteurs de cet ouvrage collectif. »
BOULOGNE-BILLANCOURT INFORMATION

« L'aventure a commencé en 1898 à Billancourt. Elle s'est achevée le 31 mars 1992 avec la fermeture de la dernière unité de production de l'Île Seguin. Dans l'intervalle, le nom de Renault a non seulement façonné une ville, mais il a toujours été au coeur, et le plus souvent à l'avant-garde des transformations économiques et sociales de la société française. Cet ouvrage collectif est issu d'un colloque organisé à Boulogne-Billancourt en 2004, au moment où débutait la démolition de ce qui restait de l'usine de l'Île Seguin. La fin de cette histoire industrielle, qui a marqué la nation tout entière, laisse des traces encore visibles du travail et des richesses qu' y ont produits des dizaines de milliers d'ouvriers, pour beaucoup immigrés algériens, les "OS de Billancourt". Un lieu mythique de l'aventure de l'industrie automobile. »
L'HUMANITÉ

« En croisant les thèmes (technique, organisation, travail), les échelles (l'usine, l'atelier, la branche, la ville, la place), les approches (historienne, sociologique, analyse de l'image et des espaces), en n'oubliant pas de mettre en oeuvre des comparaisons avec l'ensemble de la branche ou d'autres sites, ce volume est assez exemplaire de l'intérêt de l'histoire d'un site industriel de grande ampleur, analysé dans toutes ses dimensions. Il démontre tout l'intérêt d'un travail collectif et interdisciplinaire. À ce titre, il devrait être utile pour les chercheurs en sciences sociales à la recherche d'exemples de coopérations bienfaisantes. Accompagné de nombreuses photographies et plans, ainsi que d'une bibliographie indicative, il peut aussi être vu comme une entrée possible pour les étudiants d'histoire et de sociologie dans l'analyse de la société industrielle du XX° siècle et un outil intéressant pour les professeurs du secondaire qui pourront en tirer des exemples pertinents. »
CAHIERS JAURÈS

PRESSE

 

Table des matières

Introduction, parJacqueline Costa-Lascoux, Geneviève Dreyfus-Armand et Émile Temine - I / Le travail à l'usine - 1. Les stratégies industrielles et les hommes, par Jean-Louis Joubet - 2. Organisation du travail, repères pour une histoire comparée (1945-2000), par Nicolas Hatzfeld - 3. Formation professionnelle et formation technique au cours des Trentes glorieuses, par Aimée Moutet et Emmanuel Quenson - 4. Carrières d'OS depuis 1945. Les Algériens à Renault-Billancourt, par Laure Pitti - 5. Les cadres et l'organisation de l'entreprise : Renault, 1945-1985, par Patrick Fridenson - II / Les conflits - 6. Les usines Renault pendant les luttes des ouvriers de l'automobile des années 68, par Xavier Vigna - 7. Filmer et photographier Billancourt en 1968, par Alain P. Michel - 8. 24-30 août 1973 : grève ouvrière à l'usine Ford de Cologne, par Delphine Corteel - III / L'usine et la ville - 9. Billancourt et la politique du logement de la Régie (1945-1992), par Nahid Bouakline et Catherine Omnès - 10. Trajets dans Billancourt. La vie industrielle et son devenir, par Nicolas Hatzfeld, Jean-Charles Leyris, Laure Pitti et Émile Temine - 11. Billancourt (s) d'hier et d'aujourd'hui : la place Nationale, lieu frontière, lieu multiple, par Jean-Charles Leyris et Laure Pitti - 12. Fragments d'une vie politique et sociale locale et particulière, par Jean-Luc Richard -Conclusion, par Émile Temine - Postface, par Jean-Pierre Fourcade - Repères bibliographiques - Liste des auteurs.