Prédation
Nature, le nouvel eldorado de la finance

Sandrine FEYDEL, Christophe BONNEUIL

La protection de l’environnement devient un marché particulièrement juteux. On connaît déjà le business du développement durable et de la croissance verte. Un pas supplémentaire est toutefois en passe d’être franchi : désormais, les terres, les forêts, les animaux et les végétaux sont transformés en produits bancaires et financiers. De fait, selon le vieil adage « tout ce qui est rare est cher », les espèces vivantes en voie de disparition, les terres et les écosystèmes menacés prennent de la valeur. La nature devient alors un capital sur lequel il est possible de spéculer.
Cette enquête raconte l’histoire de la mainmise économique et bancaire sur les ressources vivantes à l’échelle planétaire, une véritable entreprise de prédation. Elle révèle que des banques et des fonds d’investissement achètent aujourd’hui d’immenses zones naturelles riches en espèces animales et végétales en danger, partout dans le monde, pour les échanger sur des marchés. Elle dévoile également le rôle crucial des lobbies, qui s’activent auprès des institutions européennes et internationales pour favoriser le développement de cette branche financière du green business.
Sandrine Feydel et Christophe Bonneuil nous conduisent en Ouganda, au Brésil, en Amazonie, aux États-Unis et en Malaisie, où des bio-banques « protègent » désormais des écosystèmes en danger. Ils décrivent les dangers auxquels se trouvent alors exposés les populations locales et leur environnement naturel. Ils montrent enfin que ce sont souvent les entreprises les plus destructrices de l’environnement, comme les industries minières et pétrolières, qui s’intéressent à ces marchés, et que les institutions financières responsables de la crise des subprimes en 2008 n’en ont décidément tiré aucune leçon et nous préparent un « krach vert »…

Version papier : 16,50 €
Version numérique : 11,99 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Cahiers libres
Parution : mai 2015
Format : EPub
ISBN papier : 9782707185853 ISBN numérique: 9782707186164

Sandrine FEYDEL

Sandrine Feydel est journaliste grand reporter et réalisatrice de documentaires, parmi lesquels Nature, le nouvel eldorado de la finance, diffusé sur Arte en 2015, et Océans de plastique, primé dans de nombreux festivals.

Christophe BONNEUIL

Christophe Bonneuil est historien au Centre A. Koyré (CNRS-EHESS). Ses recherches portent sur les rapports entre science, nature et société depuis la fin du XIXe siècle. Il a notamment publié Gènes, pouvoirs et profits (Quae, 2009, avec F. Thomas) et Science, technique et société (La Découverte, 2013, avec P-B. Joly), et l’Événement anthropocène (Le Seuil, 2013, avec J.-B. Fressoz).

Extraits presse

La nature devient un actif comme les autres, sur lequel il est possible de spéculer. C’est le constat effarant dressé par Sandrine Feydel, journaliste, et Christophe Bonneuil, chercheur au CNRS. Aux Etats-Unis, en Ouganda, au Brésil ou en Malaisie, des « biobanques » font désormais main basse sur des zones naturelles riches en espèces animales et végétales en danger. Cela leur permet de vendre des titres « forêts » ou des titres « mouches » aux entreprises souhaitant réduire leur empreinte sur l’environnement. Le hic ? C’est la recherche du rendement qui prévaut, as le maintien de la biodiversité. Accablant.

01/07/2015 - L'Expansion

 

Droits étrangers

PREDATION
Nature: Finance’s Newest Eldorado?

Environmental protection is a lucrative worldwide market. The businesses of sustainable development and green growth are already booming, but are often unaware that a new step has been taken: land, animals and plants are now considered financial products. This impressive investigation leads us to Uganda, Brazil, the Amazon, the US, Malaysia…telling the story of the new economic and financial control of living resources on a global scale, a veritable enterprise of predation. A documentary, to be shown on Arte, will accompany the book.


Sandrine Feydel is an international correspondent and maker of documentaries. She notably directed Les Océans de plastique (2009), which received awards at many festivals.
Christophe Bonneuil is a research manager at the CNRS. He has published Sciences, technique et société (La Découverte, 2013), and L’événement anthropocène. La Terre, l’histoire et nous (with J.-B. Fressoz, Seuil, 2013).


Contact : d.ribouchon@editionsladecouverte.com