La Découverte Live
Twitter
Youtube
Facebook
Catalogue / Documents / Politiques du spectateur     

Politiques du spectateur
Les enjeux du théâtre politique aujourd'hui

Olivier NEVEUX

présentation
infos techniques
auteur
table des matières
vidéo
sur le net
extraits presse
foreign rights

Politiques du spectateur
Imprimer la fiche



 

Face au monde, ses crises et son devenir, un théâtre s’invente. Il réagit, dénonce, explique, illustre, propose : ce théâtre est politique. À ce titre, il s’inscrit dans une longue histoire, bien souvent déconsidérée : celle d’un théâtre qui prend acte des batailles de son temps. Mais ce théâtre d’aujourd’hui n’est pas homogène, il défend des orientations politiques dissemblables et fait en particulier de la place accordée au spectateur le lieu d’enjeux différents. En effet, la politique au théâtre se découvre aussi, de façon décisive, dans le rapport que le spectacle entend entretenir avec son spectateur.
C’est à travers ce prisme qu’Olivier Neveux propose d’analyser le champ théâtral politique à l’heure du néolibéralisme. Comment le théâtre « transgressif » conçoit-il ses spectateurs ? Quelles facultés le théâtre « postdramatique » entend-il solliciter ? Que nous apprennent ces volontés de brusquer, sensibiliser, éclairer, mobiliser le spectateur ? Dans leur diversité, quelles conceptions de l’émancipation tous ces théâtres soutiennent-ils ? Car c’est bel et bien une interrogation sur la possibilité de l’émancipation et la part que peut y prendre le théâtre qui anime cet ouvrage : celle du spectateur, de l’artiste et de l’œuvre émancipés. Réfléchir aux politiques du spectateur signifie alors s’intéresser tout autant aux politiques que le théâtre défend, à celles qu’il applique et aux définitions implicites qu’il propose, par là, de la politique.

Introduction
Un livre de circonstances
I / Un théâtre unidimensionnel
1. Le théâtre saisi par le néolibéralisme
L’institution festivalière - La « logique programmatrice » - Exténuation de la politique
2. À l’heure du postmodernisme
Le théâtre du postmoderne - Politique du postdramatique - Émotions du postdramatique - Esthétique du risque
3. Politiques de la transgression
Ce qu’endurent les corps - Théâtre énergétique - Le victimisme - Désublimation répressive - Neutralisation de la contradiction
II / Un théâtre politique
4. « Chercher avidement un rapport à la réalité »
Un réalisme constatif - « Cap au réel » - Fixité du « donné » - Théâtre populaire et citoyen - L’« illusion sociale »
5. Le retour à la politique
Une somme des formes du théâtre politique - Théâtre du document, théâtre documentaire - Résurgences de l’agit-prop - « Sub-représentation » - De l’affirmationnisme - Critique de la critique
6. Politiques de la conscience
Savoir du vrai, savoir des faits - La conscience et son avant-garde - L’emprise de la conscience
III / Une manifestation de la politique
7. De la subjectivité du « petit Jordan »
« We are la France » - Le regard de Patrick Le Lay - Les ratés de la domination
8. Un théâtre de la capacité
L’« incendie du négatif » - « Un point de départ concret pour le refus » - Un espace mental pour le refus et l’imagination - L’hypothèse de l’émancipation - La logique des effets
9. Politiques de l’émancipation
Un théâtre politique intransitif - L’artiste émancipé - « Comme un défi à toute loi »
Conclusion
Remerciements.


mercredi 26 juin 2013
Olivi200NEVEUX - Pol167ques du spectateur aux ditions La Decouverte


 

Olivier Neveux est professeur d’histoire et d’esthétique du théâtre. Dans Politiques du spectateur, son dernier ouvrage, il porte un regard critique sur la création contemporaine.
Rue 89

Le théâtre n’est pas ceci ou cela. Il est ceci et cela » affirmait l’acteur Laurent Terzieff. Le théâtre prend toutes les formes et ose toutes les paroles et c’est à nous, public, qu’il s’adresse. Mais nous, que ressentons-nous ? Sommes-nous si libres que ça lorsque nous prenons place, dans nos sièges, face à la scène ? Ces questions, on se les pose en lisant une étude parue aux éditions la Découverte. Elle est signée Olivier Neveux et elle s’intitule : Politiques du spectateur, les enjeux du théâtre politique aujourd’hui. Olivier Neveux y fait le point sur ce qu’il en a été, ce qu’il en est et ce qu’il pourrait en être, demain, d’un théâtre « politique » et qui ne serait pas un théâtre engagé, militant ou même citoyen. Plus on tourne les pages de ce livre, plus on ressent de la joie. Joie devant le tranchant d’une analyse qui abat les masques : oui le théâtre a pactisé avec le néolibéralisme, joie devant les constats énoncés : il faut en finir avec le temps de la déploration qui ne fabrique que des victimes, joie devant les conclusions esquissées : il existe désormais un « théâtre de la capacité »  qui sans aliéner ou évaluer le spectateur, vise, au contraire, à son émancipation.
Site émission "Changement de décor" par Joëlle Gayot sur France Culture.fr

[...] Tout à coup une phrase comme celle-ci : « Le vrai théâtre politique ne l’est plus lorsqu’il est artistiquement pauvre. » Un beau sujet de réflexion pour les sections théâtre de nos universités. Je pense en particulier aux étudiants d’Olivier Neveux, auteur d’un livre passionnant Politiques du spectateur, les enjeux du théâtre politique aujourd’hui sorti l’an dernier, qui s’ouvre par un chapitre titré : « le théâtre saisi par le néolibéralisme » et se clôt sur un chapitre consacré aux « politiques de l’émancipation ». Livre ardu, le contraire du spectacle chilien, cependant, comme lui, constamment excitant.
Blog de J.-P. Thibaudat - Rue89.nouvelobs.com

L'auteur de Politiques du spectateur, les enjeux du théâtre politique aujourd'hui, montre comment l'intériorisation par l’État, comme par les metteurs en scène, de la logique du marché comme norme universelle produit le plus souvent des effets dépolitisants aussi bien sur les choix de programmation des centres dramatiques que sur l'esthétique des créations.
Site Hors-serie.net



Dans son nouveau livre, intituléPolitiques du spectateur. Les enjeux du théâtre politique aujourd'hui, l'historien Olivier Neveux tente de dessiner les contours de ce qu'il nomme "un théâtre de capacité". Refusant une démarche purement esthétique ou didactique, cet art-là mettrait en mouvement mille et un processus d'émancipation. L'air de rien, il permettrait au public de se réapproprier sa vie. Toute la force de ce livre tient à sa fragilité combative, à son approche explicitement tâtonnante. Il fait le deuil de tout critère objectif et refuse de jouer au commissaire politique qui jugerait ce qui est ou non subversif. Puisant dans le travail des metteurs en scène et dans la pensée critique de philosophes comme Daniel Bensaïd (1946-2010), Jacques Rancière ou Frédéric Jameson, il affirme que le théâtre, par sa relation au spectateur, laisse entrevoir une liberté à venir.

05/07/2013 - Jean Birnbaum - Le Monde des Livres

 

Dans Politiques du spectateur - L'enjeu du théâtre politique aujourd'hui, Olivier Neveux entreprend un inventaire des diverses tendances qui traversent le champ théâtral contemporain, avec pour objectif de déterminer comment les arts de la scène abordent les questions qui travaillent notre époque. Spécialiste du théâtre militant, il place sa recherche dans une perspective historique. Mais l'intérêt essentiel de son livre, c'est d'analyser la situation présente. Cette étude tombe à pic, dans la mesure où elle offre un panorama assez juste des enjeux à l'oeuvre en ce moment dans le monde du spectacle vivant.

21/08/2013 - Hugues Le Tanneur - Les Inrockuptibles

 

Professeur d'histoire et d'esthétique du théâtre, Olivier Neveux interroge le théâtre politique afin d'analyser le rapport entre l'oeuvre et les effets sur es spectateurs. A travers ce théâtre transgressif est-il question d'interpeller le spectateur ? De le brusquer ? Le mobiliser ? Ce théâtre est aussi un enjeu de l'émancipation du spectateur, et l'auteur propose une analyse de différentes classifications d'oeuvres théâtrales à la portée politique.

01/09/2013 - La Scène

 

Sous-titrant son essai Les enjeux du théâtre politique aujourd’hui, Olivier Neveux fait éclater la notion de théâtre politique. S’il admet qu’il existe quelques résidus d’un théâtre militant ou engagé, s’il s’intéresse à Benoît Lambert ou à Rodrigo Garcia, il propose de chercher le politique là où il n’est pas proclamé et pense que le point essentiel est le public. Dénonçant à la suite de Gilles Deleuze une "société de contrôle" et le néolibéralisme qui s'est emparé de diverses formes de l'art, l'auteur écrit: "Réfléchir sur le rapport que le spectacle entretient avec ses spectateurs, c'est travailler sur les présupposés qui organisent le théâtre politique et qui en induisent, bien souvent, la lecture. " Il vise à dépasser ou à considérer comme caduques des esthétiques à la mode (le post-moderne, le post-dramatique) et des tentatives qui se réclament du message politique "de façon unidimensionnelle". Oeuvre de philosophe plus que d'historien, cet ouvrage vivifiant, qui a obtenu le prix du meilleur livre sur le théâtre décerné par le Syndicat de la critique, prend beaucoup de concepts à rebours. Plaidant pour des formes qui "émancipent" le spectateur, il défend "un théâtre déculpabilisant, critique, animé par la puissance créatrice du négatif, bagarreur, qui n'aurait pas le temps d'attendre, pressé, logé au coeur des contradictions du présent".

26/09/2013 - Politis

 

SPECTATOR POLICIES
The challenges of contemporary political theater

Firmly set in the present world, economic crisis, uncertain future and all, a new form of theater is in the process of inventing itself. A theater that reacts, denounces, explains, illustrates and has much to offer: this theatre is political and is part of a long history. It is also very diverse, defending different politics and with different opinions on the role of spectators. Politics at the theatre are also to be found, crucially, in the relationship between play and theatergoer.
Olivier Neveux sheds new light on the issues of politics in theatre in the neo-liberal age, bringing the reader an original, thought-provoking overview of the huge offer of shows available.


Olivier Neveux is a lecturer in Theater History and Esthetics at the University Lumière-Lyon 2. He is the author of Théâtres en lutte. Le théâtre militant en France de 1960 à nos jours (La Découverte, 2007).


Contact : d.ribouchon@editionsladecouverte.com
 
Mentions légales - Plan du site - Crédits - Éditions La Découverte, 2016