La Découverte Live
Twitter
Youtube
Facebook
Catalogue / Documents / Orange stressé     

Orange stressé
Le management par le stress à France Télécom

Ivan ROY (du)

présentation
infos techniques
auteur
table des matières
vidéo
extraits presse

Orange stressé
Imprimer la fiche

Site


 

France Télécom est devenue un géant mondial des télécommunications. L’ancienne entreprise publique est présentée comme le modèle d’une privatisation réussie, dans un secteur qui connaît une extraordinaire mutation technologique. Mais il y a un grave revers à cette médaille, beaucoup moins médiatisé que les profits records de la firme : parmi ses 100 000 salariés hexagonaux, deux sur trois se déclarent stressés. Un mal-être généralisé qui a pour symptômes la banalisation du recours aux anxiolytiques, la progression des arrêts maladie de longue durée, l’augmentation des démissions et la multiplication troublante de suicides.
C’est cette réalité méconnue que dévoile ce livre, fruit d’une enquête auprès de salariés, de syndicalistes, de médecins ou d’experts en santé au travail. Et qui s’appuie également sur les travaux de l’Observatoire du stress et des mobilités forcées à France Télécom, créé à l’initiative d’organisations syndicales. Ivan du Roy y montre comment le « management par le stress » a été érigé en système par les dirigeants de l’entreprise, dans le but notamment de pousser vers la sortie des milliers de salariés. Ce management « sournois » et « vicieux » ? selon les mots des salariés ? s’est progressivement déployé avec la privatisation, alors que les profits s’accroissaient.
En ce sens, le cas de France Télécom est tristement exemplaire : c’est un laboratoire pour la gestion du personnel par la souffrance au travail, une expérimentation de ce qui peut se produire demain dans d’autres grandes entreprises et services publics, de La Poste à l’Éducation nationale.

Introduction. Un désastre social
1. « Que se passe-t-il chez France Télécom ? »
« Si seulement mon geste pouvait servir à quelque chose »
« Vous n’entendrez plus parler de moi demain »
Dix-huit suicides et tentatives de suicides en dix-huit mois
Deux salariés sur trois se déclarent stressés
2. Prémisses (1988-1993)
Une armée de fonctionnaires modernise le réseau
Bruits de bottes néolibérales
Le vent de la dérégulation souffle sur Bruxelles
Étienne Davignon, un homme d’affaires influent à la Commission
Michel Rocard et Paul Quilès ouvrent la boîte de Pandore
La « deuxième gauche », adepte de Milton Friedman ?
3. Privatisation (1993-1997)
Quand un lobby industriel élabore les directives européennes
Guérilla parlementaire contre la privatisation
Le gouvernement Jospin trahit la parole donnée
Mouvement social et deal syndical
Premiers signes de stress
4. Surendettement (1997-2003)
La poule aux œufs d’or
Michel Bon, « l’homme qui valait 1 000 milliards »
L’entreprise la plus endettée du monde
Le gouvernement dédouané, les syndicats accusés
Les « créances pourries » de France Télécom
Télécommunications : 340 000 suppressions d’emploi dans le monde
5. Cost-kill (2003-2008)
De la culture de service public à celle de « machine à cash »
Des stock-options pour les cost-killers
22 000 suppressions d’emplois en trois ans
Le plan social qui n’existait pas
Les origines d’un modèle de management autocratique
Après avoir rationalisé l’activité, mécanisons les salariés
6. « Montée en compétences »
Script, vente et surveillance : le fabuleux métier de téléopérateur
La névrose des téléconseillers
Les centres d’appels, un nouveau modèle d’exploitation ?
Les fonctionnaires entrent dans la « modernité » du management
7. Le monde selon FranceTélécom
Êtes-vous prêt à la mobilité ?
Orange way of life : mouvement perpétuel, stress continuel
Êtes-vous Orange à l’intérieur ?
La loi de la jungle règne dans les boutiques France Télécom
8. Stress everywhere
Précarisation, absentéisme et suicides : tous les indicateurs sont au rouge
Quand France Télécom et l’État actionnaire occultent la souffrance
Une médecine du travail censurée
Après le déni, une timide prise de conscience ?
Des expertises qui continuent de déranger
9. Maltraitance
L’art de programmer la maltraitance au travail
Guerre psychologique et management par l’incertitude
La dépression comme pratique d’exclusion
Le travail moderne : une question de vie ou de mort
10. Résister et inventer
Une responsabilité sociale hypocrite
La prévention de la santé mentale dans le droit du travail
Responsabilité pénale de l’employeur : un combat de longue haleine
La démocratie sociale contre la souffrance au travail
« Pouvoir d’agir » : reconstruire une histoire commune
Conclusion
Postface. Un été meurtrier
Remerciements.


mercredi 07 octobre 2009



 

mardi 12 janvier 2010



 

« Vingt-trois suicides en dix-huit mois... "La direction de France Télécom fait mine de découvrir l'ampleur du problème, mais, en réalité, elle savait qu'il allait y avoir de la casse, et ce bien avant 2007 et l'instauration d'un Observatoire du stress et de la mobilité forcée", affirme Ivan du Roy, journaliste à Témoignage chrétien et auteur d'Orange stressé, le management par le stress à France Télécom, uneenquête réalisée auprès de salariés, de syndicalistes et de médecins à paraîtreen octobre. "En 1995, soit avant l'ouverture à la concurrence, elle aurait déjàdemandé aux médecins du travail de comptabiliser les suicides !" Des révélations qui risquent de ne pas faire l'affaire de Didier Lombard, président du groupe. Car - hasard du calendrier - la parution du livre tombe en pleine polémique. Et si la direction peine à s'expliquer face aux pouvoirs publics, Ivan du Roy, lui, avance des éléments de réponse. Il revient sur une décennie de mutations à marche forcée chez France Télécom et décrit par le menu le management par le stress, un système où le harceleur est lui-même harcelé, et la détresse de salariés déboussolés par les restructurations sans fin et qui tuentà la tâche. »
LE POINT

« Ivan du Roy, auteur du livre Orange stressé, le management par le stress à France Télécom, a mené une enquête approfondie sur l'univers de l'opérateur téléphonique, touché par une vague de suicides en son sein. »
GRAZIA

« Depuis des années déjà, les alertes sur le mal-être des salariés de l'entreprise [France Télécom] se sont multipliés: insomnies, recours aux anxiolytiques, explosion des arrêts maladie,démissions et, aujourd'hui, suicides sur le lieu de travail. Que s'est-il passé? Il faut lire l'essai, remarquablement documenté, d'Ivan du Roy, intitulé Orange stressé, pour en prendre la mesure. Voir comment l'entreprisea brutalement glissé de la culture du service public à celle de "machine à cash",comment les priorité se sont déplacées du pôle technique au pôle commercial, comment les traditionnels ingénieurs et polytechniciens se sont vu souffler leur autorité au profit des cost killers, les "réducteurs de coûts" formés dans les cabinets de conseil anglo-saxons. Ivan du Roy montre comment le management par le stress a été érigé en système afin de pousser vers la sortie les salariés les plus réticents face à la nouvelle donne, en particulier ceux qui bénéficient encore du statut de fonctionnaires. »
TÉLÉRAMA

« Objectifs inatteignables, mobilité accélérée, mutations géographiques, changements de postes injustifiés: Ivan du Roy démontre comment ce management par le stress, érigé en système par la direction, est destiné à pousser les salariés à quitter une entreprise en voie de privatisation, en particulier les fonctionnaires au statut trop encombrant. »
LIVRES HEBDO

PRESSE

 

Le journaliste Yvan Du Roy relate au JDD.fr sa plongée au cœur de l'univers de France Télécom, dont les méthodes de management sont au centre de l'actualité. Il publie début octobre Orange Stressé (éd. La Découverte), une enquête approfondie sur le mal-être des salariés du groupe.

15/09/2009 - Gaël Vaillant - JDD.fr

 

L’employée de France-Telecom s’est défenestrée. Elle venait d’apprendre qu’elle changeait de chef de service ». Dit comme ça dans les journaux, ça semble invraisemblable, ou alors un cas d’espèce, une dépression foudroyante et imprévisible. Sauf qu’en dix-huit mois, 23 personnes se sont suicidées à France-Telecom. Sauf que ça n’avait rien d’imprévisible puisque sort ces jours-ci aux éditions la Découverte une enquête « Orange stressée, le management par le stress à France Telecom » qui révèle l’importante consommation d’anxiolytiques dans l’entreprise, les arrêts de maladie longue durée cachant souvent des dépressions, l’augmentation des démissions et les suicides.

15/09/2009 - F. Simpère - Blog F. Simpere

 

Alors que les suicides à France Télécom font l'objet d'une triste actualité, le journaliste Ivan du Roy publie Orange stressé, le management par le stress à France Télécom, La Découverte. Le titre est explicite et le contenu très documenté. L'auteur a mené une enquête fouillée sur le désarroi des employés de l'opérateur depuis la privatisation.

01/10/2009 - Arnaud Devillard - 01net.com

 

Dernier réquisitoire paru, Orange stressé d’Ivan du Roy : "France Télécom est devenue un géant mondial des télécommunications. L’ancienne entreprise publique est présentée comme le modèle d’une privatisation réussie, dans un secteur qui connaît une extraordinaire mutation technologique. Mais il y a un grave revers à cette médaille, beaucoup moins médiatisé que les profits records de la firme : parmi ses 100 000 salariés hexagonaux, deux sur trois se déclarent stressés. Un mal-être généralisé qui a pour symptômes la banalisation du recours aux anxiolytiques, la progression des arrêts maladie de longue durée, l’augmentation des démissions et la multiplication troublante de suicides. C’est cette réalité méconnue que dévoile ce livre, fruit d’une enquête auprès de salariés, de syndicalistes, de médecins ou d’experts en santé au travail. Et qui s’appuie également sur les travaux de l’Observatoire du stress et des mobilités forcées à France Télécom, créé à l’initiative d’organisations syndicales. Ivan du Roy y montre comment le « management par le stress » a été érigé en système par les dirigeants de l’entreprise, dans le but notamment de pousser vers la sortie des milliers de salariés.

03/10/2009 - Olivier Bonnet - AgoraVox

 

 
Mentions légales - Plan du site - Crédits - Éditions La Découverte, 2016