N'ayons plus peur !
Enquête sur une épidémie contemporaine (et les moyens d'y remédier)

Ali MAGOUDI

Les peurs sont devenues une caractéristique de notre époque. Multiplication des phobies individuelles et peurs d’affronter la vie. Empilement des craintes collectives liées aux attaques terroristes, aux crises financières, aux dégâts de la mondialisation, aux ravages des polluants chimiques, à l’épuisement des ressources de la planète, etc. Comment ne pas craindre d’être engloutis par ces flots d’angoisse, nous et nos enfants ?
Éclairé de sa longue pratique de psychanalyste, Ali Magoudi sonde comportements du quotidien, faits d’actualité, cas cliniques et expériences personnelles. Il décrit ainsi un monde appauvri en repères et en références, les frontières d’un empire des peurs portées à des dimensions jusque-là inconnues. Entre laïcité affaiblie et religion réduite aux acquêts, s’est constituée en Occident une véritable force tierce qui relève du continent noir des frayeurs. Obscure, elle emprunte au registre religieux certains de ses modes défensifs pour combattre des peurs qui s’ignorent. Prolifèrent une régulation néoreligieuse des plus implacables, ainsi que des discours apocalyptiques qui n’annoncent pas pour autant la venue du Messie.
Cet ouvrage offre des pistes novatrices et stimulantes aux sujets contemporains confrontés à des messages catastrophes pour sortir d’une paranoïa sans persécuteur repérable, et pour libérer la pensée des barrages cognitifs que le gouvernement des peurs instaure sans cesse.

Version papier : 13,00 €
Version numérique : 12,99 €
Facebook Twitter Google+ Pinterest
Détails techniques
Collection : Cahiers libres
Parution : janvier 2018
ISBN papier : 9782707197962 ISBN numérique: 9782707199867

Ali MAGOUDI

Ali Magoudi, psychanalyste, est l’auteur de nombreux ouvrages, dont un roman autobiographique (Un sujet français, Albin Michel, 2011), qui a figuré sur la liste du prix Goncourt et a reçu le prix Ève Delacroix de l’Académie française.

Table des matières

Prologue
1. Où la peur paralyse la pensée
2. Où l’on s’aperçoit que le phobique a toujours peur de la mort dans laquelle le précipite un scénario imaginaire, même quand un danger réel pointe son nez
3. Où l’on voit le lien mère‑enfant en œuvre dans la genèse des peurs et la place prise par les smartphones dans la multiplication des phobiques qui s’ignorent
4. Où l’on constate que les pères ne sont pas à l’abri des peurs et combien ils participent à leur propagation
5. Où l’on assiste à la mise en place d’une rhétorique de la catastrophe à visée planétaire
6. Où se déploie un discours catastrophe, préalablement rodé
7. Où l’on perçoit la difficulté des parents à protéger leur enfant de la peur de la mort dans un monde où son traitement symbolique est désorganisé
8. Où l’on découvre, enfin, un discours qui vise à prévenir les peurs
9. Où l’on signale qu’à son insu, un texte protecteur habite l’auteur
10. Où l’on repère dans la Bible l’origine des peurs
11. Où l’auteur et ses velléités d’éclairer le nouveau régime des peurs sont emportés par la réalité
12. Où l’on constate que le blasphème est indissociable de la vérité et de l’acte de penser
13. Où s’expose une énigme : pourquoi n’existe‑t‑il pas d’ordonnancement laïque du temps ?
14. Où l’on décrit comment les peurs sont reliées au désir et à l’élaboration de la Loi
15. Où est rappelée la fragilité du système de références qui gouverne la vérité
16. Où un surmoi sans maître ni loi apparaît dans la gestion de nos vies quotidiennes
17. Où l’on décortique les ressorts d’une religion privée qui impose ses rituels de privation alimentaire
18. Où l’on repère de nouveaux rituels, indices supplémentaires d’une perte d’efficience des anciens discours protecteurs
19. Où se dévoilent les peurs inhérentes aux progrès de la laïcité
20. Où circulent des propositions endogamiques dans le champ politique
21. Où est relaté un exemple de peur individuelle induite par la nature méconnue d’un discours collectif
22. Où sont décrites la prise de pouvoir invisible du continent noir des peurs et quelques pistes pour s’en libérer
En guise de conclusion. En finir avec le régime généralisé des peurs ?